Flash

BAN2

 

 *‘’En ce moment crucial où le Congo est confronté à un vaste complot qui vise sa balkanisation, nous exhortons tous les acteurs politiques et autres leaders d’opinions à  taire leurs divergences pour favoriser l’unité et la cohésion nationales’’, déclare, dans un communiqué, le Mouvement pour le Renouveau de Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua. ‘’Que le Chef de l’Etat favorise un cadre de concertation inclusif à l’instar de la Conférence nationale souveraine pour permettre à toutes les sensibilités, aussi bien au pays qu’à la diaspora, de contribuer utilement à la recherche de la paix par des discussions sincères qui vont dissiper tout malentendu et briser les barrières de la méfiance’’, insiste-t-il.  

Communiqué officiel n° MR/ 007 /2022 relatif à l’évolution de la situation sécuritaire à l’Est de la RD. Congo

Le Mouvement pour le Renouveau, MR en sigle, suit avec une attention soutenue l’évolution de la situation sécuritaire à l’Est de notre pays, marquée par les affrontements entre nos forces armées, les terroristes rwandais et autres, et déclarons ce qui suit :

Le MR exprime son soutien total aux actions menées par nos forces armées sur terrain pour combattre les forces terroristes rwandaises et autres et salue la détermination du Commandant suprême des forces armées à ramener la paix sur l’ensemble du territoire national.

Le MR exhorte l’ensemble du peuple congolais à répondre positivement à l’appel de la mobilisation générale lancé par le Chef de l’Etat.

Le MR encourage la jeunesse congolaise à s’enrôler massivement dans nos forces armées pour renforcer la capacité de notre armée à défendre l’intégrité nationale.

Le MR exhorte le Parlement à initier une loi contre la négation des crimes commis en République Démocratique du Congo par le Rwanda et ses complices depuis 1997.

Le MR demande au gouvernement :

- d’engager les poursuites judiciaires à la CPI contre le Rwanda et ses complices pour les crimes commis en RD Congo ;

- d'évaluer le bien-fondé de notre participation dans certaines organisations sous-régionales telles que le EAC et autres ;

- d’évaluer la nature de nos relations avec des pays tels que l’Ouganda, fortement soupçonné de soutenir les terroristes rwandais dans leurs actions criminelles au Congo (Bunagana, …).

Que le Chef de l’Etat favorise un cadre de concertation inclusif à l’instar de la Conférence nationale souveraine pour permettre à toutes les sensibilités, aussi bien au pays qu’à la diaspora, de contribuer utilement à la recherche de la paix par des discussions sincères qui vont dissiper tout malentendu et briser les barrières de la méfiance.

Aussi permettre aux uns et aux autres de mettre à la disposition de la Nation leurs expériences et leurs expertises.

Que le gouvernement exprime, auprès du Conseil de sécurité, notre déception de l’attitude complaisante des membres de la Communauté internationale qui n’arrivent pas à condamner ouvertement le Rwanda qui agresse le Congo et occupe une partie de son territoire, tels qu’ils le font dans d’autres crises à travers le monde.

Que le gouvernement insiste auprès du Conseil de sécurité pour la levée des mesures restrictives qui nous sont appliquées pour nous empêcher de nous équiper militairement afin de faire face aux défis sécuritaires.

Que le gouvernement exige du Conseil de sécurité des sanctions contre l’Etat terroriste du Rwanda qui continue à entretenir les mouvements terroristes à l’Est du Congo dans le but de piller nos ressources naturelles et déstabiliser notre pays sous l’œil impuissant des forces des Nations Unies.

Que le gouvernement demande à la Communauté internationale de pousser le Rwanda à dialoguer avec ses opposants disséminés à travers le monde.

Que le gouvernement évalue le plan de retrait de la Monusco dont le manque d’efficacité de leurs actions suscite la méfiance et les frustrations au sein de la population congolaise.

En ce moment crucial où le Congo est confronté à un vaste complot qui vise sa balkanisation, nous exhortons tous les acteurs politiques et autres leaders d’opinions à  taire leurs divergences pour favoriser l’unité et la cohésion nationales.

Que vive  nos forces armées !

Que vive la République Démocratique du Congo !

Fait à Kinshasa, le 12 novembre 2022

Le Porte-parole

Pin It

Statistiques

26534691
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9541
22397
158042
26188710
249511
690642
26534691

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 08:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg