Flash

BAN2

 

*Trop, c’en est donc trop. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’Udps, sous la férule de Laurent Batumona, le Coordonnateur Général,  disent, désormais, non aux  négociations  inutiles. Dans une déclaration tranchante, les FPAU demandent à Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’Etat, d’en découdre avec les élucubrations des agresseurs rwandais et de leurs acolytes  par la voie militaire. Tout en dénonçant, par ailleurs,  l’invasion de la RDC par le Rwanda ayant entraîné le déplacement de nombreuses populations locales fuyant les atrocités perpétrées par les troupes rwandaises, les FPAU  lancent un appel pathétique à la nation toute entière pour la mobilisation tous azimuts. Elles   encouragent et soutiennent les FARDC et toutes les Forces de Sécurité à mettre en exergue leur professionnalisme afin de bouter  ces ennemis de la République hors du territoire national.

Tous derrière les FARDC

Elles en appellent, en outre,  au peuple congolais tout entier dans sa diversité (majorité, opposition, Société Civile), dans l’unité, de se constituer  en forces de surveillance et dénonciation en se rangeant,  comme un seul homme,  derrière les Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

Ainsi,  invitent-elles  la jeunesse congolaise à l’enrôlement  massif au sein des FARDC pour défendre la nation congolaise, notre patrimoine commun aujourd’hui en danger.

Ainsi, elles sollicitent du gouvernement le recours à l’expertise avérée des retraités de notre armée.

A tout prendre, les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS demandent, enfin,  aux Forces de Défense et de Sécurité ainsi que la population de détecter tous les traîtres nationaux et étrangers d’où qu’ils se trouvent, et ce dans toutes les institutions du pays, afin qu’ils répondent de leurs actes devant les Instances Judiciaires.

La Communauté Internationale interpellée

Plus loin, dans cette même déclaration, elles demandent à la Grande Bretagne, à la France, à l’Union Européenne, à l’Union Africaine, de condamner sans atermoiement le Rwanda, et d’ordonner son retrait immédiat et sans condition des territoires congolais occupés et mettre ainsi fin à l’exploitation illicite de nos richesses et de prendre des sanctions appropriées. 

Brise le cycle  d’impunité !

De la sorte, les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS en appellent à la responsabilité de la Communauté Internationale à l’endroit du peuple congolais, en brisant ainsi le cycle  d’impunité dont a toujours jouit, le Rwanda, à tort.

Elles saluent les efforts fournis par le gouvernement Angolais pour la résolution pacifique de cette conflit et lui demandent,  à cet effet,  l’exclusion de l’Ouganda du processus de déploiement de Forces Armées en RDC.

Révocation…

Tout comme, elles   demandent au Président de la République, de procéder à la révocation de tous les infiltrés au sein des forces de défense et de Sécurité, dans les institutions ainsi qu’au sein de la Fonction Publique. Et de les mettre à la disposition des instances compétentes. 

LPM

DECLARATION POLITIQUE

Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS, FPAU en sigle, ont suivis avec une attention soutenue l’adresse de Son Excellence Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef de l’Etat et Commandant Suprême des Forces Armées et de la Police Nationale, faite à la nation en date du 03/11/2022, et se sont réunies en session extraordinaire dans leur siège.

Après avoir examiné la gravité de la situation sécuritaire de l’heure, qui reste dominée par l’agression barbare et  odieuse  de notre pays dans sa partie Est par le Rwanda sous couvert du Mouvement Terroriste  M23, les FPAU  font la déclaration suivante :

  1. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS constatent avec consternation que le Rwanda, cet Etat belliqueux qui n’est pas à son premier forfait ne cesse de développer ses velléités hégémoniques et expansionnistes violant continuellement l’intégrité du territoire national et le principe de l’intangibilité des frontières, causant ainsi désolation et deuils sans compter des déplacements massifs de plus de 800.000 personnes parmi les populations locales dépourvues de tout moyen de subsistance.
  2. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS dénoncent l’invasion de la RDC par le Rwanda ayant entraîné le déplacement de nombreuses populations locales fuyant les atrocités perpétrées par les troupes rwandaises et lancent un appel pathétique à la nation toute entière pour la mobilisation tous azimuts.
  3. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS encouragent et soutiennent les FARDC et toutes les Forces de Sécurité à mettre en exergue leur professionnalisme afin de bouter ces ennemis de la République hors du territoire national.
  4. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS en appellent au peuple congolais tout entier dans sa diversité (majorité, opposition, Société Civile), dans l’unité, de se constituer  en forces de surveillance et dénonciation en se rangeant comme un seul homme derrière les Forces Armées de la République Démocratique du Congo.
  5. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS, invitent la jeunesse congolaise à l’enrôlement  massif au sein des FARDC pour défendre la nation congolaise, notre patrimoine commun aujourd’hui en danger. Ainsi, elles sollicitent du gouvernement le recours à l’expertise avérée des retraités de notre armée.
  6. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS demandent aux Forces de Défense et de Sécurité ainsi que la population de détecter tous les traîtres nationaux et étrangers d’où qu’ils se trouvent, et ce dans toutes les institutions du pays, afin qu’ils répondent de leurs actes devant les Instances Judiciaires.
  7. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS demandent à la Grande Bretagne, à la France, à l’Union Européenne, à l’Union Africaine, de condamner sans atermoiement le Rwanda, et d’ordonner son retrait immédiat et sans condition des territoires congolais occupés et mettre ainsi fin à l’exploitation illicite de nos richesses et de prendre des sanctions appropriées. De la sorte, les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS en appellent à la responsabilité de la Communauté Internationale à l’endroit du peuple congolais, en brisant ainsi le sigle d’impunité dont a toujours jouit, le Rwanda, à tort.
  8. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS saluent les efforts fournis par le gouvernement Angolais pour la résolution pacifique de cette conflit et lui demandent à cet effet l’exclusion de l’Ouganda du processus de déploiement de Forces Armées en RDC.
  9. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS demandent au Président de la République, de procéder à la révocation de tous les infiltrés au sein des forces de défense et de Sécurité, dans les institutions ainsi qu’au sein de la Fonction Publique. Et de les mettre à la disposition des instances compétentes. 
  10. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS encouragent le Président de la République, Chef de l’Etat Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO à renoncer à la voie de négociation qui a montré ses limites, et de recourir résolument à l’option militaire.
  11. Les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS rassurent au  Président de la République, que le peuple congolais tout entier est derrière vous, la victoire est certaine.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo

Que vivent les Forces Politiques et Sociales Alliées à l’UDPS

Nous vous remercions.

Fait à Kinshasa, le 08/11/2022

Pour les FPAU,

Le Coordonnateur Général

Laurent BATUMONA

 

Pin It

Statistiques

26536005
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10855
22397
159356
26188710
250825
690642
26536005

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 09:28

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg