Flash

BAN2

 

*C’est dans l’optique d’effectuer des analyses dans les différentes matrices de l’environnement que l’Agence congolaise de l’Environnement s’est  dotée officiellement,  depuis ce mardi 1er novembre 2022, d’un laboratoire scientifique et de nouveaux  locaux abritant ses bureaux techniques.

Inaugurés par Mme Eve Bazaïba, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable,  à son siège central,  dans la commune de la Gombe,  ces installations abritent des outils pour analyser plusieurs éléments rassemblés  sur terrain. Ils  faciliteront, en plus,  le monitoring direct. Car,  désormais,  pour les analyses d’ordre général, plus question de  recourir forcément  à l’aide étrangère.  Ce qui, normalement, constitue une économie financière importante.

Au cours de cette visite, les experts laborantins  ont démontré à Mme le  Vice- Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Eve Bazaïba,  les caractéristiques techniques des appareils inclus dans ces installations ainsi que leurs rôles.

Parmi ces outils, certains donneront une idée sur la  conductivité qui mesure les 5 minéraux influents de l’eau, de l’évaluation de l’oxygène, mais aussi,  des réactifs qui serviront à doser des différents métaux.

Chronologiquement, ils ont fait observer qu’actuellement,  les plus grandes pathologies qui déragent la population sont liées notamment,  aux  facteurs bactériologiques  comportant une immense menace en matière environnementale.

Pour ce faire, M. Eve Bazaïba a salué les efforts de  M.  Jean-Claude Emene, le Chargé   de Mission de  l’ACE,  qui a  pris en compte les points importants devant permettre  d’assurer la surveillance continue de l’environnement, surtout que cela implique de  bons équipements ainsi qu’un esprit de sacrifice.

Dans son adresse, elle leur a fait comprendre qu’ils devront analyser les paramètres de manière progressive, afin d’avoir des valeurs de référence, au cours de leur évolution.

Mais aussi, Ils ont un devoir de veiller sur la qualité de l’eau et de l’environnement, pour combattre les bactéries, tenir compte des caractéristiques des cours d’eau sur toute  l’étendue du pays et de détecter si tous   les  nouveaux éléments sont   qualitatifs ou nuisibles.

Selon elle, en effet,  ces analyses minutieuses serviront au Gouvernement pour mieux établir les  mesures à appliquer afin d’assurer le curage,  le  nettoyage, disposer de  moyens préventifs de sorte à avoir des eaux saines.

Par rapport à l’aspect énergie et conservation des données, le Chargé de mission de l’Agence Congolaise de l’Environnement, M.  Jean-Claude Emene,  a rassuré qu’ils mettront en place toutes les  batteries et des accumulateurs d’une certaine autonomie qui assureront ainsi  la maintenance des données du laboratoire.

Il sied de rappeler que l’ACE a pour mission  de veiller sur l’évaluation  et l’approbation de l’ensemble des études environnementales et sociales  mais aussi,  le suivi de la mise en œuvre des plans de la gestion environnementale.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

26534691
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9541
22397
158042
26188710
249511
690642
26534691

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 08:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg