Flash

BAN2

 

Au-delà d’être militaire, l’agression rwandaise dont la République Démocratique du Congo continue à subir les conséquences, dans sa partie orientale, impose à tous et chacun des congolais une posture patriotique mêlée à la cohésion et à l’unité autour des efforts en cours de réalisation pour la protection de la cause nationale. Ainsi exhorte Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et médias, qui en appelle à la mobilisation générale derrière les Forces armées de la RD Congo engagées au front. Au cours du briefing hebdomadaire tenu ce lundi 31 octobre 2022, il a condamné une fois de plus, avec la dernière énergie, la recrudescence, depuis bientôt deux semaines, des violences et attaques perpétrées par les rebelles du M23, qui ont ciblé plusieurs positions des FARDC, dans la province du Nord-Kivu, occasionnant ainsi le déplacement massif des populations.

« La guerre qui nous est faite aujourd’hui, ce n’est pas une guerre qui est faite au Président Tshisekedi. C’est une guerre qui est faite à tous les congolais parce que pendant 24 ans, le rapport existe, ils se sont construit des réseaux qu’on démantèle… Aujourd’hui, il est clair, le Président de la République s’exprimera et pourra fixer le cap, mais il y a un point qui nous unit tous ici, c’est la Patrie. Et moi, je n’ai pas entendu des voix qui soient discordantes à la nécessité de mettre fin à cette situation. Il y a un besoin pour nous de nous mettre ensemble… », a-t-il exhorté.

Par la suite, le Ministre a rassuré que le Gouvernement est au contrôle de la situation pour à la fois restaurer la paix dans cette partie du pays et assurer le minimum nécessaire à tous ces compatriotes qui ont fui leurs milieux de  vie. Il a indiqué que dans un avenir très proche, d’ici à la fin de cette semaine, une importante délégation des warriors se rendra sur place pour faire un état des lieux global de la situation et apporter de l’aide en provenance de Kinshasa. Le Porte-parole du Gouvernement Sama a indiqué que ces actes seront punis. La RDC fera prévaloir ses droits le moment venu devant les instances internationales, a-t-il affirmé. Sur ce même volet, il a dénoncé la rhétorique mensongère de Kigali qui accuse les FARDC de violer des mécanismes de paix régionaux par des contre-offensives face aux attaques du M23. Dans sa communication, le Ministre Muyaya a réaffirmé que le Gouvernement de la République reste disposé et favorable à la résolution des différends par des voies diplomatiques. Face à l’expulsion de l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa, le patron de la Communication et médias en RDC a parlé d’une décision proportionnelle à Kigali pour son soutien à un plan visant à désacraliser la souveraineté du pays. Il a cependant précisé qu’en dépit de cet état de choses,  l’armée nationale va demeurer sur ses gardes et pourra recourir à la frappe à tout moment que l’urgence le lui exigera. Ce, au nom de sa vocation de veiller à la protection de la souveraineté et de l’intégrité du territoire national.

Toujours en rapport avec cette ‘’guerre’’, l’homme de narratif a salué la position des Etats-Unis d’Amérique qui, lors de la toute récente rencontre du Conseil de sécurité de l’ONU, ont embouché la trompette du Président Félix tshisekedi, en condamnant à haute et intelligible voix le soutien du Rwanda et M23. Patrick Muyaya a cependant insisté qu’au-delà de cette dénonciation, les USA et l’ensemble de la Communauté internationale ont l’obligation de peser de leur poids pour décourager cette menace permanente injustement imposée à la RDC.

La Pros.

Pin It

Statistiques

26536005
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10855
22397
159356
26188710
250825
690642
26536005

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 09:28

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg