Flash

BAN2

 

La Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participations (DGRAD) a marqué sa présence aux journées portes ouvertes inaugurées depuis ce lundi 24 octobre 2022, à l’occasion du 50ème anniversaire de l’Ecole Nationale des Finances. Convié à cette journée, le  Directeur Général de la DGRAD, Jean-Parfait Ntabala, a présenté ce jeudi 26 octobre aux apprenants, l’historique de la DGRAD, l’évolution de ses recettes ainsi que ses perspectives d’avenir.

Relations Bilatérales

S’occupant du recouvrement des recettes non fiscales de l’Etat, Jean-Parfait Ntabala a reconnu que nombreux agents de la DGRAD ont été formés par l’Ecole Nationale des Finances, et d’autres, venus d’ailleurs, y sont passés pour obtenir la capacitation en finances publiques.

Liées par des intérêts communs, il fait savoir que grâce à cette collaboration qui remonte à plusieurs années, le passage de leurs agents par cette école a  compté des anciens DG, DGA, des directeurs et d’autres agents au sein de la DGRAD.

Aperçu et réformes

Au cours de son exposé à l’intention des apprenants, il leur a fait comprendre  les procédés de cette régie par rapport au recouvrement, ses services pilotes, ainsi que la première phase de son déploiement dans les provinces dont la Haut-Lomami, le Haut-Katanga, le Kongo Central, la Province Orientale et le Nord-Kivu.

Comme nouveauté, il a explicité le processus du logiciel informatique qui a été mis en place pour sécuriser les recettes non fiscales de l’Etat, et qui prend en charge toutes les phases de constatation, de liquidation, l’ordonnancement et le recouvrement, et qui couplera avec d’autres logiciels pour s’occuper du mode de paiement au compte du trésor public.

A cette issue, il a fait savoir qu’un télé- paiement est en gestation afin de faciliter les procédures, d’alléger plusieurs tâches à l’administration des recettes sur l’étendue de la République et de limiter la fraude.

Cependant, il a annoncé que dans les prochains jours, ils prévoient d’améliorer la qualité des données statistiques, les extensions des services et de les légaliser dans de nouvelles provinces issues du démembrement.

Attribution de contrôle

En tant qu’une Direction chargée de veiller à ce que les services de l’Etat mis en consommation auprès des personnes physiques et morales soient bien assurés, Jean-Parfait Ntabala a affirmé qu’elle doit se rassurer que le droit lié à la mise en consommation de ces services soit analysée au compte du trésor public.

Raison pour laquelle, dans ses attributions de contrôle, elle suit à la seconde près tout ce qui est lié à l’ordonnancement et au recouvrement.

Contrairement à d’autres régies, le paiement se fait après le service. Il a considéré la DGRAD comme une grande école, car elle a l’avantage d’être au centre des objectifs de l’Etat et d’en assurer l’administration.

Compte tenu de son objectif qui est celui de fournir des capacités techniques sur les finances publiques de sorte qu’elles soient efficaces, Jean-Parfait Ntabala à encourager l’ENF à mettre à jour régulièrement ses méthodes de formation et de donner les capacités aux agents, fonctionnaires de l’Etat au niveau des administrations des finances, du budget.

Après ce brillant exposé, il a visité les stands érigés pour les trois journées portes ouvertes dont celui de la DGRAD, la DGI et la DGDA.

Niclette Ngoie

 

Pin It

Statistiques

26535509
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10359
22397
158860
26188710
250329
690642
26535509

Your IP: 114.119.139.220
2022-12-10 09:12

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg