Flash

BAN2

 

Les rideaux du 20ème Congrès historique du Parti Communiste Chinois (PCC) se sont refermés en beauté, dans une atmosphère animée et solennelle au Grand Palais du Peuple à Beijing dimanche dernier. C’était un congrès historique parce qu’il a réélu le dirigeant Chinois Xi Jinping pour un troisième mandat historique au pouvoir.

Le Congres vient d’avoir pour thème: «Porter haut levé le grand drapeau du socialisme à la chinoise, appliquer intégralement  la pensée sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, faire rayonner le noble esprit fondateur du Parti, faire preuve de confiance en soi et d’une volonté d’autoperfectionnement, savoir innover tout en maintenant les principes fondamentaux, poursuivre énergiquement et résolument notre marche en avant, et conjuguer nos efforts pour faire de la Chine un pays socialiste moderne dans tous les domaines et faire progresser tous azimuts le grand renouveau de la nation chinoise» .                

Le Président Xi Jinping, à qui nous adressons nos très chaleureuses félicitations, a été élu Secrétaire Général du 20ème  Comité Central du Parti Communiste Chinois (PCC) lors de la première session plénière du 20eme Congrès historique du PCC, et par conséquent il a été d’office réélu Président de la Commission Militaire Centrale du PCC, Président de la République Populaire de Chine (RPC) et Président de la Commission Militaire Centrale de la RPC (de toutes les façons, la dernière révision de la Constitution de 1982 remonte en 2018. Elle a consacrée la suppression de l'article 79 de la disposition qui limitait à deux mandats l’exercice de la fonction présidentielle). La nouvelle équipe de direction du Président Xi Jinping, dénommée «Comité Permanent du Bureau Politique du Comité Central du PCC», est composée de six membres qui ont été également élus lors de cette session (les principaux décideurs du PCC). Il s’agit nommément de Li Qiang, Zhao Leji, Wang Huning, Cai Qi, Ding Xuexiang and Li Xi.

Le 20eme Congrès national du PCC a également élu la nouvelle Commission Centrale  de Contrôle de la Discipline et a adopté la résolution sur le Rapport du 19ème Comité Central du PCC, la résolution sur le Rapport d’Activité de la 19ème Commission Centrale de Contrôle de la Discipline et celle sur un amendement aux Statuts du PCC.

Xi Jinping, de l’ethnie Han, est né en juin 1953 et est originaire de Fuping, Province du Shaanxi. Il a commencé son premier emploi en janvier 1969 et a rejoint le Parti Communiste Chinois en janvier 1974. Il est diplômé de l’École des Sciences Humaines et Sociales de l’Université Tsinghua, où il a suivi un programme d’études supérieures en théorie politique et idéologique marxiste. Il est titulaire d’un doctorat en droit.

Toute la nation chinoise se réjouit de cet heureux événement, car l’ensemble du Parti et du peuple chinois de tous les groupes ethniques ont unanimement, démocratiquement et sagement opté pour la continuité.

Comme qui dirait, en démocratie, on ne remplace pas statutairement une équipe qui gagne, on ne s’écarte pas de la voie sure du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère; une voie qui ne cesse de permettre au peuple Chinois de réaliser leur rêve du renouveau national. C’est ça le noyau de la pensée de Xi Jinping, désormais incorporée dans les statuts du Parti, qui s’attaque aux défis du présent pour façonner l’avenir de la nation chinoise. 

En d’autres termes, comme le Président Xi Jinping l’a bien expliqué lui-même, «grâce aux efforts concertés de l’ensemble du Parti et du peuple chinois de tous les groupes ethniques, nous avons pleinement établi une société modérément prospère conformément au plan, complétant ainsi les objectifs du premier centenaire (l’éradication totale de la pauvreté en Chine et l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, entre autres). 

Maintenant, nous avançons avec confiance dans un nouveau voyage pour faire de la Chine un pays socialiste moderne à tous égards, pour avancer vers l’objectif du deuxième centenaire et pour embrasser le grand renouveau de la nation chinoise sur tous les fronts à travers une voie chinoise vers la modernisation. Au cours de plus de 40 ans de réforme et d'ouverture incessantes, nous avons créé le double miracle d'une croissance économique rapide et d'une stabilité sociale à long terme.

Nous serons déterminés à approfondir la réforme et l'ouverture à tous les niveaux et à poursuivre un développement de haute qualité. Une Chine prospère créera beaucoup plus d'opportunités pour le monde».

Le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère est basé sur la philosophie de la gouvernance centrée sur le peuple, mettant le peuple au centre de toute son action pour redistribuer les richesses afin de réduire les inégalités, rechercher le plein emploi, promouvoir l’égalité des sexes, étendre la sécurité sociale et les soins de santé, protéger l’environnement et lutter contre le « cancer » de la corruption, lutter pour parvenir à l’excellence.

«Sur le chemin à parcourir, nous agirons toujours pour le peuple et comptons sur lui dans tout ce que nous faisons. A  ce jour, nous avons obtenu des réussites extraordinaires, l’une après l’autre en nous appuyant étroitement sur notre peuple. A  l’avenir, nous continuerons à compter sur lui pour créer de nouvelles réalisations historiques. 

Le voyage à venir est long et ardu, mais à pas déterminés, nous atteindrons notre destination. Nous ne serons pas intimidés par des vents violents, des eaux agitées ou même des tempêtes dangereuses, car le peuple nous soutiendra toujours et nous donnera confiance. Nous traverserons toujours la tempête avec notre peuple et resterons cœur à cœur avec lui. En prenant ses priorités comme les nôtres et en agissant selon ses souhaits, nous poursuivrons le travail acharné pour transformer son aspiration à une vie meilleure en une réalité vivante,» a déclaré le dirigeant Chinois. Congolaises et Congolais ! Nous goutons ici les délices de la démocratie, et par ricochet «du peuple d’abord». Tenons-nous sur la montagne et regardons vers l’Orient pour nous en inspirer !

Pour ce faire, en prenant fait et cause du peuple, les dirigeants Chinois se mettent constamment en cause, rejettent la corruption sous toutes ses formes ou toutes autres antivaleurs afférentes.

Pour le Président Xi Jinping, la volonté de changer  et d’autoperfectionnement (se purifier, de perfectionner, se rénover et s’améliorer) ne doit pas être un vœu pieux: «Nous garderons à l’esprit la nature et l’objectif du Parti ainsi que notre propre mission et responsabilité et travaillerons avec diligence dans l’accomplissement de notre devoir de nous montrer dignes de la grande confiance du Parti et de notre peuple.

Sur le chemin à parcourir, nous continuerons d’aller de l’avant avec l’auto-réforme. Un parti politique ne peut atteindre une grandeur durable que s’il reste attaché à son aspiration initiale malgré les nombreuses difficultés qu’il a traversées. Il ne peut devenir invincible que s’il reste attaché à l’auto-réforme, même s’il a eu un passé glorieux. Les efforts et la trempe révolutionnaires du siècle passé, et surtout de la première décennie de l’ère nouvelle, ont rendu notre Parti plus fort et plus dynamique.

Confrontés à de nouveaux défis et à de nouveaux tests sur le chemin à parcourir, nous devons rester en alerte et rester sobres et prudents, comme un étudiant qui passe un examen sans fin. Nous ne devons pas interrompre nos pas dans l’exercice d’une gouvernance intra-Parti complète et rigoureuse. Nous devons nous assurer que notre parti centenaire deviendra toujours plus vigoureux grâce à l’auto-réforme et continuera d’être l’épine dorsale solide sur laquelle le peuple chinois peut s’appuyer à tout moment».

L’impact du succès chinois sur le monde ne peut être que positif parce que la Chine ne peut pas se développer dans l’isolement du reste du monde, tout comme le monde a besoin de la Chine pour son développement. La prospérité de la Chine signifie plus d’opportunités pour le monde. En fait, les relations extérieures de la Chine visent la paix et la prospérité mondiales, une diplomatie de développement basée sur une coopération gagnant-gagnant et un modèle de développement de qualité reposant sur le rôle primordial du circuit économique national et l’interaction dynamique entre les circuits économiques national et international (référence à la réforme économique chinoise dénommée «réforme et ouverture», connue en Occident sous le nom «d’ouverture de la Chine»). En même temps, la Chine n’exportera pas son modèle vers d’autres pays, ni n’importera de modèles d’autres pays; chaque pays devrait explorer sa propre voie de modernisation adaptée à sa propre situation.

Le Président Xi Jinping a souligné que sur le chemin à parcourir, la Chine défendra toujours les valeurs communes de l’humanité.

«Le monde est aux prises avec des défis sans précédent. Nous avons constamment appelé les peuples du monde à saisir et à façonner l’avenir et la destinée de l’humanité. Lorsque tous les pays poursuivent la cause du bien commun, nous pouvons vivre en harmonie, nous engager dans une coopération pour un bénéfice mutuel et nous unir pour créer un avenir meilleur. 

Nous travaillerons avec tous les autres peuples pour défendre les valeurs communes de l’humanité que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté, pour promouvoir la paix et la prospérité mondiales et pour continuer à poursuivre la construction d’une communauté humaine de destin».

Nous restons convaincus que la coopération stratégique entre la Chine et l’Afrique en général et entre la Chine et la République Démocratique du Congo,  en particulier, sera encore plus renforcée.

En 2017, au début de son second mandat, Le Président Xi Jinping a déclaré : «La Chine s’est relevée, s’est enrichie, est devenue forte et se dirige vers le devant de la scène" (il est bien sur maintenant incontestablement aux commandes d’un pays beaucoup plus riche, avec une armée beaucoup plus puissante. Toutes les tentatives des puissances étrangères pour encercler et affaiblir la Chine échoueront).

Xi Jinping a fait écho aux paroles du Président Mao Zedong au sommet de la «Porte de la Paix Céleste », c’est-à-dire,  sur la Place Tiananmen où il a déclaré solennellement au monde que «le peuple chinois s'est maintenant levé ». C’était lorsque le Chairman Mao a proclamé la République Populaire de Chine en 1949. Par sa puissance extraordinaire en tant que plus grande usine et marché du monde, la Chine a déjà la capacité de renverser les Etats-Unis en tant que plus grande économie, comme le reconnait un reportage de la BBC. Il y avait même de la fierté à voir comment le pays gérait la pandémie de Covid-19 tellement mieux que l'Occident.

L’ensemble du Parti et du peuple chinois de tous les groupes ethniques sont animés d’un seul idéal: Tenir haut leur drapeau, unir leurs efforts et leurs forces et aller de l’avant dans l’unité sous la bannière du Parti Communiste Chinois (de toutes les façons, il ne pourrait y avoir une Chine nouvelle sans le Parti Communiste Chinois). Un proverbe chinois résume bien cette conscience nationale: «Se réunir est un début; rester ensemble est un progrès; travailler ensemble est une réussite».

C’est ça l’appel réitéré du 20ème Congrès au Parti, à l’armée et au peuple chinois multiethnique, celui de rester étroitement unis autour du Comité Central du Parti; de garder à l’esprit que les discours creux compromettent l’Etat et que seule l’action concrète contribue à sa prospérité; de raffermir leur volonté, d’agir à l’unisson et de s’investir dans leur travail, d’aller vaillamment de l’avant et de lutter ensemble pour promouvoir l’édification intégrale d’un pays socialiste et le grand renouveau de la nation chinoise.   

Pin It

Statistiques

26535241
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10091
22397
158592
26188710
250061
690642
26535241

Your IP: 185.191.171.7
2022-12-10 08:57

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg