Flash

BAN2

 

Le Ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, a désormais le curseur placé sur la mise en œuvre effective des stratégies devant aboutir à l’amélioration de son secteur. Une façon de répondre à l’appel du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui tient à la salubrité médiatique en République Démocratique du Congo. Déjà, lors de la 73ème réunion du conseil des ministres tenue en visioconférence, vendredi 14 octobre, il a réussi à faire adopter, par le Gouvernement, le Projet de loi modifiant et complétant la Loi N°96-002 du 22 juin 1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la Presse en RD Congo. D’après lui, en effet, cette modification vise à conformer le secteur des médias à l’évolution de nouvelles technologies de l’information et de la communication et à encadrer l’exercice de la presse en ligne. Devant la presse, lundi, dans le cadre du briefing hebdomadaire, il a révélé le bien-fondé de cette nouvelle loi qui, a-t-il affirmé, apporte des innovations d’ampleur telles que la neutralité et l’indépendance dans le fonctionnement des médias publics et l’octroi de subside à la presse par le Gouvernement de la République.

«Le dernier texte qui a été soumis en conseil, c’est le texte qui nous concerne. Il vous souviendra qu’en début de l’année, le Président de la République nous a fait le privilège de clôturer les travaux des états généraux de la Communication et des médias. Nous tous, nous avions, en ce moment-là, agréé l’idée qu’il fallait finaliser le processus de révision de la loi. C’est un processus qui avait déjà commencé mais nous avions donné après les états généraux, notamment dans le comité de suivi. Nous avons donné un coup de pouce nécessaire pour faire aboutir ce projet. Ce projet vient d’abord répondre à un impératif de l’adaptation à la Constitution. (…), nous nous sommes engagé à  finaliser tout le processus de réforme qui a commencé. J’ai l’occasion de rappeler le besoin pour nous le Gouvernement d’accompagner le processus en cours à l’Assemblée nationale autour de l’honorable Nyarugabo pour arriver à faire aboutir la loi d’accès à l’information. Nous avions eu des débats notamment sur le statut des journalistes. A l’époque, c’était une Ordonnance-loi. Maintenant, les juristes nous disent qu’il faut faire un Décret. Nous allons nous y atteler pour travailler notamment avec les services du Premier ministre», a-t-il expliqué aux professionnels des médias. Bien au-delà de cette étape franchie, Patrick Muyaya, depuis le conseil des ministres, avait-il insisté sur l’impératif, pour le Gouvernement, d’adopter une série de textes pour booster la réforme du cadre légal et institutionnel du secteur de la communication et médias. ‘’La Loi sur l’Accès à l’information publique ; le Décret portant Statuts des journalistes œuvrant en République Démocratique du Congo ; la Loi organique n°11/001 du 10 janvier 2011 (révisée) portant composition, attribution et fonctionnement du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication’’, sont là des textes à finaliser et/ou à révise, selon le Ministre Muyaya.

La Pros.

Pin It

Statistiques

26536005
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10855
22397
159356
26188710
250825
690642
26536005

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 09:28

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg