Flash

BAN2

 

*C’est un atterrissage en douceur qui exalte le parfum d'une odeur d'espoir pour l’amélioration des conditions sociales des professionnels de la santé en République Démocratique du Congo. Vaut mieux la fin d'une chose que son commencement, dit-on. Tout a été conclu dans la convivialité et la paix sociale, après six jours de négociations chaleureuses entre le banc gouvernemental et le banc syndical du secteur de la Santé. Un règlement d’ordre a été adopté par les deux parties pour s’engager dans le processus de réactivation des avantages sociaux au bénéfice des médecins, infirmiers, administratifs et autres professionnels de santé des services publics de l’Etat.

C’est avec grand succès que les lampions se sont  éteints, ce 10 octobre 2022, dans la soirée, à Bibwa dans la commune de la N’sele, sur les assises qui ont réuni autour d’une table la commission interministérielle (Budget, Santé et Fonction Publique…) et les délégués syndicaux de la corporation médicale dans le cadre de la réactivation des avantages sociaux au bénéfice des professionnels de santé.

Un seul discours prononcé par le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani a marqué la fin de cette cérémonie de clôture de la rencontre appelée BIBWA 2.

Dans son mot de circonstance, le numéro Un de la Santé a souligné quelques avancées significatives dans le processus de la réactivation des avantages sociaux de toutes les catégories professionnelles du secteur de la Santé en RDC.

Le Ministre Jean-Jacques Mbungani a remercié tous les participants et ceux qui ont concouru à l'avancement de ces travaux, en soulignant l'utilité d'une telle rencontre entre le gouvernement et les syndicalistes.

"(..) Je tiens à féliciter tous les participants et tous ceux qui ont concouru à l'avancement de ces travaux, à travers les différents débats sur cette problématique de la réactivation des avantages sociaux des professionnels de santé des services publics de l'État. De telles rencontres entre les responsables du banc gouvernemental et du banc syndical du secteur de la santé sont profondément utiles. Elles permettent de passer en revue l'ensemble des problématiques liées à la rémunération du personnel de notre secteur et ce, dans ce cadre permanent que nous avons voulu mettre en place". 

Dr Mbungani a poursuivi son allocution en rappelant que cette problématique retient toute l'attention du gouvernement qui en a fait une priorité. ‘‘(..) Le gouvernement avait pris acte de cette question lors du conseil des ministres du vendredi 07 octobre 2022.  La mécanisation, la régularisation et l'alignement restent la priorité des priorités de notre gouvernement. Elle se fera parallèlement à l'assainissement des fichiers du personnel du Ministère de la Santé. L'adoption du règlement d'ordre intérieur de ce cadre permanent, qui est la commission interministérielle chargée de l'harmonisation de l'enveloppe salariale et l'alignement à la prime de risques des médecins, infirmiers, administratifs et autres professionnels de la santé des services publics de l'État figure parmi les acquis de taille de ces présentes assises", a-t-il précisé.

A l'issue de cinq jours des pourparlers, les membres du gouvernement et les représentants du  banc syndical se sont mis d'accord sur des propositions à transmettre au Gouvernement de la République, concernant les indemnités de transport et logement des personnels de santé.

Cependant, le ministre de tutelle a conclu son speech par un engagement à porter au plus vite les propositions de ces travaux auprès du gouvernement.

« Je tiens, pour ma part, à remonter au plus vite toutes vos propositions en ce qui concerne les indemnités de transport et logement au gouvernement, afin que les Ministres sectoriels concernés s'en imprègnent, dans le but de trouver des solutions durables, dans un bref délai. Je continue à croire qu'un partenariat fort, sincère et transparent entre le gouvernement et le banc syndical permettra de renforcer le système de santé dans notre pays », a-t-il conclu, avec assurance.

Très déterminé, le message du Dr. MBUNGANI a été applaudi, et rassure une lueur d'espoir pour les syndicalistes du secteur de la Santé. Mais tout porte à croire que le gouvernement s’est résolument engagé à répondre progressivement aux revendications du corps médical en RDC.

Les Syndicalistes réitèrent leur confiance au gouvernement 

De leur côté, les délégués syndicaux ont également salué la volonté exprimée par le banc gouvernemental pour la mise en œuvre rapide des résolutions prises afin d’améliorer les conditions sociales des professionnels de la santé.

Pour Dr Fabien Ndjoko, Secrétaire Général adjoint du SYNAMED, son organisation a pris une part active dans les travaux et croit que cette fois-ci, les choses vont s’appliquer dans l’esprit des engagements pris par le gouvernement.

"(...) Nous tenons à rassurer que le SYNAMED a pris  une part active à ces travaux de BIBWA, au cours desquels il a défendu la position des médecins. Le SYNAMED reste convaincu que le gouvernement fera mieux pour rencontrer les attentes des médecins et nous osons croire que cette fois-ci, c'est la bonne", a-t-il souhaité.

Le représentant des infirmiers a, pour sa part, exprimé sa satisfaction au regard des résultats du travail, tout en saluant la posture du Ministre Jean-Jacques Mbungani, celle de privilégier le dialogue.

"(..) La communauté infirmière à fait le travail comme il faut, bien qu'ayant débuté avec un peu de tension. À ce jour de clôture, nous sommes soulagés, étant donné que le gouvernement a pris en compte tout ce que nous avons posé comme revendications. Les négociations vont continuer, mais pour le moment, nous sommes satisfaits, étant donné que le Ministre de la Santé a démontré qu'il est ouvert au dialogue", a-t-il indiqué.

Il sied de noter que ces travaux se sont clôturés à la satisfaction de toutes parties prenantes. Toutefois, les négociations ne sont pas finies. Dans le règlement, il a été recommandé qu’une commission permanente soit instituée afin de suivre les travaux d’harmonisation par rapport aux propositions faites au cours de ces assises de Bibwa 2 jusqu’à vider progressivement le cahier des charges des professionnels de santé.

Jordache Diala

Pin It

Statistiques

26460447
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8413
18804
83798
26188710
175267
690642
26460447

Your IP: 102.129.81.229
2022-12-07 09:57

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg