Flash

BAN2

 

Sophie, la Comtesse de Wessex, accueillie par Denis Mukwege à Panzi, à Bukavu

*Son Altesse Royale la Comtesse de Wessex, accompagnée du ministre des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement, se rend en RDC pour sensibiliser à la nécessité urgente de lutter contre les violences sexuelles dans les conflits à travers le monde.

  • ·       Son Altesse Royale la Comtesse de Wessex, accompagnée du ministre d'Etat du FCDO, Lord (Tariq) Ahmad de Wimbledon, représentant spécial du Premier ministre britannique pour la prévention de la violence sexuelle dans les conflits, visite une fondation révolutionnaire pour les survivants dirigée par le lauréat du prix Nobel, le Dr Denis Mukwege.
  • ·       Il s'agit de la première visite d'un membre de la famille royale en RDC.
  • ·       Cette visite précède une grande conférence mondiale sur le PSVI (Preventing Sexual Violence in Conflict Initiative) organisée à Londres en novembre par le gouvernement britannique, à laquelle Son Altesse Royale participera.

La Comtesse de Wessex est en visite en République démocratique du Congo (RDC), accompagnée du ministre d'État du FCDO, Lord (Tariq) Ahmad de Wimbledon, pour sensibiliser à l'urgence de lutter contre les violences sexuelles dans les conflits en RDC et dans le monde entier.

Pour Son Altesse Royale, la visite fait partie d'un engagement de longue date à défendre cette question.

Le ministre, représentant spécial du Premier ministre britannique pour le PSVI, profite de cette visite pour avoir un aperçu plus approfondi et pratique des expériences de la RDC en matière de lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits et identifier les leçons apprises à partager lors d'une conférence mondiale du PSVI au Royaume-Uni le mois prochain.

Le lauréat du prix Nobel de la paix, le Dr Denis Mukwege, les a accueillis dans sa fondation révolutionnaire à Bukavu. La Fondation Panzi a transformé la vie de milliers de femmes qui ont subi des violences sexuelles dans les conflits armés et violences en RDC. La Fondation fournit des soins médicaux, une assistance juridique, un soutien psychologique et des programmes économiques pour offrir un modèle holistique de soins aux survivants de ces crimes horribles.

La comtesse de Wessex et Lord Ahmad ont vu,  de première main,  la différence que la Fondation Panzi a apportée à la vie des femmes lors de la toute première visite d'un membre de la famille royale en RDC.

Le Royaume-Uni accueillera une grande conférence internationale à Londres en novembre, marquant 10 ans depuis le lancement de PSVI, une initiative que Lord Ahmad dirige désormais. La conférence réunira le Royaume-Uni et ses partenaires du monde entier pour examiner les progrès réalisés au cours de la dernière décennie, identifier les défis communs et convenir d'actions supplémentaires.

Son Altesse Royale et Lord Ahmad doivent assister à la conférence.


Lord (Tariq) Ahmad de Wimbledon a déclaré:

Les violences sexuelles dans les conflits continuent de briser des vies et de cicatriser des communautés à travers le monde. S'y attaquer est une priorité absolue pour le Royaume-Uni et nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour fournir un meilleur soutien aux survivants, traduire les auteurs en justice et encourager les partenaires à partager de nouvelles idées et expériences sur la lutte contre la violence sexuelle dans les conflits lors de la conférence en novembre.

Depuis 2012, nous avons engagé plus de 50 millions de livres sterling pour soutenir des projets dans le monde entier qui aident à prévenir les violences sexuelles liées aux conflits, y compris en RDC. Cela comprend un financement de 2,7 millions de livres sterling au Global Survivors Fund, dont les projets en RDC ont soutenu plus de 1 000 survivants.”

Le Dr Mukwege, fondateur de l'hôpital et de la fondation Panzi et président du Global Survivors Fund, a déclaré:

"Mon équipe et moi-même sommes reconnaissants de la visite de Son Altesse Royale la Comtesse de Wessex et de Lord Tariq Ahmad. Trop souvent, le monde ferme les yeux sur la souffrance des survivants, surtout ici en RDC. Leur visite mettra en lumière le travail critique en cours pour mettre fin aux violences sexuelles liées aux conflits, tant dans ce pays que dans le monde entier.

Au cours de la visite dans l'est de la RDC, la comtesse de Wessex et Lord Ahmad ont rencontré des survivants de violences sexuelles et des organisations de la société civile à Bukavu pour mieux comprendre les défis auxquels ils sont confrontés.

A Kinshasa, Son Altesse Royale et Lord Ahmad rencontreront également le Président Félix Tshisekedi et la Première Dame Denise Tshisekedi, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula, et d'autres Ministres, pour des discussions sur les violences sexuelles dans les conflits, la conférence internationale du Royaume-Uni, et d'autres questions importantes comme le changement climatique

  

Rappel des faits

  • ·       Depuis son lancement en 2019, le Royaume-Uni a octroyé 2,7 millions de livres sterling au Global Survivors Fund (GSF). Ses projets en RDC ont aidé plus de 1000 survivants à accéder à des soins de santé et psychologiques, à l'éducation ou à un soutien aux entreprises économiques.
  • ·       L'année dernière, le Royaume-Uni a fourni 140 000 dollars pour aider la Fondation Panzi à accroître l'accès aux conseils juridiques et à la médiation pour les survivants.
  • ·       Ces dernières années, le soutien du Royaume-Uni à TRIAL International en RDC a fourni des conseils juridiques gratuits aux survivants, renforcé la capacité du pays à enquêter, documenter et plaider efficacement contre les crimes, et a aidé à lutter contre la culture de l'impunité
  • ·       Entre 2021-2022, le Royaume-Uni a fourni plus de £500 000 à l'équipe d'experts des Nations Unies sur les violences sexuelles liées aux conflits (CRSV) pour augmenter la capacité des autorités d'investigation et judiciaires de la RDC à enquêter et à poursuivre les délits CRSV; et garantir que les décisions judiciaires sur les réparations sont appliquées. Par exemple, ce financement a soutenu la formation de la police, aux unités de protection spéciale, aux procureurs civils et militaires et aux juges sur l'enquête et les poursuites des cas de CSRV, et sur la garantie de mesures de protection contre les victimes et les témoins.
  • ·       Le financement du Royaume-Uni à World Vision a soutenu les discussions communautaires en RDC dirigés par des chefs religieux sur les principes de la Déclaration de l'humanité, qui remettent en question la stigmatisation auquel les survivants des violences sexuelles sont confrontés.
Pin It

Statistiques

26534691
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9541
22397
158042
26188710
249511
690642
26534691

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 08:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg