Flash

BAN2

 

Après les provinces du Kasaï-Central, du Sud-Ubangi, de Maï-Ndombe, c'est le tour de la province du Kongo-Central de solliciter l'expertise du Bureau Central de Coordination (BCeCo) pour la réalisation des grands projets de développement. Le mercredi 28 septembre dernier, le Directeur Général du BCeCo, Jean Mabi Mulumba, et le gouverneur de cette province, Guy Bande, ont scellé un nouveau pacte pour amorcer des grands projets de développement. Ils ont donc signé un protocole d'accord qui prendra en compte plusieurs secteurs d'activités. La cérémonie de signature a eu lieu au cabinet de travail du gouverneur à Matadi, chef-lieu du Kongo-Central. Il faut donc souligner que cette nouvelle collaboration vient donner un coup de pouce au processus de développement enclenché par le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi.

Ce protocole d'accord qui vient d'être signé, porte sur une collaboration entre les deux parties et concerne un programme ambitieux de développement pour la Province du Kongo-Central. Ce programme accélérera le processus de transformation socio-économique de cette province qui est parmi les provinces les actives de la République Démocratique du Congo avec une économie très développée et caractérisée par la production agricole, production minière, pétrole production industrielle et autres.

Pour réaliser ce programme, il a paru judicieux pour le gouvernorat du Kongo-Central de recourir à l'expertise du BCeCo. « Nous avons un programme ambitieux sur le développement de la province et pour cela, il fallait avoir un partenaire suffisamment expérimenté et outillé pour accompagner tous nos projets. Bien évidemment le choix s’est porté sur le BCECO comme partenaire pour pouvoir accompagner la province dans l’identification mais aussi le suivi de tous les projets dans le cadre des investissements que la province entend réaliser », a indiqué le Gouverneur Mbadu.

D'après lui, les défis sont énormes mais il faut bien commencer pour réussir. Comme beaucoup d’autres provinces, la province du Kongo-central est confrontée à un problème d’enclavement. Pour désenclaver la province, il va falloir des routes notamment des routes de dessertes agricoles.

Mais, au-delà de la phase de désenclavement, la Province de Simon Kimbangu est foncièrement et prioritairement une province à vocation agricole. Donc, les domaines de collaboration vont aller vers le secteur agricole, mais pas le secteur agricole seul. C’est ce secteur qui va vers la transformation et pour pouvoir transformer l’agriculture, il faut de l’énergie. Donc, les premiers projets qui vont être développés avec le BCeCo seront des projets tournés vers l’agribusiness et les projets d’énergie qui passent par les routes pour désenclaver nos zones agricoles.

Pour sa part, le Directeur Général du BCeCo, Jean Mabi Mulumba, a souligné que la signature de ce protocole d’accord marque le lien ou le partenariat que sa structure met en place avec la province du Kongo-central. « Nous sommes reconnaissants au Gouverneur sur le choix porté sur le BCECO. La durée de ce protocole dépendra du succès que nous allons avoir dans la réalisation de différentes activités qui nous seront confiées », a-t-il noté.

Il a par ailleurs renseigné qu’un mécanisme sera mis en place pour procéder chaque année à l’évaluation de la mise en œuvre de ce programme pour déceler les points forts et faibles. Evidemment, « c'est sur base des points faibles pouvoir améliorer son exécution ».

(Avec la Cellule de communication du BCeCo)

Pin It

Statistiques

26536640
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11490
22397
159991
26188710
251460
690642
26536640

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 09:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg