Flash

BAN2

 

(Par Dr ZIGABE Henri Isaac, Analyste politique, géostratège et Penseur Libre)


Il est bien clair que:" la discipline est la mère des armées ";Cette citation m'a toujours marqué depuis mon enfance et qui mieux est, il y a des hommes qui l'incarnent  comme l'Hon. *Augustin MATATA PONYO* qui, à un certain moment dans ce pays, a pu montrer qu'il est possible de changer les choses positivement en respectant les principes de la gestion administrative et financière.
L'homme à la cravate rouge et chemise blanche est le seul Premier  Ministre qui avait su stabiliser le taux de change pendant qu'il était Premier Ministre et cette stabilité n'était pas un fait du hasard, mais une certaine discipline des plusieurs paramètres économiques, administratifs et financiers.
Depuis 1973 à l'époque de la zaïrianisation  où le Zaïre-monnaie se changer à un ZAÏRE pour deux DOLLARS américains  à cause d'une structure primaire forte de l'époque avec des entreprises des  investisseurs étrangers qui participaient à production nationale.
Il suffisait seulement que ces entreprises puissent être arrachées et données aux zaïrois avec leurs capitaux pour qu'en 1978 que le Zaïre (RDC) entre en récession par manque de discipline de gestion et de management des zaïrois acquéreurs. Une véritable catastrophe qui avait détruit l'économie congolaise.
Cette instabilité et la gabegie financière sous la dictature de ce régime ne permettait plus le respect des procédures qui implique une bonne stabilité monétaire.
Il n'existe pas une main noire qui régule l'économie cependant,  des principes à respecter.
L'avènement de MATATA PONYO  à la Primature et bien avant comme ministre des Finances avait apportait un espoir à la stabilité monétaire suite à la discipline instaurée.
L'homme à la cravate rouge est le meilleur premier ministre de 1973 jusqu'à 2022 qui avait pu oser de stabiliser la monnaie ou le taux de change. Il mérite le nom de :PRIMUS INTERPARES pour son exploit et la RDC a encore besoin de lui pour son émergence.
La RDC avait réalisé des progrès en 2013 dans la transparence et la gestion des ressources naturelles, la préservation de la stabilité macro-économique et la maitrise de l’inflation. Le chef d’une délégation du Fonds monétaire international (FMI), en mission à Kinshasa à l'époque, Norbert Toe, l’avait souligné au cours d’un point de presse organisé,   le vendredi 21 février 2013, conjointement avec le ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi Kibol Mvul.
«En 2013, la croissance économique a été très forte. Et je pense que ça n’a jamais atteint ce taux de croissance, tiré par le secteur minier avec essentiellement le cuivre», avait déclaré le délégué du Fmi.
A propos de l’’inflation, Norbert Toe avait relevé son «niveau historiquement bas en 2013», évoquant ainsi «un glissement annuel de décembre 2012 à décembre 2013» qui l’a réduit à 1,07%, selon lui.
«Quant au taux de change, je pense qu’ici le franc congolais avait connu une stabilité remarquable», avait-t-il poursuivi.
Cette mission du Fmi à Kinshasa s’était déroulée dans le cadre des consultations prévues dans les statuts de cette organisation.
En début de ce mois-là de février 2013, le représentant du Fmi en RDC, Oscar Melhado, avait estimé que le pays avait besoin d’une stabilité macroéconomique et des institutions financières fortes pour « dédollariser » son économie. Oscar Melhado avait notamment évoqué le cas du Pérou qui avait réussi à réduire de 70% la dollarisation de son économie.
Il avait indiqué que la RDC et le Pérou présentaient beaucoup de similitudes, indiquant que la dollarisation de ces deux économies avait été causée par le déséquilibre macroéconomique et monétaire.
Le représentant du Fmi en RDC avait  également fait savoir que l’économie congolaise avait notamment besoin d’institutions fortes, «particulièrement la Banque centrale», pour parvenir à se dédollariser.
Actuellement, je  salue les actions que mène l'Inspection Générale des Finances qui peuvent apporter de l'eau au moulin si le respect des principes administratifs, financiers et économiques  serait au rendez-vous.
Je présume que chaque fille et fils de la RDC a le devoir de relever notre chère Patrie, la RDC.
Les vrais patriotes sont ceux-là qui respectent les textes et la constitution qui nous régissent afin que la cité donne de l'espoir aux congolais.
*Augustin Matata Ponyo Mapon* est parmi les espoirs de l'émergence de la RDC.
Sé *Dr ZIGABE Henri ISAAC*,Analyste politique, géostratège et Penseur Libre.
Tél (+243)973699213

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pin It

Statistiques

24965605
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
20536
22787
43323
24766587
74157
682697
24965605

Your IP: 118.193.96.220
2022-10-03 22:15

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg