Flash

BAN2

 

L’audience à la cour de cassation du prévenu Kabund s’est tenue hier lundi 12 septembre en l’absence de l’accusé. Mais l’intéressé n’a pas fait le déplacement pour raisons de santé. Assigné à résidence surveillée depuis le 12 août dernier, le président de l’Alliance pour le changement reste détenu à la prison de Makala.

Le parquet général affirme avoir écrit au ministre de l’Intérieur de disponibiliser une résidence où l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale allait être gardée. En attendant que le vice-premier ministre Aselo mette à la disposition du parquet une résidence, le prévenu Kabund reste détenu à Makala.

Pour l’organe de la loi, la résidence de Kingabwa n’est pas suffisamment sécurisée du fait de la présence des milices à la solde de Kabund. De ce fait, la défense demande l’implication de la cour afin de contraindre le parquet à exécuter la décision de la résidence surveillée.

La loi organique numéro 13/010 du 19 février 2013 relative à la procédure devant la cour de cassation, dispose ce qui suit en son article 76 : « Toutefois, la cour de cassation est seule compétente pour autoriser la mise en détention préventive dont elle détermine les modalités dans chaque cas. La détention préventive est remplacée par l’assignation à résidence surveillée.

Emma Muntu 

Pin It

Statistiques

24999321
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
749
21290
77039
24766587
107873
682697
24999321

Your IP: 3.238.49.228
2022-10-06 00:19

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg