Flash

BAN2

 

Le Centre de Formation Ophtalmologique d’Afrique Centrale, ‘’CFOAC’’, a tenu ce mercredi 24 août 2022 à Rotana hôtel, la réunion de plaidoyer et de mobilisation des bourses d’études en soins oculaires. Créé depuis 1999 suite à un partenariat avec l’OMS, CMB, l’Université de Kinshasa et l’Archidiocèse de Kinshasa, ce centre tient à la formation des ophtalmologistes et non-ophtalmologistes dans la chirurgie de la cataracte. Et cette matinée de plaidoyer a été initiée pour la mobilisation des moyens financiers dans la formation des ressources humaines, pour son bon fonctionnement et sa durabilité.

Depuis ses premiers pas, le COFAC amplifie les politiques nationales de réduction de la déficience visuelle et de la cécité évitable dans la population de la RDC et d’autres pays de la région. Cette rencontre, organisée minutieusement par Madame Marie-Yvonne Mushobekwa du Programme Manager du CFOAC, a réuni 40 participants à cette matinée dont les membres du gouvernement, les agences des Nations Unies, des ONG internationales et locales, et du Bureau Diocésain des Œuvres Médicales, autour d’une série d’exposés, et des discussions en plénières.

Le Directeur Général du CFOAC, Dr. Janvier Kilangalanga, a, au cours de son adresse, estimé que ce centre tient à sa durabilité et sa pérennisation, par cette mobilisation des moyens de fonctionnement à l’interne auprès des Institutions et organisations.

Ce qui justifie cette initiative, c’est le fait que le CFOAC est mise aux défis de  manque des subventions suffisantes pour les bourses d’études et le manque des frais de fonctionnement, gages de sa durabilité. Raison pour laquelle, le Centre a soumis un plaidoyer pour la levée des fonds nécessaires pour 60 bourses d’étudiants, pour un cycle de trois ans, et pour son fonctionnement. 

A en croire le DG du CFOAC, cette réunion aura été à la fois un cadre de  sensibilisation et un plaidoyer, auprès des personnes qui n’ont jamais pris connaissance de leur existence afin que celles-ci soutirent dans leurs gibecières ce qu’ils peuvent apporter comme moyens.

Pour sa part, le Dr. Behn Maway Angomena a dressé l’état des lieux du personnel de santé oculaire en RDC et les besoins en personnel.

Selon les études menées par le Programme National de la Santé Oculaire et de la Vision, la RDC a actuellement 108 ophtalmologues et a besoin de 174 ophtalmologistes, 939 opticiens, 382 optométristes, 954 réfractionnistes et 951 techniciens en basse tension, pour la prise en charge totale des maladies oculaires sur l’étendue nationale.

Au regard de cette présentation, l’impact de cette stratégie permettra au CFOAC d’être productif et d’en profiter pour former les infirmiers en soins oculaires et ophtalmologistes afin qu’ils couvrent les 100 zones de santé prioritaires. Après cette étape, certains participants ont pris des engagements divers, conformes à leurs modalités et leurs capacités, pour les prochains jours.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

24934873
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12591
30834
168286
24594961
43425
682697
24934873

Your IP: 66.249.64.239
2022-10-02 12:39

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg