Flash

BAN2

 

 *Christian Mwando  a suspendu le DG de l'INS, Serge Bokuma Onsiti pour " insubordination répétée, indique-t-il dans la   motivation de son Arrêté du 16 août 2022.  Cependant, il apparaît que cette décision n'a jamais fait l’objet de rappel,  ni d'un quelconque avertissement d'insoumission relevée.

Brusquement, à la suite d'un désaccord né du refus du Serge Bokuma, le DG de l’INS, de  confier la gestion financière de l'Enquête Démographique et de Santé à un proche parent du Vice-ministre et comme tous les deux sont solidaires, apparaît  comme étant le vrai le motif de cette soit-disante insubordination.

Et, pourtant, des  réserves du DG Serge Bokuma Onsiti relèvent de la jurisprudence élémentaire et du bon sens et elles sont fondées.

En 2015, la gestion de sortie de fonds d'une enquête "QUIBB", Enquête de ménage sur le bien- être confié à un Consultant, ce dernier parti, les fonds ayant été déclarés inéligibles par les partenaires, beaucoup si pas tous,  y compris l'équipe technique sont impayés jusqu'à ce jour.

Les relations entre l'INS et les partenaires se sont gâchées.

Jurisprudence oblige !  Pour l'enquête Démographique et de santé, l'un des partenaires clés  à cette enquête a opposé un refus de voir un Consultant extérieur s'occuper de la  sortie des  fonds étant donné que les fonds sont mobilisés pour la production des statistiques à travers l'INS.

Vendredi dernier, la délégation syndicale de l'INS qui réclame le retour du DG Serge Bokuma Onsiti à son poste, le Ministre du Plan Christian Mwando a évoqué "la mise en place d'une commission d'audit sur la gestion de Serge Bokuma’’. Ce qui, logiquement, entre   en contradiction avec l'arrêté de suspension...

A se demander, si vraiment la décision prise de suspension est-elle cohérente !   Ce qui est clair ici, est que : ‘’l'intention serait de  faire main basse  sur les maigre ressources de l'Institut National de la Statistique mobilisées auprès des partenaires dont la BAD et sur  la caisse de l'Enquête Démographique et de Santé que mentionner l'insubordination !’’, dénoncent les agents médusés.  

‘’La présence du DG Serge Bokuma gêne ; il choisit sans  scrupules sa petite sœur fait Directrice Générale Adjointe  pour rendre la tâche plus aisée.

C'est la précipitation "sans gants" qui le montre; il brûle des étapes d'avertissement et va droit au but pour raccourcir le temps de " l'action".

Un tel comportement, est susceptible de handicaper  la promotion des statistiques en RDC’’, ajoutent-ils.

‘’La Société Civile scientifique que nous représentons, ici,  souhaite rattacher l'Institut National de la Statistique à la Présidence du Pays pour une impulsion positive.

La tutelle du Plan aux tentacules politiciens dérange la promotion des statistiques en RDC. 

A la Société civile scientifique, sous la  Coordination de Lomos Ngwe nous avons constaté des progrès dans l'actif de Serge Bokuma Onsiti.

Dès sa prise de fonctions, il a mis la main sur le Document du Recensement Général des Entreprises (RGE) abandonné par ses prédécesseurs et a remis l'équipe au travail pour l'analyse des données jusqu'à sa publication.

Le Document est en cours de dissémination dans le pays’’, précisent-ils.  

S'agissant du RGPH2, récemment Général de la population et de l'habitat, M. Bokuma vient de superviser à Masi-Manimba le test d'application implémenté  dans l'Android avec le concours de l’UNFPA, le test s'est révélé concluant.

Le RGPH2 étant devenu une affaire du Gouvernement dans le cadre de la mutualisation, les partenaires au Développement attendent le "go" du Gouvernement avec une contribution susceptible de réaliser la cartographie censitaire.

DC/CP

Pin It

Statistiques

25000628
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2056
21290
78346
24766587
109180
682697
25000628

Your IP: 3.238.49.228
2022-10-06 02:07

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg