Flash

BAN2

 

C’est officiel ! La rentrée scolaire 2022-2023 va effectivement avoir lieu le lundi 5 septembre sur l’ensemble du territoire national. Tony Mwaba Kazadi, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), donnera personnellement le coup d’envoi à partir de Ngandajika, dans la province de la Lomami. Cette confirmation découle d’un briefing spécial que le Ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya a conjointement animé hier, lundi 22 août 2022, avec son collègue Tony Mwaba Kazadi, Ministre de tutelle.  A la lumière des allégations faites devant la presse par ces deux membres du Gouvernement, toutes les dispositions sont prises pour que les enseignements se déroulent de façon harmonieuse, même dans les provinces en proie à l’insécurité. Tous les enseignants sont appelés à se préparer pour accueillir les élèves dès le premier jour de l’année scolaire.

Les enseignants appelés à la responsabilité

Pour Patrick Muyaya, le Gouvernement va assumer pleinement ses responsabilités. Il a lancé un appel à la responsabilité à tous les professionnels de la craie. Car, pour lui, le Gouvernement est disposé à dialoguer à tout moment. «La volonté politique de parvenir à la gratuité dépasse tous les écueils, car c’est depuis 2006 qu’on a promulgué la Constitution. 13 ans plus tard, on n’avait pas toujours commencé. Alors, il y a toujours un débat à faire… A quel moment on aurait dû être prêt ? », S’est-il interrogé, peu avant de poursuivre en disant ‘’qu’autant on mécanise les enseignants, ça veut dire qu’il commence à être budgétisés et payés, autant nous construisons des écoles, autant nous nous assurons que les enfants sont formés, autant nous nous assurons que les enfants sont soignés… Comme j’aime à le dire, vous pouvez tout nous reprocher mais vous ne pouvez pas nous reprocher la volonté de changer. Il y a aujourd’hui des indications qui le démontrent. (…), même s’il existe des frustrations ou il existe de colère de part et d’autre, mais cela montre qu’il y a un partenaire qui est disponible et avec qui nous pouvons discuter », a confirmé le Porte-parole des warriors.

Avancées réalisées avec la gratuité

Le Ministre Tony Mwaba a, au moment de son intervention, rassuré que la gratuité de l’enseignement primaire sera de stricte application, conformément à la volonté et à la détermination du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. Il a appelé les parents à ne pas céder aux spéculations et à se préparer à envoyer leurs enfants à l’école. C’était l’occasion pour lui d’évoquer le climat de paix qui, d’après lui, entre le Gouvernement et le banc syndical des enseignants qui ont eu à signer une feuille de route pour l’exécution progressive des engagements restants dans le lot d’accords quasiment épuisé. «A Mbuela, je le répète, on n’était pas allé prendre des engagements envers les enseignants. On était parti juste pour faire l’évaluation sur l’exécution des engagements que le Gouvernement avait pris déjà l’année passée pour voir avant la prochaine rentrée si tous les engagements pris par le Gouvernement ont été exécutés. C’est l’exercice auquel on s’était livré. On a vu que tous les engagements pris ont été presque exécutés. Il nous est resté la question du deuxième et troisième pallier et nous avons établi une feuille de route pour voir dans quelle mesure nous pouvons justement exécuter… Les parents doivent déjà préparer la rentrée scolaire pour les enfants. Elle sera lancée, comme je l’ai dit, dans la province de la Lomami. Le 5 septembre, tous les bleu et blanc vont reprendre le chemin de l’école parce que ceux qui sont chargés de pouvoir encadrer ces enfants ont été avec nous à Mbuela. C’est presque toutes les organisations syndicales. Vous n’avez jamais entendu une organisation syndicale sortir de Mbuela, contester tout ce qui a été fait de l’autre côté. Le banc syndical était d’ailleurs satisfait», a déclaré le Ministre, qui a rassuré sur l’effectivité de l’augmentation de la prime de la gratuité. D’après ce membre du Gouvernement, dans le cadre de l’amélioration de l’enseignement en RDC, l’exécutif central a, à ce jour, construit 573 écoles à travers le pays, plus de 260 mille enseignants ont été mécanisés et un vaste projet de construction de 200 écoles est en gestation. Le Professeur Tony Mwaba a appelé les Chefs d’établissement à travers le pays à attendre les arrêtés de Gouverneurs de province avant de fixer les frais scolaires.

La Pros.

Pin It

Statistiques

25000459
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1887
21290
78177
24766587
109011
682697
25000459

Your IP: 3.238.49.228
2022-10-06 01:52

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg