Flash

BAN2

 

Pour le ministre de la Communication et Médias, cette activité est une grande opportunité pour la République Démocratique du Congo, qui traverse depuis plus de deux décennies des conflits armés.  "La paix des populations Congolaises en général et des femmes,  en particulier,  constitue une priorité pour le Président de la République, Chef de l’Etat,  Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Champion  de la Masculinité Positive, à qui je rends un hommage mérité pour les efforts  fournis afin de ramener la paix et la sécurité en République Démocratique du Congo",  a indiqué le ministre Muyaya.

S'agissant du concours Médias-Femme, Paix et Sécurité, le ministre Patrick Muyaya s'est réjoui du fait que le Cadre permanent de concertation de la femme Congolaise (CAFCO) a ciblé les journalistes œuvrant en RDC. 

Tout en visant la promotion de l’agenda Femme, Paix et Sécurité et la visibilité des initiatives des femmes dans la lutte contre la Covid-19, il note que cette  activité matérialise le changement de narratif qu'il prône depuis son avènement à la tête du Ministère de la Communication et Médias. 

"Pour ceux qui ne le savent pas, le Changement de narratif, loin d’être un  slogan creux, est un engagement ou mieux cette motivation patriotique, qui  devra nous animer tous, hommes et femmes, journalistes, acteurs politiques,  boulangers, chauffeurs… Bref, tout Congolais, à voir et à présenter l'image  de notre pays avec fierté, élégance et noblesse", a-t-il déclaré. 

Il y a lieu de souligner  que le concours Médias et Femme, Paix et Sécurité (#MediaFor1325) récompense les journalistes qui se sont illustrés dans le nouveau narratif en République Démocratique du Congo, aussi dans la promotion de Femme, Paix  et Sécurité, ainsi que les Personnes vivant avec handicap. 

Pour retenir le gagnant ou la gagnante du concours Media et Femmes, Paix et Sécurité, l'organisation a mis en place les critères,  ci-après : 

- La Pertinence de l’angle choisi ;

- La Clarté, l’intérêt et la cohérence de la narration par rapport au sujet et à l’angle choisi ;

- Le matériel doit être innovant et axé sur des solutions durables ;

- Le matériel doit contribuer ou promouvoir la mise en œuvre effective de l’agenda Femmes, Paix et Sécurité, les initiatives de lutte contre la COVID19, y compris les plans d’actions nationaux (PAN), par exemple,  en sensibilisant à l'agenda, ou en promouvant ses piliers clés de la résolution 1325 ;

- Le matériel doit contribuer à la protection de la personne vivant avec handicap pendant les périodes de crise et catastrophes ;

- Le matériel doit présenter un récit transformateur - montrant les femmes comme des agents de développement durable et non des victimes passives ;

- Le matériel doit utiliser un angle original et engageant, rendant l’agenda Femmes, Paix et Sécurité accessibles à une population plus large.

Le jury est composé d'Adelard Obul Okwess (enseignant à l'institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC); Rose Masala (présidente nationale de l’UCOFEM) et Gaby Kuba (président   national de l'union de la presse du Congo (UNPC).

Après débats et délibérations, ce jury a retenu un lauréat dans chacune de catégories : 

- Ruth Biatshiami de Kasaï Orientale pour la Radio ;

- Divin Chirimwami du Sud-Kivu pour les Médias en ligne ;

- Elda Along de Kinshasa pour la Presse écrite 

"Les journalistes lauréats de ce jour ont mérité leur sacre", a déclaré le Ministre,  après la publication des résultats. 

Cet événement a connu l'appui financier de l'organisation canadienne Global network and women peacebuilders (GNWP). 

La Pros

Pin It

Statistiques

24999037
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
21755
10256
76755
24766587
107589
682697
24999037

Your IP: 185.191.171.40
2022-10-05 23:48

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg