Flash

BAN2

 

Philippe Kiyimpu ki-Nyoso, l’actuel DG intérimaire de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM)

Il est un véritable héros dans l’ombre qui a passé toute sa carrière sous le couvert de l’anonymat.  Lui, c’est M. Philippe Kiyimpu ki-Nyoso, l’actuel DG intérimaire de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), porté à la tête de cet établissement public suivant l’arrêté ministériel n°00024/CAB/MIN/TVCD/2022 du 28 Juin 2022  portant désignation, à titre intérimaire, du Directeur Général et d’un  Directeur Général adjoint de l’Office de Gestion du Fret Multimodal,  OGEFREM  en sigle.

Il est l’un des pionniers vivants, un chef d’œuvre  et un des artisans des actions tentaculaires réalisées en termes d’infrastructures immobilières acquises sur fonds propres de l’OGEFREM.

Pour l’amour envers toute la famille OGEFREM  et avant d’entrer en profondeur de la démarche qui vise à rétablir la vérité sur tout ce qui se raconte à l’OGEFREM en lien avec la personne du DG a.i. Philippe Kiyimpu, il y a lieu de faire référence à la citation du grand philosophe SOCRATES qui a déclaré : « Mieux vaut encore subir l’injure que de  la commettre ».

‘’Philippe Kiyimpu n’a jamais été un parachuté à l’OGEFREM.  C’est un technocrate hors-pair  qui a gravi tous les échelons jusqu’à occuper les fonctions de Directeur.

Dans son parcours professionnel très fructueux à l’OGEFREM, l’Homme a, entre autres, animé plusieurs directions au nombre desquelles, il y a lieu de citer  la Direction provinciale Ouest, DPO en sigle, dont le siège est établi à Matadi et la Direction des Etudes et Planification, DEP en sigle.

Il est parmi les premiers de la classe des  meilleurs depuis l’avènement du premier PDG de l’OGEFREM à sa création, le brillantissime Donatien ya Mutuale d’heureuse mémoire dont il fut le premier Assistant.

Il a toutes les capacités requises pour assumer cette grande responsabilité, en tant que DG a.i.  Car, il en a fait preuve,  de manière irréfutable,  par le passé.

Pour s’en convaincre, quelques précisions évoquées  dans les colonnes qui suivent mettraient tout le monde à l’aise afin de ramener le débat uniquement sur les idées et non le personnaliser.

Elles pourraient aussi mettre chacun en confiance pour quitter les préjugés et revenir au bon sens’’, soutient-t-on, dans les milieux proches de ce  nouveau Directeur Général  de l’Ogefrem.  

Mesure conservatoire…  

Est-ce que  l’arrêté n°00024 pris par Chérubin Okende viole la loi ou la Constitution ? Cette question vaut son pesant d’or, dans la mesure où elle fait encore couler beaucoup d’encre et de  salive.  

Selon plusieurs spécialistes du droit, cet arrêté n’a énervé aucune disposition des lois du pays. Une simple lecture de la motivation dudit Arrêté renseigne clairement qu’il est pris en application de la décision du Conseil des ministres tenu en date du 17 juin 2022, présidé par  Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’Etat et Institution la mieux renseignée de la République.

Il s’est donc agi d’une mesure conservatoire à ne pas confondre avec la décision définitive de nomination par le Chef de l’Etat.

Cette mesure salutaire vient mettre un terme au désordre et autres dégâts de gestion orchestrés par une pluie d’intérimaires (5) en seulement onze (11) mois. Ce qui paraît pour le moins insolite dans l’histoire du portefeuille congolais !

Face à une telle confusion qui n’avait que trop duré  à l’OGEFREM, l’Etat propriétaire ne pouvait qu’enjoindre le  Ministre sectoriel d’y  remettre de l’ordre.

Contexte

Une décision a été prise en Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi lui-même, instruisant le ministre de tutelle, ministre de Transports, voies de Communication et Désenclavement de prendre des mesures qui s’imposent afin de remettre de l’ordre à l’OGEFREM.

Les mesures ou décisions du gouvernement sont   d’ordre politique.

‘’Liant l’acte à la parole, le ministre sectoriel des TVCD, par son arrêté ministériel 00024,  précise que sa décision a été prise en exécution de la décision de la 58ème réunion du conseil des Ministres du 17 juin 2022, consécutive à l’instruction de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat relative à une nouvelle nomination pour assurer l’intérim à la Direction Générale de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM).  A la lumière de l’incise tirée du dixième paragraphe de l’Arrêté, il n’y a aucune violation par rapport aux prérogatives reconnues au Chef de l’Etat. Le ministre Chérubin  Okende n’a fait que matérialiser la volonté du Chef de l’Etat et du Gouvernement de la République’’, insistent, par ailleurs,  les mêmes sources. 

‘’Et,  même dans son libellé, l’arrêté ne parle pas d’une nomination mais bien plutôt d’une désignation. C’est tout simplement une mesure conservatoire qui vise à mettre un terme à l‘instabilité persistante qui avait prévalu à l’OGEFREM.

A ceux qui criaient à tort qu’en prenant cet Arrêté,  le ministre aurait violé les lois du pays, Chérubin Okende parle d’une lecture erronée et sélective faite par des personnes en mal de positionnement parce que, renchérit-il, « lire un texte, le sortir expressément de son contexte, c’est chercher des prétextes».  

La désignation du DG Kiyimpu à la tête de l’Office est donc très régulière et dans la légalité. Il suffit de faire juste un tour à l’OGEFREM pour voir à quel point l’ordre et la discipline au travail viennent d’être instaurés par cet Oiseau Rare et ce, dans un calme absolu.  Philippe Kiyimpu   est plutôt  concentré sur le  travail pour le redressement rapide de la maison OGEFREM en vue de mériter la confiance placée en lui par les hautes autorités du pays’’, a lâché un des  ses collaborateurs, sous le sceau de l’anonymat.

A grands traits, quelques réalisations…

‘’Il est important de noter que Philippe Kiyimpu a été utilement utilisé par tous les DG qui ont créé une révolution positive à l’OGEFREM,  à travers l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents. L’acquisition du patrimoine important de l’Office et l’érection des plusieurs infrastructures d’appui à l’assistance aux chargeurs à l’instar du parc à bois et parc à véhicules de Boma l’ont été grâce aux études menées sous la conduite de cet infatigable Fils du pays, en la personne de M.   Philippe Kiyimpu.

Les réalisations reprises ci-après constituent le patrimoine important de l’OGEFREM à l’acquisition duquel le DG KIYIMPU a eu à jouer un rôle extrêmement important : la construction de l’immeuble ultramoderne du siège de Kinshasa, de 10 niveaux, inauguré le 19 novembre 2013, par le président de la République Joseph Kabila, à l’époque où Anatole Kikwa fut DG; le siège de Lubumbashi en mars 2015 ; celui de Bukavu inauguré,  le mardi 9 août 2016 ; de Kasumbalesa ; de Lufu à Songololo,  le lundi 18 avril 2016 ; le siège de Matadi DPO réhabilité le 29 décembre 2013, et les installations de l’immeuble Beautour calcinés par le feu d’incendie mais réhabilitées et modernisées,  dans lesquelles il a été installé le Centre Médical de l’OGEREM, CEMOG en sigle, doté d’un équipement médical moderne, du corps médical de haute qualité et inauguré en août 2015 .

C’est toujours l’infatigable Philippe Kiyimpu qu’on voyait remettre en pleine cérémonies inaugurales, les clés desdits patrimoines aux utilisateurs.

L’on doit également mettre en évidence,  le rôle joué par Philippe Kiyimpu,  à travers ses études prospectives, l’organisation et la conduite de tous les travaux ayant débouché sur l’acquisition de ce patrimoine important disséminé à travers tout le pays et qui a sorti l’Office du statut de sans Domicile Fixe, SDF en sigle.   Même dans l’armée, l’Etat a toujours fait recours, en situation de crise, à certains généraux retraités qui ont fait preuve de leur prouesse lorsqu’ils étaient dans le rang des corps. Il  est parmi les rares retraités de l’Office qui font preuve d’une expertise avérée et à  laquelle l’Etat congolais a fait recours à lui pour sauver ce Fléron des Etablissements Publics congolais’’, rappelle-t-on.  

L’Intersyndicale dénonce une cabale

Par la bouche de sa Présidente Nationale, Mme Cécile Idungunae, ‘’l’Intersyndicale de l’OGEFREM s’insurge contre des attaques ourdies  contre la nouvelle équipe dirigeante de l’entreprise, pilotée par M. Philippe Kiyimpu Ki-Nyoso.  Il n’y a jamais eu malaise,  ni action de l’intersyndicale de l’OGEFREM auprès du Premier Ministre contre le DG Kiyimpu, relative à un climat malsain qui  s’observerait à l’OGEFREM’’, a-t-elle martelé.

L’Intersyndicale qualifie cet acte émaillé de contre-vérité d’une cabale orchestrée  pour saper les efforts des autorités du pays et l’actuelle équipe dirigeante de l’Office,  en s’appuyant sur un arrêt de travail de triste mémoire qui a secoué l’Office,  il y a de cela cinq (5) mois passés.   Et pourtant, à cette période-là,  l’actuel DG Kiyimpu n’était pas encore aux affaires’’, précise-t-elle.

L’Intersyndicale rappelle,  en outre,  que l’unique voie indiquée pour avoir les informations à la source, c’est la délégation syndicale et le service de Communication.  

A l’en croire, le ‘’DG Kiyimpu s’est déjà lancé dans une dynamique de redressement économique de l’entreprise pour l’intérêt de tous.

Tout en saluant son sens de professionnalisme, la Délégation syndicale invite tous les travailleurs de l’Office à  soutenir les efforts  de redressement économique et de la restauration de la paix sociale’’, conclut-on.

KEM/CP

 

Pin It

Statistiques

25000459
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1887
21290
78177
24766587
109011
682697
25000459

Your IP: 3.238.49.228
2022-10-06 01:52

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg