Flash

BAN2

 

*Il va de soi que s’il est prouvé qu’il y aurait des agents véreux impliqués dans une quelconque fraude, ils écoperont, sans nul doute,  des  sanctions sévères. L’épée de Damoclès est donc suspendue en l’air et n’attendrait que ceux qui tomberont dans l’attrape-nigaud de la  fraude, de la  magouille ainsi que d’autres malversations financières et actes répréhensibles, pour frapper fort et mettre fin à  toute éventuelle  récréation. 

Autrefois, la  Haute Hiérarchie, représentée par M. Philippe Kibawa, Directeur du Service  anti-fraude de la Société de Gestion Routière  et le Vice-Gouverneur du Haut-Katanga, après avoir  trouvé quelques chauffeurs des camions remorques, lors d’une descente à  Mokambo,  sans la moindre preuve de paiement de droit de péage, avaient pris un train de mesures  pour faire face à la contrebande ainsi qu’à toutes  les opérations maffieuses et  indélicates.

D’ailleurs, il avait été observé que des camions stationnés sur la Nationale Numéro 1, plus principalement, vers   l’ancien poste de Kasumbalesa, avaient été sont ceux qui attendaient d’avoir l’accès aux différents services du péage  au niveau de ‘’Whisky’’, pour la suite de leurs formalités  d’usage ainsi que pour le paiement de la taxe de la Mairie.

Cependant, pour des stationnements d’avant et après le nouveau poste de péage, les mobiles sont encore inconnus, selon des sources proches de la Société de Gestion Routière.

Voilà pourquoi, depuis le mois de mars 2022, période  à laquelle remonte ce constat malheureux, le Parquet près la Cour d’Appel du Haut Katanga, avait, à ce sujet,    ouvert un dossier judiciaire et amorcé des enquêtes      dont les résultats ne  sont pas  encore connus jusqu’à ce jour.  

D’où, il appartiendrait à tous ceux qui auraient  des preuves du moindre détournement d’argent de péage,  d’en fournir des preuves qui, raisonnablement, seront versées au dossier judiciaire en cours, tout en sachant  qu’en même temps, des mesures administratives  préventives seront envisagées   contre toutes les    brebis scrofuleuses  qui s’y trouveraient  impliquées.   

Mais, en attendant,  toutes les enquêtes menées à l’interne ont démontré, du moins  jusqu’ici,  avec des preuves et  pièces justificatives à l’appui, que tous les véhicules qui passent aujourd’hui  sur ce tronçon Lubumbashi-Kasumbalesa s’acquittent, normalement,  de tous leurs  droits dus au péage.

A tout prendre, il y a lieu de noter qu’au-delà de toutes les  fausses accusations sur des prétendus détournements distillés abondamment  sur la toile,  les services du péage, tels qu’ils opèrent à la Société de Gestion Routière sur cet axe-là, travaillent plutôt  en étroite collaboration avec une Banque de la place ainsi qu’avec le Gouvernorat de la  Province du Haut Katanga, comme son  organe  de contrôle permanent.

Ainsi, la transparence et la  traçabilité érigées  en règle d’or,  mettent-elles  à l’abri de tout soupçon, l’actuel  staff dirigeant de la SGR, dans sa gestion quotidienne  des recettes réalisées. 

Donc, halte aux fausses alertes !

La Pros.

 

 

 

Pin It

Statistiques

23905060
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
15567
21572
126225
23630895
395462
641978
23905060

Your IP: 2a01:4f9:6a:14d1::2
2022-08-19 12:10

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg