Flash

BAN2

 

Les faits le démontrent. Les résultats en témoignent. Décidément, plus aucune langue ne pourrait se délier pour contredire que c’était un visionnaire et un homme pragmatique qui a eu à gérer d’une main de fer l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGREFEM), 3 mois durant avec d’innombrables réalisations. Aujourd’hui Directeur Général Adjoint intérimaire de cette entreprise publique, Justin Kamwanya Kalemuna Lem’s vient encore de signer une autre réalisation qui s’ajoute en lettres d’or au bilan largement positif de sa gestion à la tête de cet Office. Et sa nouvelle médaille d’honneur se résume par l’instauration du système informatique dénommé « Gestion Electronique de la Commission d’Intervention » (GECI), application web visant à poursuivre les efforts du Gouvernement de la République dans la quête de la réforme du Guichet Unique Intégral du Commerce Extérieur.

Rappel des faits

En effet, tandis qu’il était encore Directeur Général a.i, Lem’s Kamwanya avait dépêché une équipe d’experts de l’OGEFREM en Afrique du Sud pour développer un système informatique avec un triple avantage, aussi bien pour son Office, les importateurs et leurs déclarants en douane ainsi que pour l’Etat congolais, à travers notamment les organismes publics impliqués dans les opérations de dédouanement.

Cette équipe était composée, d’une part, de trois grands Directeurs et Doyens de l’OGEFREM, à savoir Véron Bolondonga Bolibenga, Jacques Kayumba wa Kayumba et Bruno Umba di-Ndelo et, d’autre part, six jeunes experts Informaticiens développeurs.

La mission de cette équipe, dépêchée auprès de la société Sud-africaine ‘’AtomHeart’’, spécialisée dans le développement des logiciels informatiques, était de ramener un système informatique permettant de dématérialiser le traitement de tous les documents à l’importation collectés par l’OGEFREM, avec la possibilité de les intégrer automatiquement à la plateforme SEGUCE pour un traitement collaboratif.

Intérêt de la GECI à l’OGEFREM

En sa qualité d’Etablissement Public chargé de gérer les marchandises à l’importation et à l’exportation, l’OGEFREM est doté en plus de la qualité d’Autorité de régulation de fret. A ce titre, il a notamment le droit de contrôler tous les transporteurs maritimes, aériens, routiers et ferroviaires qui transportent le fret congolais, et peut procéder, par ce rôle, à redresser à la hausse ou à la baisse les frais des transports des marchandises. Il contribue ainsi, en cette qualité, au redressement de la valeur CIF des marchandises importées, avec impact direct sur les droits de douane collectés au profit du Trésor Public.

Depuis sa création en 1980 jusqu’à ce jour, l’OGEFREM n’était jamais parvenu à numériser complètement ce travail de traitement des documents à l’importation et surtout à les intégrer sur la plateforme SEGUCE sous forme dématérialisée, et permettre ainsi à d’autres services (DGDA, OCC, …) de les consulter pour leurs propres prestations. Pourtant, ceci était une exigence du Gouvernement, dans le cadre de la réforme du Guichet Unique du Commerce extérieur, de mettre sur place une administration sans papier, en limitant dans la mesure du possible, l’intervention humaine.

C’est désormais chose faite pour l’OGEFREM avec le développement du système dénommé « Gestion Electronique de la Commission d’Intervention – GECI », qui comporte de multiples avantages à la fois pour l’OGEFREM lui-même, les importateurs et leurs transitaires, les services publics opérant aux frontières et pour l’Etat congolais enfin.

Un système salutaire pour les parties concernées

Pour l’OGEFREM, cette application informatique va simplifier et faciliter la saisie de toutes les données afférentes aux documents à l’importation fournis par les transporteurs. Il y aura désormais une saisie unique et automatique de toutes les informations, la mise à la disposition de ces informations de manière simultanée auprès de toutes les directions (DPO, DFM, DTFM…) qui sont censées les exploiter pour un travail collaboratif. Cette application permettra également l’édition automatique des notes de débit et permettre à l’OGEFREM de maximiser ses recettes et ce, dans les délais, en évitant les retards et autres contestations qui ont eu lieu à ce jour.

Pour le Gouvernement congolais, représenté ici par le Ministère du Commerce Extérieur, dirigé par le Ministre Jean-Lucien Bussa Tongba, il s’agit de la réalisation d’une exigence à charge de l’OGEFREM dans le cadre de la réforme du Guichet Unique du Commerce Extérieur piloté par SEGUCE. La GECI va intégrer automatiquement et sous forme dématérialisée toutes les informations relatives aux frais des transports des marchandises importées. Il ne sera plus question d’introduire une liasse documentaire manuelle contenant lesdites informations.

Pour la DGDA, il s’agit aussi d’une autre avancée notamment, en rapport avec le redressement de la valeur fret qui est faite par l’OGEFREM et qui retarde le plus souvent le processus de dédouanement de la marchandise. En effet, l’OGEFREM a intégré la mercuriale contenant les planches minimales et maximales des valeurs fret pour toutes les destinations. Lorsqu’un importateur ou son transitaire fait une fausse déclaration de la valeur fret, le système la rejette et apporte simultanément la correction en introduisant la vraie valeur. D’où un double bénéfice, le gain par rapport au temps quant au redressement de la valeur fret, et la lutte contre la fraude douanière pour une maximisation des recettes au profit du Trésor Public.

Un satisfecit pour le DGA a.i

La GECI est application Web permettant son utilisation simultanée par plusieurs personnes et quel que soit l’endroit où se trouve l’utilisateur. Il comporte deux interfaces, l’une automatique et l’autre manuelle pour ceux qui travaillent en dehors des zones couvertes par le Guichet Unique.

La GECI a été réceptionnée par la Direction Générale de l’OGEFREM qui va la soumettre au test, installer les interfaces et les logs, avec différents niveaux de permission, puis s’en suivra la formation des utilisateurs. L’OGEFREM compte procéder au basculement total dans l’utilisation de cette application à compter du 1er septembre 2022.

Un véritable coup de chapeau au DGA a.i Justin Kamwanya Kalemuna Lem’s qui restera, une fois de plus, immortalisé au sein de l’OGEFREM grâce à ce système informatique qui offre du reste la possibilité de prendre en charge toutes les applications informatiques de l’OGEFREM.

La Pros.

Pin It

Statistiques

26442489
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9259
24160
65840
26188710
157309
690642
26442489

Your IP: 2a01:4f9:6b:5209::2
2022-12-06 10:12

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg