Flash

BAN2

 

 A travers une sortie médiatique le week-end dernier, l'ancien bâtonnier national Me Tharcisse Matadiwamba a bien voulu recadrer Jean-Marc Kabund pour ses propos désobligeants tenus à l’endroit du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Pour l’honorable Tharcisse Matadiwamba, l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale doit dorénavant recourir à la sagesse qui voudrait qu’un véritable homme d’Etat ait des principes à suivre pour éviter de se faire prendre au piège. Il conseille à Kabund de lire davantage Gandhi le philosophe pour que ce dernier l’inspire à porter une vraie casquette de politique. «La réaction que j'ai eue, c'est de renvoyer notre ami au sage avocat Gandhi Mahatma que le monde entier connait, qui a dit : ce qui détruit, ce qui est contre la paix, c'est  la politique sans principes », a souligné Me Matadiwamba.

Pour lui, le Président Félix Tshisekedi mérite le soutien de tous les congolais. Comme l’a si bien  soutenu l’illustre Gandhi Mahatma dans sa pensée, cet élu national a évoqué la réflexion du sage qu'il a d'ailleurs reprise dans son livre intitulé “LA PENSÉE DE TH. MATADIWAMBA KAMBA MUTU”, dans sa page 30 : « On ne peut pas faire la politique sans principes, et l'un des principes de la politique, c'est la solidarité », réplique avec véhémence le bâtonnier, en qualifiant les réactions  soporifiques de Kabund, de ‘’politique sans principes’’.

Pour lui, en effet, la déclaration de l'homme de Kingabwa est non seulement irresponsable, mais surtout minable. Une déclaration qu'il considère de ‘’droite ligne contre la paix au sein du pays, surtout en ce moment où l'on est appelé à soutenir sans faille le gouvernement’’. « C'est une déclaration déplorable qui est contre la paix dans ce sens qu'une telle chose s'inscrit parmi les éléments qui détruisent la paix », a déploré Tharcisse Matadiwamba.

De la pensée du sage Gandhi, le bâtonnier interjette cette autre sagesse pour rafraîchir la mémoire du concerné, lui faisant comprendre ce qu'il aurait dû faire, selon la raison qui est catholiquement droite aux Bantu. « La sagesse Bantu chez moi en tout cas dit que : celui qui quitte ne doit pas injurier celui qui reste, de même celui reste ne doit pas injurier celui qui part », cite le bâtonnier.

Quant aux propos déshonorants  qualifiant de stagiaires le Chef de l'État et son gouvernement, Me Matadiwamba répond en disant que : “ moi je ne sais pas ce que lui (Kabund) entend parler par un stagiaire. C'est quelqu’un qui commence, oui. Mais celui qui commence peut-être sur certains égards, meilleurs que ceux qui ont “murit”.

Sur ce, le bâtonnier se demande comment un stagiaire a-t-il pu rafler avec brio la majorité parlementaire et construire une base à partir de zéro, et dans un temps record ? De son avis, en effet, Félix Tshisekedi l'ayant fait au vu et su de tout le monde, il est l'homme capable, le politicien qu'il fallait pour surmonter des tels aléas. Il est un vrai politique et est  loin d'être stagiaire.

Pour ce qui est de la stabilité monétaire, Me Tharcisse Matadiwamba a confirmé sans peine l'existence d'amples changements positifs apportés par Félix Tshisekedi et son régime, contrairement à ce qu'a dit Kabund. « Moi j'ai vécu une période dans notre pays où la monnaie changeait de valeur matin, midi et soir, et aujourd’hui il y a une stabilité monétaire », a-t-il démontré.

Par ailleurs, il a éclairci au sujet d'autres réalisations exécutées  par le Chef de l’Etat, qui, selon lui, ne sont invisibles que chez les personnes aux consciences émoussées, indiquant que : “Tout le monde a pensé à la politique de la gratuité de l'enseignement, mais il a fallu un politicien, et un vrai pour dire nous allons faire ça. Ce n'est pas chose facile, et ça va se réaliser certainement avec l'effort soutenu du gouvernement. Il y a aussi beaucoup d'accès routiers qui sont en train d'être réfectionnés, et ça, on ne le voit pas, mais on le verra dans 6 mois, dans un an.”

Et d’ajouter :’’Des avancées significatives sont observées dans bien de domaines de la vie, indique le doyen des avocats’’.

Avec la politique centrée sur l'État de droit, qui a remis à sa juste valeur la justice nationale,  sur l'impunité, sur la lutte contre la corruption imposée par l'actuel régime sous le label du Président de la République, il pense néanmoins qu'il y a de quoi s'en féliciter d'avoir Félix Tshisekedi comme Président de la République. Toutefois, il note que “ nous allons certainement réaliser les efforts qui sont entrepris aujourd’hui”.

En outre, au regard de la réalité de la vie sociopolitique actuelle qui, selon le bâtonnier national, a pris de l'élan remarquable, d'aucuns ne peuvent dire le contraire.

Fidel Songo

Pin It

Statistiques

23924768
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10367
24908
145933
23630895
415170
641978
23924768

Your IP: 66.249.70.209
2022-08-20 06:03

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg