Flash

BAN2

 

 Après 7 ans et 6 mois, la Direction Générale des Recettes Administratives, Judicaires, Domaniales et de Participation (DGRAD), a désormais de nouveaux cadres au niveau de ses directions urbaines et provinciales. En marge de ce remue-ménage, le Directeur Général de la DGRAD, Jean-Parfait Ntabala, a chapeauté la cérémonie officielle de remise-reprise ce vendredi  15 juillet 2022 à la Gombe, depuis les nouvelles mises en place effectuées par le Ministre des Finances, Nicholas Kazadi. Il s’agit de provinces issues du  démembrement notamment, l’Ituri, le Haut-Uélé, le Lualaba et le Tanganyika. Au travers de cette cérémonie, les nouveaux directeurs  ont respectivement signé les actes d’engagements, qui certifient leur participation à la dynamique de la mobilisation des recettes dans les prochains jours.  

Nomination conformes au Statut 

Ils ne sont pas tombés comme des cheveux dans la soupe. D’après le Directeur Général Jean-Parfait Ntabala, tous ont été nommés selon les normes du statut du personnel de carrière des services publics de l’Etat. Effectivement, cette mise en place a été faite dans l’optique de revitaliser l’équipe DGRAD, et l’inciter à relever les défis actuels de mobilisation d’importantes recettes.

Pour paraphraser la pensée du Ministre des Finances sur la DGRAD, il a évoqué que cette direction est un champ vaste, avec des niches, des recettes à identifier et à explorer. Et pour ce qui concerne les directeurs, tous  devront  jouer correctement leur rôle, car ils sont des acteurs incontournables dans la mobilisation des recettes.

Développement d’un esprit d’équipe

Le DG de la DGRAD  a insisté sur le travail en équipe, le partage des données obtenues dans l’exercice de leurs fonctions, de sorte à ne pas gêner ceux qui sont nouvellement installés. Dans ce même ordre, il les a conviés à respecter la hiérarchie, et que chacun puisse avoir un sens de responsabilité et de redevabilité, tout en n’oubliant pas qu’ils sont réunis pour l’encadrement des recettes du trésor public auquel ils doivent répondre.

Après cette étape, la haute hiérarchie de la DGRAD a procédé par une projection à l’évaluation des résultats du premier semestre 2022, dont les recettes ont atteint 116% des assignations. Progrès qui ne serait pas atteint sans l’implication de tous les agents, durant cette échéance.

Défis à relever

Confrontés aux challenges, Jean-Parfait Ntabala a fait savoir qu’ils tiennent à atteindre d’ici décembre prochain, une mobilisation de recettes non fiscales à la hauteur de 2.395 milliards de dollars, tel que signé dans le contrat de performance avec le ministre des finances. Et, pour atteindre ce chiffre, toutes les provinces devront exécuter toutes les assignations qui leur ont été fixées,  pour le second semestre entamé.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

23924320
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9919
24908
145485
23630895
414722
641978
23924320

Your IP: 66.249.70.209
2022-08-20 05:48

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg