Flash

BAN2

 

Après le troisième conclave des Chefs d’Etat de la Communauté d’Afrique de l’Est, tenu sous les auspices du Président Uhuru Kenyatta à Nairobi, capitale du Kenya, où il a été décidé du déploiement d’une force régionale dans l’Est de la RDC pour la restauration de la paix dans ce coin en proie aux massacres, l’heure des vérités a de nouveau sonné à Luanda, en Angola. Pour le Président Félix Tshisekedi  qui, dans un cadre très restreint d’une tripartite consacrée à la situation sécuritaire en RDC, aura en face de lui le Président rwandais Paul Kagame. Sous les auspices de Joao Lourenço, Président de la République d’Angola, Félix Tshisekedi aura donc l’occasion de hausser un peu plus le ton, regardant droit dans les yeux son homologue rwandais Paul Kagame, pour en finir avec tout recours à l’hypocrisie dans les relations bilatérales entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda.

L’opportunité d’une telle rencontre sera de taille, car le Chef de l’Etat, au moment des échanges, se fera le devoir d’obtenir le retrait immédiat des troupes rwandaises derrière les rebelles du M23. Il exigera également du Rwanda la clarification de tous ses liens avec ce mouvement terroriste. Ce, conformément à l’esprit de cette rencontre,  censée régler tous les aspects pouvant contribuer de façon cohérente à l’apaisement des tensions qui s’observent au niveau de la frontière entre la RDC et le Rwanda, pour ainsi renforcer la paix et la cohésion dans la sous-région. Pendant ce temps, des mouvements citoyens s’opposent à l’idée d’un dialogue avec Kigali. Un schéma qui ne cadre pas du tout avec la vision du Président Tshisekedi qui, lui, ne jure que par la diplomatie pour la restauration de la paix et la sécurité dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo. A Luanda, le Président Félix Tshisekedi est accompagné de son mandataire spécial, Serge Tshibangu, et du Ministre des Affaires Etrangères Christophe Lutundula. La Tripartite prévoir également une rencontre entre les délégations qui accompagnent les présidents congolais et rwandais. Cette tripartite se veut donc comme une thérapie dans le conflit qui existe entre Kinshasa et Kigali à la suite de l’agression de l’armée rwandaise qui opère sous couvert du M23. C’est ainsi que dans la configuration de la force régionale qui sera déployée dans les prochains jours, Félix Tshisekedi avait obtenu l’exclusion du Rwanda. Pendant ce temps, le peuple congolais attend au tournant les conclusions de ces assises.

La Pros.

Pin It

Statistiques

23832304
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8355
22415
53469
23630895
322706
641978
23832304

Your IP: 3.236.225.157
2022-08-16 06:17

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg