Flash

BAN2

 

Kinshasa a accueilli, du 21 au 24 juin 2022, le «Forum régional pour le développement et l’adoption d’un projet de stratégie régionale et du plan d’action pour la prévention et la lutte contre les discours de haine dans les supports de communication écrite, audiovisuelle et numérique en Afrique Centrale». Organisée par le Bureau Régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA), cette rencontre a mobilisé 80 participants dont les professionnels de l’information et de la communication, ainsi que les parties prenantes des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Mais aussi les acteurs de la société civile et les responsables des confessions religieuses et des parties politiques. Et ces plans ainsi que ces stratégies seront utilisés  comme un document de plaidoyer pour le développement  des échanges entre les pays d’Afrique Centrale.

Suivant l’architecture mise en place par les organisateurs de ce forum, la cérémonie de clôture a été présidée par la Ministre près le Président de la République, Madame Nanga. Après une observation des contenus haineux dans les médias classiques et numériques, et leur risque d’aggravation dans les pays d’Afrique centrale, il a été démontré que le langage est une arme engagée dans le discours de haine. Donner à chaque terme utilisé, une signification qui sera comprise par tous le Directeur des bureaux conjoints aux droits de l’homme en RDC, M. Abdoul Aziz Tshioye a présenté leur vitalité au sein de la population. Et en a profité pour saluer la disponibilité, le soutien du Président de la RDC Félix Antoine Tshisekedi visant à prévenir le discours de haine dans toutes les formes et leurs origines.

Pour lui, ce forum traduit un engagement pratique pour apporter des solutions pratiques, innovantes en vue d’exprimer la diversité et les richesses des expériences des pays membres. Mais aussi de rassurer que l’environnement médiatique soit débarrassé de la haine, l’incitation à la violence, et à l’hostilité.

Dans sa suite, il a fustigé des attaques récurrentes entre les populations, et a demandé la suppression des barrières à la communication et des échanges dans la sous-région. La diversité culturelle, l’inclusion et le dialogue sont des remparts contre la propagation  de la haine.

S’attaquant précisément aux discours de haine, Abdoul Aziz a fait savoir qu’ils constituent une menace pour les valeurs démocratiques, la stabilité sociale et la paix.

Dans son mot de clôture, Madame Nanga a indiqué que la RDC est fière d’être l’Hôte de ce forum ; elle est disposée à mettre tout en œuvre pour exercer son leadership dans la mobilisation de prévention et de lutte contre le discours de haine dans la région.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

26536005
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10855
22397
159356
26188710
250825
690642
26536005

Your IP: 100.24.118.144
2022-12-10 09:28

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg