Flash

BAN2

 

Gentiny Ngobila plébiscité par les Congolais  à 86% comme le gouverneur de province qui mobilise véritablement la population pour la victoire du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en 2023, et modernise la ville de Kinshasa grâce aux travaux de réhabilitation des infrastructures routières, et de l’amélioration du milieu de vie.

Introduction

A l’heure où s’achève le premier semestre de l’année 2022, notre institut de sondage, Le Monde Plus, a tenu à évaluer les activités des gouverneurs  en place. Le sondage  réalisé entre mai et juin 2022,  a donc consisté à poser à la population, l’unique question de savoir si elle est ou non satisfaite des actions menées pendant cette période par les chefs d’exécutifs provinciaux. Il s’est agi de désigner les cinq meilleurs gouverneurs de province qui travaillent véritablement pour la réussite du mandat du chef de l’Etat, et l’amélioration des conditions de vie de leurs administrés.

En effet, à plusieurs reprises, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, n’a cessé d’expliquer aux gouverneurs de province « sa vision qui se décline en 4 axes stratégiques que sont l’homme, la croissance économique, la bonne gouvernance et la société solidaire ». En conséquence, les gouverneurs de province sont appelés à traduire chacun dans sa juridiction cette vision en vue du développement de leurs entités respectives, et du pays en général. Pour le président de la République, la lutte contre les antivaleurs devrait être l’une des priorités des  gouverneurs. 

Ainsi qu’on peut s’en rendre compte, le gouverneur de province est à la fois le représentant du gouvernement et l’autorité provinciale. A ce titre, il assume la responsabilité du bon fonctionnement des services publics du gouvernement en province, et de la bonne marche de l'administration de sa juridiction. Il en est de même du gouverneur de la ville-province de Kinshasa.

Dès lors, dans le souci d’évaluer les gouverneurs de province au cours des six premiers mois de l’année 2022, notre Institut de sondage Le Monde Plus a tenu à passer en revue les réalisations des gouverneurs de province pendant la période sus-indiquée. En d’autres termes, il s’est agi pour nous de savoir de quelle manière les gouverneurs mettent en œuvre ou non la vision du chef de l’Etat Félix Tshisekedi destinée à redresser un pays qui ne s’est pas porté comme il se devait pendant l’ancien régime.

Agent concepteur: Institut de sondage LE MONDE PLUS

Durée : Travail effectué du 10 mai au 25juin 2022.

Technique : Question posée directement aux personnes contactées par les agents de notre Institut de sondage.

Moyen utilisé : Sondage réalisé par nos agents.

Motif : Procéder à l’évaluation des gouverneurs de provinces.

Interprétation

Ce travail de sondage d’opinion a été effectué d’une manière qualitative et quantitative.

Qualitative : La qualité est  une des normes exigées dans la réalisation d’un travail scientifique. Le sondage d’opinion ne peut dès lors faire abstraction de cette exigence. 

Ainsi, Le Monde Plus s’est vu dans l’obligation de tenir compte de cette exigence et de travailler conformément aux normes telle que la qualité. Pour cela, notre Institut a fait appel uniquement aux variables positives liées au sexe des individus, leur niveau d’études, et la stratification par tranche d’âge.  Les appartenances politiques, ethniques, tribales, linguistiques ou régionales jugées contraires à l’éthique de ce  genre de travail, n’ont pas été prises en compte. 

Après analyse des données recueillies sur le terrain par les collaborateurs de notre Institut de sondage, il se dégage que les 5 gouverneurs dont les noms suivent,  se sont distingués par des réalisations positives dans le secteur de la santé, du social, sécuritaire et économique.

Parmi ces gouverneurs, l’on peut citer:

Gentiny Ngobila: Ville-Province de Kinshasa: 86%

Tout au long du premier semestre de l’année 2022, le gouverneur de la ville de Kinshasa a poursuivi la concrétisation de l’opération Kin-Bopeto qui redonne de plus en plus à la ville sa plus belle image. Les montagnes d’immondices qui étaient jadis visibles sur les principales artères de Kinshasa disparaissent en un clin d’œil. D’un côté comme de l’autre de la capitale, les jardins publics et les espaces de loisirs sont en érection, ce qui offre plus de lieux de détente aux Kinois.

A l’actif de Gentiny Ngobila, les personnes sondées mentionnent également la stabilité politique à l’heure où l’instabilité bat son plein dans plusieurs provinces du pays. La transparence et la bonne gestion financière ont été attestées par l’Inspection générale des Finances.

Concernant les travaux publics, l’on constate que le bitumage et la réhabilitation des avenues et rues pour désenclaver communes et quartiers de la capitale transforment la ville province en un vaste chantier en pleine exécution.

Kinshasa sans trou, le débouchage des égouts, la réhabilitation et la construction des ouvrages de voirie et drainage figurent aussi parmi les initiatives du gouverneur Ngobila. Au point que l’autorité urbaine apparait véritablement comme le meilleur gouverneur de la capitale des dix dernières années.

Chacun de ses actes a donc été  passé au peigne fin par des administrés réputés très exigeants. Bien qu’au lendemain de sa prise de fonctions, il s’était montré hésitant, Gentiny Ngobila s’est par la suite ressaisi au point de gagner la confiance et l’estime des Kinois  grâce notamment au lancement de plusieurs chantiers de construction, et la réhabilitation des routes secondaires en vue de désenclaver les communes de la ville: Elengesa, Assosa, Saio, Kikwit, etc. Le gouverneur Ngobila s’est également attelé à l’éclairage public, une opération toujours en cours dans le cadre de la lutte contre l’insécurité. 

Aujourd’hui, Gentiny Ngobila qui a déployé tout son talent pour assurer au couple royal de Belgique, un accueil  digne de ce nom; offre à la ville sa plus belle robe pour les festivités du 62ème anniversaire de l’indépendance de notre pays.

Madame Fifi Masuka: Lualaba: 75%

Le gouverneur intérimaire du Lualaba, Madame Fifi Masuka Saini, occupe la seconde position des cinq meilleurs gouverneurs des provinces de la RDC grâce au nouvel élan qu’elle a imprimé à l’Exécutif provincial. Cette province est devenue le modèle de l’encadrement des recettes provinciales dans tous les secteurs: mines artisanales, transport, petits commerces et autres avec la collaboration d’un partenaire privé, à savoir Kif-Trading.

La province travaille sans relâche pour une bonne canalisation des recettes avec le soutien du projet USAID, pour la bonne gouvernance dans les projets sanitaires, la lutte contre le travail des enfants dans les mines ainsi que la transparence dans la gestion des ressources naturelles.

Le développement de cette entité décentralisée atteint un niveau jamais égalé. La construction des infrastructures routières, chaussées, voiries, des établissements scolaires, des structures hospitalières et administratives figurent au tableau de ses réalisations.

Par ailleurs, le  Lualaba a été la province qui a apporté une assistance substantielle aux sinistrés du volcan Nyiragongo, en collectant plus de 340.000 dollars USD, 10.000 pagnes, des tonnes de médicaments envoyés à Goma par le biais du gouvernement central. Kolwezi, chef-lieu de la province, se transforme de plus en plus, ce qui attire la curiosité de visiteurs.

Pour attester cet effort de modernisation, la ville a notamment servi de cadre à des réunions de haut niveau, notamment  la Conférence internationale de l’Université de Lubumbashi; la Conférence des chefs d’établissements universitaires, le rendez-vous scientifique sur “les ressources naturelles et l’environnement” de la province du Lualaba; la Conférence minière d’Indaba, et celle de la relance du tourisme en RDC. Fifi Masuka réalise des exploits inédits qui honorent la femme congolaise.

Jacques Kyabula: Haut-Katanga: 70%

Pour le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, ses administrés affirment, la main sur le cœur, que leur province est véritablement gérée, contre une minorité qui soutient le contraire. Ils évoquent plusieurs chantiers déjà réalisés ou en cours d’exécution sur l’ensemble de la province.

A ce point précis, l’on peut citer l’asphaltage des avenues et des routes d’importance économique reliant les communes; la réhabilitation de la chaussée de Kasenga restée presque 10 ans dans un état de délabrement avancé; et le tunnel qui ont permis la fluidité de la circulation du trafic.

Les nids de poules, les marres ont disparu. Les caniveaux débouchés et réhabilités; l’avenue Lumumba; le boulevard Kamanyola et autres sont réhabilités et se trouvent aujourd’hui en bon état, le pont Kabulameshi jeté sur la rivière Karavia au Golf; les avenues Tshinyama, Prof Mbayo, Rubi, Kiambi, Lofoï 2; Kasa-vubu, Révolution, Lomami, les parvis de la Cathédrale Saints Pierre et Paul, le siège de l’Assemblée provinciale, le centre d’isolement des patients atteints du Covid-19 à la Luano, l’éclairage public, le parking des trucks à Kanyaka, etc.

Ce même élan  de reconstruction et de modernisation est également observé dans d’autres localités et villes du Haut-Katanga. Ainsi, à Likasi, les grandes artères comme l’entrée de la ville, les routes de desserte agricole entre Nguya, Shituru et Kitabataba, ainsi que le pont Shituru ont été réhabilités.

Plus de 50 bornes fontaines installées à Kampemba, Kasomeno, Kasenga, Pweto, Kilwa, Sakania et ailleurs. Les travaux de modernisation du marché, la construction et la réhabilitation des artères de la cité sont déjà entamés.

La prise en charge des élèves finalistes et la construction en urgence des auditoires de l’Institut supérieur des Statistiques à Kilobelobe. La malnutrition n’est plus de mise grâce à la lutte contre l’importation de la farine de maïs et l’opération Bilanga. Tout cela grâce à la maximisation des recettes.

Jacques Kyabula a instauré une politique d’évacuation quotidienne d’immondices avec l’acquisition des matériels flambant neufs grâce au financement du gouvernement provincial. La sécurisation de la population et de ses biens est bien rassurée.

La diversification de l’économie et l’harmonie entre, d’une part, le gouvernement provincial et l’Assemblée provinciale, et d’autre part, entre les institutions provinciales et les institutions nationales sont également bien organisées.

Enfin, l’organisation des obsèques dignes de son rang pour le président de l’Assemblée provinciale, Feu Kyungu wa Kumwanza, a été l’un des éléments qui lui ont attiré la confiance de ses administrés.

Me Dieudonné PiemeTutok: Kasaï: 64%

Le gouverneur de la province du Kasaï, Me Dieudonné Pieme Tutokot, a été désigné membre du comité conjoint de pilotage du fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix connu sous l'acronyme anglais de PBF (Peace Building Fund). Cette désignation est contenue dans une lettre du ministre national du Plan qui gère ce fond concomitamment avec le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en RDC.

‘’Les Nations Unies ont recours à ce fonds pour soutenir la paix dans les pays susceptibles des conflits violents’’, écrit le vice-ministre du Plan, Crispin Mbadu Phanzu. Et d'ajouter: « Pour le compte de la République démocratique du Congo, nous avons l'honneur de coprésider le comité de pilotage conjoint "CPC" avec le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et coordonnateur résident du système des Nations Unies et coordonnateur humanitaire. A ce titre, j'ai l'honneur de vous désigner membré du comité de pilotage, ce, conformément aux termes de référence organisant le comité de pilotage du "PBF en exercice ».

La désignation du gouverneur Pieme répond à un grand besoin de consolidation de la paix dans la province du Kasaï, estime un acteur de la société civile locale qui pense que cette province garde encore des plaies non cicatrisées de l'insurrection de la milice du chef Kamuina Nsapu qui avait donné lieu à un conflit tribal d'une rare violence entre les populations lubaphones et non lubaphones dans cette province.

C’est donc un honneur qui est fait au gouverneur, et à travers sa personne, à tous les habitants de la province du Kasaï.

Le Lieutenant-Général Constant Ndima: Nord-Kivu : 62%

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu fait face, depuis sa désignation sur place par le président de la République, à des attaques que mènent les rebelles du mouvement M23. A cet effet, il travaille en étroite collaboration avec les commandants des opérations militaires pour bouter hors de notre pays, ces rebelles soutenus par le Rwanda.

Le Lieutenant-Général Ndima explique : « Comme vous le savez, nous avons les groupes armés étrangers et locaux que ce soit au Grand Nord ou au Petit Nord, et les opérations de traque de tous ces groupes armés étaient déjà en cours. Et quand nous sommes arrivés, je ne pouvais pas m'amener directement ici au Grand Nord, là où nous avons notre opération principale, parce que c'est ici où nous avons beaucoup de problèmes. Je ne pouvais pas me présenter devant le commandant secteur pour seulement faire de bons yeux. Une guerre nécessite la planification, la logistique y compris les matériels militaires et l'effectif », a-t-il soutenu. L’état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri est bien respecté.

Le Monde Plus

Pin It

Statistiques

24999630
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1058
21290
77348
24766587
108182
682697
24999630

Your IP: 185.191.171.13
2022-10-06 00:50

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg