Flash

BAN2

 

*En un laps de temps, l’homme est passé aux actes. Il multiplie des actions à impact visible. Plusieurs formations à l’actif pour le renforcement des capacités des agents et cadres. Après l’inauguration de la Tour de contrôle, il va bientôt surprendre encore davantage. Déjà, il travaille sur la rénovation des meubles au niveau du siège national. Entretemps, à Bukavu, sur fonds propres, un terrain a été acquis pour la construction d’un siège moderne. A Kolwezi, la Sous-Direction sera bientôt élevée en Direction et installée dans un bâtiment tout aussi moderne et équipé selon des standards internationaux dont les études de faisabilité sont déjà enclenchées. Au regard de tout ce qui se prépare, il y a lieu de se demander si des balivernes distillées, malheureusement, sur des réseaux sociaux ainsi que dans certains médias, à la limite du sensationnalisme et du viol permanent des normes d’éthique, autour de l’actuelle gestion qui, pourtant, donne déjà ses premiers fruits, valent encore la peine d’être avalées ! A y voir de près, les agents et cadres, constellés autour de Lem’s Kamwanya, continuent à travailler dans le calme et la sérénité. D’ailleurs, tout récemment, ils ont même signé des contrats de performance et se sont engagés à donner le meilleur d’eux-mêmes, pour le succès ainsi que la contribution de l’Ogefrem aux efforts de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Président de la République et de l’ensemble du Gouvernement sous la férule de Sama Lukonde et l’œil vigilant de Chérubin Okende, le Ministre des Transports, Voies de Communication et du Désenclavement,   pour la restauration de la paix et le développement de la nation.  

‘’En deux  mois et presque 20 jours, Justin Lem’s Kamwanya  a réussi à redresser la pente de l’Ogefrem’’, s’écrie-t-on, dans les parvis de l’Ogefrem.

Graines de paix

Ce jour-là, en effet, dans son discours inaugurale, à l’occasion de la première prise de parole après la remise-reprise avec son prédécesseur, le DG Kamwanya a déclaré devant les agents et cadres réunis pour la première Assemblée Générale, sous son ère ceci : « L’Ogefrem n’est pas un parti politique où chacun peut défendre son camp au détriment de l’autre. L’Ogefrem est une famille, dans laquelle chacun a un rôle à jouer. Tout le monde a quelque chose à donner et à offrir pour le bien tous ».

Ces paroles sont celles d’un sage qui, depuis toujours,  a cherché à semer les graines de la paix dans une société en proie aux divisions de tous ordres.

A son arrivée, Lem’s Kamwanya a trouvé un Office dont les agents et cadres étaient rangés, chacun selon son obédience, vers un DG ou ancien DG qui lui est ou était proche.

A la base, le privilège que les pré-carrés des anciens gestionnaires bénéficiaient au détriment de l’ensemble du Personnel.

Pour cet être épris de paix, ces querelles et divisions n’entrent pas dans les missions que l’Etat a assignées à l’Ogefrem.

Dans cette allocution, il  avait fait comprendre à l’ensemble du Personnel réuni ce 7 avril-là, que l’argent produit par l’Ogefrem devra d’abord servir à son Personnel.

Il avait, par ailleurs, expliqué que tout au long de son mandat que seul, le Chef de l’Etat sait quand il finira, l’ensemble du Personnel bénéficiera de  différents avantages auxquels les pré-carrés de  différentes administrations bénéficiaient.

C’est ce qui se fait actuellement avec les missions, collations dont  tous bénéficient, même les anciens collaborateurs du DG a.i sortant Manzila.

Principales réalisations

Cerise sur le gâteau, en près de trois mois de gestion, les agents sourient davantage en raison  notamment,  de l’augmentation  des frais de garde, avec une réelle  répercussion sur la hausse du salaire pour tous, les différentes formations auxquelles l’ensemble du Personnel suit depuis le début du mois de mai.

Pour preuve, voici les principales réalisations en dix  semaines et demie, mise à part la paix sociale instaurée :

  • Sérénité totale au sein de l'Ogefrem ;
  • Amélioration des conditions de travail par l'acquisition des mobiliers et équipements informatiques ;
  • Paiement régulier des salaires et dans le délai réglementaire sur ressources propres;
  • Apurement de tous les découverts bancaires, aucun compte bancaire de l'Ogefrem n'est au rouge à ce jour ;
  • Montage et lancement d'une Tour de contrôle pour assurer la traçabilité des marchandises à l'import et à l'exportation ;
  • Intégration des frais de garde dans la rémunération avec effet sur l'augmentation des salaires.
  • Organisation des formations dans plusieurs filières en faveur de plus de 500 agents de Kinshasa, de l'intérieur et de l'étranger

Actuellement c’est la 9ème session de formation qui est en cours dont l’intitulé est les fondamentaux sur le shipping et Logistique.

De toutes ces formations qui ont commencé,  le  9 mai dernier, tous les participants sont unanimes que c’est depuis belle lurette que l’Office n’a pas connu de telles formations dans les domaines clés du fonctionnement de l’Ogefrem.

C’est dans cette perspective que les cadres et agents de cet établissement public vont jusqu’à affirmer que «Lem’s Kamwanya  est l’homme de la situation, un véritable fils-maison qui connaît et comprend très bien les préoccupations du personnel ».
Dans les couloirs du bâtiment administratif de l’Ogefrem situé sur l’avenue TSF N°9 dans la commune de la Gombe, tous les agents sont unanimes qu’il est indispensable que le Chef de l’Etat confirme, par ordonnance, la nomination de ce digne fils du pays dont les études faites à l’Université de Lubumbashi et la carrière professionnelle aiguisée par son sens de patriotisme élevé ne peuvent souffrir de l’ombre d’aucun doute.

Inauguration de la Tour de Contrôle : Justin Lem’s KAMWANYA met en orbite le futur de l’Ogefrem dans une dimension d’incontournabilité.

Au-delà de rassurer le Personnel par des actions concrète et cohérentes posées allant dans le sens de la paix sociale, le DG ad intérim de l’Ogefrem a travaillé durant ces deux mois comme un malade dans le but de matérialiser la Tour de Contrôle, qui n’était qu’une simple conception avec des animateurs.

Les animateurs de la tour de contrôle, il y en avait déjà depuis la mise en place de 2020  mais,  l’architecture souffrait de sa mise en place.

Une équipe de sud-africains est arrivée  depuis fin mai 2022, pour travailler sur cette architecture dont la conception est signée Justin-Lem’s Kamwanya pour sa matérialisation et finalisation,  le 15 juin dernier, au cours de la cérémonie d’inauguration présidée par le Ministre de tutelle, Chérubin Okende Senga.

Ce dernier n’a pas gardé sa langue en poche pour encourager la dynamique avec laquelle la nouvelle Direction Générale  travaille pour matérialiser la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Cette tour de contrôle, rappelons-le, est une forme de hub qui suit en direct tous les mouvements du Fret à l’exportation comme à l’importation.

Il s’agit d’une salle située au 7ème niveau du bâtiment central de l’Ogefrem qui regroupe des spécialités de tous genres avec une capacité éprouvée d’interpréter les différents documents comme la Fiche Electronique des Renseignements à l’Importation (FERI), la Fiche Electronique des Renseignements à l’Exportation (FERE), capables de débusquer les multiples minorations effectuées par les opérateurs économiques sur les valeurs réelles des marchandises qui sont transportées vers la RD-Congo.

Bilan à mi-parcours

Avec ce bilan sans précédent dans l’histoire de l’Ogefrem, comme le soulignent, à juste titre,  les Cadres et Agents rencontrés sur place, le DG Justin  est l’un des rares Directeurs Généraux intérimaires à ne pas se précipiter à se procurer un véhicule ou une maison de fonction, comme le feraient beaucoup d’entre eux.

Allusion faite aux   calculs liés notamment,  au coût de la formation (transport, logement, collation et per diem  du formateur et des formés qui viennent de l’ensemble du pays et de l’Etranger), ou de la mise en place de la tour de contrôle, ou encore de l’acquisition en équipements modernes qui a commencé dans l’une des directions du siège.

Et, pourtant,  l’on comprendrait facilement que l’argent de l’Ogefrem sert d’abord au bien-être de l’agent de l’Ogefrem.

«Je suis le premier protecteur de vos carrières. Je ne suis pas là pour m’enrichir, mais pour aider l’Ogefrem à se redresser et le personnel à travailler dans les   meilleures conditions. C’est ce que l’Etat attend de nous, en tant que Manager», disait  au cours de cette même  première Assemblée Générale-là.

La Pros.

Pin It

Statistiques

23922357
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7956
24908
143522
23630895
412759
641978
23922357

Your IP: 3.238.225.8
2022-08-20 04:46

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg