Flash

BAN2

 

 Un grave accident de circulation causé le samedi 18 juin 2022 sur le Boulevard Lumumba, au niveau du quartier Debonhomme,   par un convoi escorté de la Banque Centrale du Congo (BCC) a coûté la vie  à Deborah Bazenga Mbuyi (26 ans), graduée de l'ISC/Kinshasa et fille de  Dieudonné Mbuyi, Journaliste à  La Tempête des Tropiques.

Ce convoi de la mort qui revenait de l'aéroport international de N’djili à vive allure et sans tenir compte des bouchons sur cet axe a percuté violemment  le taxi-moto à bord duquel se trouvaient la victime et une autre passagère âgée de 24 ans.

Selon plusieurs témoignages recueillis sur le lieu de l'accident, le  choc fatal a été  causé par la première jeep d'escorte du convoi de la BCC, entraînant ainsi  la chute de  deux passagères et du conducteur du taxi-moto.

Si le conducteur du taxi-moto s'en est bien tiré et a pu se relever et fuir, Deborah Bazenga, elle, ne se relèvera jamais.  Car, elle a été écrasée par le pneu arrière de la jeep.

Quant à la seconde passagère dont le visage était ensanglanté, elle a été acheminée  au centre hospitalier Akram du quartier Debonhomme, avant d'être transféré aux Cliniques universitaires dans un état critique.

Non-respect de la vie humaine

Les Kinois présents au moment de l'accident  ont été indignés et scandalisés par cet homicide et l'indifférence de l'équipage de convoi de la BCC qui a continué sa course infernale, sans se préoccuper du sort  de  deux victimes. Une attitude qui est  de nature à porter atteinte à l'image de la Banque Centrale et des responsables de cette institution.

Comme si cela ne suffisait pas, cet accident-là, celui qui ravagé Deborah Bazenga, l’une des filles de Dieudonné Mbuyi,   un journaliste mieux connu et œuvrant, depuis plusieurs  décennies,  à la Tempête des Tropiques, Quotidien paraissant à Kinshasa,   ne figurerait même pas dans le rapport de convoyage du samedi 18 juin, à en croire certaines sources proches de la Banque Centrale du Congo.

Cette tentative de cacher la vérité a été, heureusement, déjouée par l'Avocat des victimes qui a officiellement informé les autorités de la BCC  à travers une correspondance.

Ce  comportement répréhensible du service de convoyage et de sécurité de la BCC est  perçu comme une  atteinte grave à la vie humaine  qui, pourtant, est sacrée.

Il est temps que les responsables de la Banque Centrale du Congo, y compris  Mme Malangu Kabedi Mbuyi, la Gouverneure  et les autres membres du staff dirigeant,     rappellent à l'ordre les conducteurs ainsi que  l'équipe d'escorte qui, au regard de ce dossier,  ternissent déjà  l’image de cet Institut d’émission  au sein de l’opinion à Kinshasa.

DMK/CP

Pin It

Statistiques

23832028
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8079
22415
53193
23630895
322430
641978
23832028

Your IP: 66.249.66.207
2022-08-16 06:01

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg