Flash

BAN2

 

*‘’Je suis Suissesse, originaire de la République Démocratique du Congo, et plus précisément du Sankuru, terre natale de Patrice Lumumba. 

Mon livre Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique est une étude approfondie de la vie ainsi que de la pensée politique du leader congolais. Sa conception a duré plusieurs années. Sorti pour la première fois en 1985, il est le résultat de recherches poussées sur le terrain ainsi que des interviews exclusives menées par le spécialiste du sujet : le brillant Docteur Manya K’Omalowete a Djonga, Sankurois d’origine, Docteur ès sciences politiques de l’Université de Lausanne en Suisse.  Mon livre est l’ouvrage de référence concernant Patrice Lumumba.  Etant donné l’actualité forte au sujet du Premier Ministre Congolais, il est de mon devoir d'inviter le public de votre média à la lecture de mon livre de référence. Je serais donc ravie de vous accorder une interview à ce sujet.  Mon livre est en vente partout : sur Amazon, à la Fnac, chez Payot et Nsanda en Suisse ainsi que dans les librairies du monde entier via leurs plateformes. Il est également disponible dans ma boutique en ligne exclusive à l’adresse www.cecile-manya.com/store . En commandant l’ouvrage dans ma boutique, le lecteur a la possibilité d’obtenir un exemplaire dédicacé de ma personne. Son prix est de 16.10 euros ou 25 francs suisses.  Je vous remercie de relayer cette information dans votre média.  Bien cordialement’’, écrivait   à La Prospérité, M.    Cécile Manya, Auteure de plusieurs publications  et joignable en un clic sur :   https://www.cecile-manya.com.  

D’ailleurs, dans cette édition, elle répond à une kyrielle de questions de La Prospérité notamment, sur  l’affaire Lumumba dont le rapatriement de la relique défraie encore la chronique de l’actualité. A partir de  la Suisse, son pays de résidence et de travail,  Cécile Manya s’incruste, de manière scientifique, au vif débat qui, naturellement, s’est emparé de l’agora politique en RD. Congo, depuis que la Belgique a décidé de joindre l’utile à l’agréable, en présentant des excuses officielles à la RD. Congo, avant de remettre une dent, l’une des rares stigmates de l’illustre personnalité qu’aura été celle de Lumumba sur cette terre des hommes.

‘’Je suis soulagée de voir enfin des cérémonies, relayées sur tous les médias du monde, en son honneur. Mais,  le véritable hommage à Patrice Lumumba sera rendu lorsque justice sera faite contre ses bourreaux, et ceux de ses compagnons de lutte. Il faut que la Belgique paie pour avoir donné l’ordre d’exécuter notre héros. Rien ne pourra remplacer cela. Il faut pousser la Belgique à prendre ses responsabilités et qu’elle arrête d’envoyer des cacahuètes verbales en guise d’excuse pour flatter son image. Cela est une autre moquerie contre les Congolais. Lorsqu’il y a eu crime, il doit y avoir un jugement et des condamnations. Les excuses des belges m’horripilent. La situation exige beaucoup plus que cela’’, prévient-elle, dans une interview exclusive.

LPM

Interview à cœur ouvert

 

Vous êtes auteure du livre intitulé : ''Patrice Lumumba, le Sankuru  et l'Afrique''. Quelles sont les grandes articulations de cet ouvrage? Quels liens établissez-vous entre l'illustre personnalité que fut celle de Patrice Lumumba et le Sankuru, son terroir? Que vient y faire l'Afrique là-dedans?

Cet ouvrage présente le parcours de Patrice Lumumba jusqu’à son poste de Premier Ministre. Il parle également des évènements qui ont pris place après son ascension et des bouleversements survenus après son décès tragique, au Sankuru, sa région natale, mais également dans le reste de l’Afrique et à travers le monde.

En quoi votre livre constitue-t-il une référence historique, une étude approfondie de la pensée politique de Patrice Lumumba?

Le Professeur Manya K’Omalowete a Djonga, docteur ès sciences politiques de l’Université de Lausanne en Suisse, dont les recherches ont abouti à la rédaction de cet ouvrage, est né au Sankuru, comme Patrice Lumumba. Il a mené durant toute son existence des recherches sur la vie et la pensée politique du Premier Ministre congolais. C’était le spécialiste du sujet.

La conception du livre a duré plusieurs années. Mon père a mené des interviews de personnes clés ainsi que des enquêtes pointues sur le terrain. Il a eu accès à des témoignages exclusifs et à bien d’autres informations très précieuses.

Plusieurs livres politiques citent son ouvrage dans leurs références. Il faut savoir que le livre “Patrice Lumumba, le Sankuru et l’Afrique” est sorti pour la première fois en 1985, et beaucoup de politologues ont relayé des informations contenues dans cette pépite.

La fille aînée de Patrice Lumumba, Juliana, admirative du travail de mon père qu’elle avait découvert en Egypte, a fait le voyage pour rencontrer le Docteur Manya en Suisse, à Lausanne, à notre domicile, peu après la parution du livre afin de s’entretenir avec mon père qui connaissait tant de choses sur son père Patrice Lumumba, tant de choses qu’elle ignorait elle-même ! La fille de Patrice Lumumba a donc appris énormément de choses à la lecture du livre de mon père.

Vous évoquez l'importance de votre ouvrage au moment où l'on parle d'une des ses  dents  rendue à la RDC et à sa famille en guise de relique. Est-ce une coïncidence ou une opportunité pour démontrer la quintessence de son contenu?

Je pense qu’il est important de connaître la vérité pour pouvoir se projeter dans le futur et comprendre le présent. Le livre que je vous présente est un ouvrage de qualité au contenu essentiel.

A propos de cette relique et de l'ensemble de cérémonies qui ont entourées son rapatriement en RDC,  avez-vous l'impression que Lumumba a bénéficié des hommages dus à son rang de héros national?

Je suis soulagée de voir enfin des cérémonies, relayées sur tous les médias du monde, en son honneur. Mais,  le véritable hommage à Patrice Lumumba sera rendu lorsque justice sera faite contre ses bourreaux, et ceux de ses compagnons de lutte. Il faut que la Belgique paie pour avoir donné l’ordre d’exécuter notre héros. Rien ne pourra remplacer cela. Il faut pousser la Belgique à prendre ses responsabilités et qu’elle arrête d’envoyer des cacahuètes verbales en guise d’excuse pour flatter son image. Cela est une autre moquerie contre les Congolais. Lorsqu’il y a eu crime, il doit y avoir un jugement et des condamnations. Les excuses des belges m’horripilent. La situation exige beaucoup plus que cela.

Selon vous, quelle aurait été la meilleure façon, pour la Belgique, la RDC ou sa famille, d'honorer, comme il se doit,  sa mémoire?

De juger les coupables, même à titre posthume. L’Occident est par nature contre l’Afrique. Il a bâti sa “civilisation” sur l’exploitation de nos peuples. Donc je ne crois pas en un retournement de la situation venant de l’Occident lui-même. Je crois en l’Africain désireux de se voir enfin libre et respecté sur ses propres terres. C’est de nous que viendra le changement, de notre réveil et de notre unité.

Je pense également qu’il était dans l’intérêt de la Belgique de s’assurer par divers moyens qu’aucun descendant direct de Lumumba n’allait reprendre véritablement le flambeau des actions du père... Les faits le démontrent.

Il semble que les  compagnons de Lumumba dont les familles de Mpolo Maurice et de M. Okito n'ont été ni associées, ni consultées alors qu'ils ont été, eux aussi, été assassinés, le même jour et au même endroit. Avez-vous la certitude que les hommages, tels qu'ils lui ont été rendus, clôturent le   deuil  de sa famille  et dans celles  de ses compagnons de lutte?

Absolument pas. La justice n’a été rendue ni pour Lumumba ni pour ses compagnons de lutte. Tout est à faire.

Vous êtes, vous aussi, fille du  Docteur Manya K’Omalowete a Djonga, un autre compagnon de Lumumba et un autre oublié de ces hommages? Quel regard critique avez-vous de toute la procédure adoptée au sujet de cette relique et, surtout, de ce traitement sélectif des victimes de ces assassinats perpétrés en RDC dont la Belgique présente aujourd'hui des excuses officielles

Mon père ne s’est pas battu aux côtés de Lumumba. Il fut un brillant chercheur et écrivain qui a dédié sa vie à la restauration des vérités sur notre héros national. Malheureusement, des personnes haut placées en Occident et en Afrique n’ont pas apprécié cela. Et je peux vous avouer quelque chose de très grave : des traîtres figurent parmi les descendants directs de notre cher Patrice...

Quelles étaient les relations exactes entre le Feu Docteur Manya, votre tendre père, et Patrice Lumumba, pour que vous puissiez lui dédier tout un ouvrage d'une telle profondeur?

Mon père a fait un travail de recherches exceptionnel durant toute sa vie, en faveur du Premier Ministre. On lui a mis des bâtons dans les roues, puis ôté la vie. En publiant son travail, je fais savoir à toutes les personnes liées à cette affaire que le combat se poursuit au travers de moi, et que ce qu’elles pensaient éteindre est toujours bien vivant.

Comment s'est-il comporté sur le marché, votre livre, depuis sa publication?

Peu après la sortie de mon livre j’ai subi des attaques. Il a fallu que je mette tout en pause pour m’occuper de moi ainsi que des miens. Je reprends les rênes de mes écrits avec une énergie nouvelle. La Suisse, qui est un pays occidental dit riche vit selon des schémas assez racistes. J’ai pu palper cela pendant la promotion de mon ouvrage qui ne manque pas de dénoncer l’hypocrisie et la barbarie que l’Occident sait infliger à d’autres (par les médias et des actions souterraines) tout en se faisant passer pour le garant de l’humanité.

Je découvre aussi les pièges auxquels mon père a dû faire face...

Mon livre fait néanmoins son chemin.

Y a-t-il encore des œuvres du Docteur Manya à achever? Lesquelles? Quand est-ce que vous pensez vous y mettre?

Le bureau du Docteur Manya, qu’il prenait soin de fermer à clé, a été honteusement pillé après sa mort. De son vivant, il a dû faire face à la jalousie maladive de certaines personnes liées au clan Lumumba qui ne recherchaient que sa perte et qui ont usé de leur influence dans ce sens.

Ainsi, une récente publication aux éditions L’Harmattan a,  comme “malencontreusement,  disparu sans laisser de trace”.

Je suis nouvelle dans la pensée panafricaine ainsi que dans la prise de conscience des réalités que doivent subir les héros de notre peuple. Je fais ma part avec l’ouvrage que je vous présente et cela semble déjà être trop pour beaucoup de personnes.

Quels sont les autres livres que vous avez déjà rédigés? Quelle pourrait être la prochaine publication? Avez-vous un rendez-vous précis à donner au public?

J’ai décidé de publier un livre-témoignage sur ce que l’on m’a fait subir pendant plus de 20 ans...

Je donne rendez-vous au public en début d’année prochaine, environ, pour comprendre, notamment, ce qui m’a fait écrire 8 livres en deux ans...

Propos recueillis par LPM

Pin It

Statistiques

23923326
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8925
24908
144491
23630895
413728
641978
23923326

Your IP: 66.249.70.209
2022-08-20 05:16

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg