Flash

BAN2

 

Soulager la situation socioprofessionnelle des pêcheurs, tel est le champ de bataille de la Coopérative de Pêche et Commercialisation des Poissons, COPECOP. Soutenue par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, elle a organisé, ce jeudi 16 juin 2022, au Centre Wallonie Bruxelles, une conférence débat intitulée : «La Pêche en RDC : Etat des lieux et Perspectives ». Une première initiative d’échanges, depuis sa création le 10 juillet 2021 à Kinkole-Pêcheur dans la commune de N’Sele. Regroupant plusieurs scientifiques et  pêcheurs, cette rencontre était une occasion pour discuter sur des questions fondamentales en marge de la célébration de la 55ème journée nationale des poissions prévue le 24 juin prochain.

C’est dans un esprit de convivialité, de partage d’expertises que tous les acteurs ont exposé leur savoir sur l’état des lieux de la pêche en RDC. Le poisson étant considéré comme une grande réserve alimentaire pour la nation, M. Claude Nzinga, Président du comité de gestion de la COPECOP, a indiqué que l’objectif poursuivi par cet événement est celui de parvenir à saisir la volonté politique de l’Etat à s’investir dans la pêche car, elle est complètement abandonnée. Cependant, il a renseigné qu’ils font de leur mieux pour créer une synergie entre les associations gouvernementales, civiles et coopératives, de sorte que la pêche en RDC reprenne ses droits. Ce, avant d’indiquer que l’Etat devrait baliser les voies pour permettre aux coopératives d’intervenir d’autant plus qu’elles fédèrent le plus grand nombre de pécheurs pour l’accès au formel.

Etat des lieux

Au cours du panel, le DG de la COPECO, Bohi Epicure, est intervenu sur l’expérience vécue de la pêche en RDC, tout en glissant un mot sur l’implication du pouvoir public dans ce  secteur économique, car elle relève de sa responsabilité pour organiser convenablement le secteur.

Dans cette perspective, il a parcouru chronologiquement la pratique de 115 ans de la pêche en RDC, comprise entre 1906 jusqu’à la deuxième visite du Chef de l’Etat en juillet 2021.

De par sa genèse, il a éclairci que la pêche artisanale à l’époque coloniale nourrissait toute la population congolaise en poisson. Pour Bohi Epicure, la surabondance des poissons importés s’est imposée à cause de la fragilité dans la gestion des activités de la pêche, surtout avec le pillage des intrants et équipements à travers la capitale en 1992.

Ayant pris cette initiative, au nom de toute la coopérative, il a estimé qu’au terme de leurs échanges, ils s’attendent à l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des pêcheurs, à l’accroissement de la production des pêcheurs pour couvrir les besoins de la population en poisson. Mais aussi à la réduction des importations car ce secteur droit être prise en charge par une production locale.

Le Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, Evariste Bushabu, s’est dit,  pour sa part, rassuré par la tenue de ces assises et a exhorté les participants à contribuer positivement à la réussite de cette initiative, en y apportant des solutions idoines.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

22857091
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10910
22256
94267
22621861
530976
492155
22857091

Your IP: 54.36.148.65
2022-06-30 12:47

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg