Flash

BAN2

 

*Ainsi en a décidé le Conseil Supérieur de la Défense présidé hier, mercredi 15 juin 2022, à la Cité de l’Union Africaine par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, lui-même.  Considérant la gravité de la situation dans sa partie Est, plus précisément dans le Rutshuru et ses environs, dans la Province du   Nord-Kivu, la RD. Congo exige le retrait immédiat des troupes rwandaises du   sol congolais et dénonce, en même temps, tout soutien au Mouvement terroriste M23. 

Dans un communiqué lu le même, tard la nuit,  par Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement, la RD. Congo salue le patriotisme des congolais ainsi que la bravoure des FARDC qui, au péril de leur vie, continuent à résister contre cette agression du territoire congolais en violation de tous les principes sacro-saints dont la Convention de Vienne qui régissent les relations internationales.

Tout en prenant à témoin la Communauté Internationale, la RD. Congo salue, par ailleurs, les efforts de médiation qui ont été menés, du moins jusqu’ici, par le Président Angola ainsi que d’autres Chefs d’Etat de la Région des Grands Lacs et les Principaux Animateurs des Organisations Internationales (Onu, Union Africaine, CEAC et consorts)  pour obtenir la cessation, sans atermoiements,  des exactions et exiger le respect de la souveraineté nationale  et de l’intangibilité  des frontières de la RD. Congo.

Enfin, selon les termes de ce même communiqué, la RD. Congo ne lésinera pas sur les moyens à utiliser pour se défendre et protéger le peuple congolais des effets pervers de cette énième agression étrangère  derrière des groupes armes et rebellions fabriqués de toutes pièces pour des raisons inavouées.

Il y a lieu de rappeler qu’en l’espace de quelques jours, c’est la deuxième fois que le Chef de l’Etat préside  une réunion du  Conseil supérieur de la Défense autour de cette même  épineuse question de résurgence de l’insécurité et de  la tentative de la  déstabilisation du territoire de la RD. Congo.

Lors de la première réunion, le Conseil Supérieur de la Défense avait enjoint le gouvernement de suspendre, illico presto, tous les vols de la compagnie d’aviation  Rwandair à destination de la RD. Congo et de convoquer l’Ambassadeur Rwandais en poste à Kinshasa pour lui transmettre l’acte de protestation au sujet de cette agression abjecte.

La Pros.

Pin It

Statistiques

24860498
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7682
19093
93911
24594961
651747
699153
24860498

Your IP: 77.88.5.158
2022-09-29 10:09

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg