Flash

BAN2

 

«Il se passe toujours quelque à l’ifasic», oui, il s’est bien passé quelque chose ce 14 juin 2022. L’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service, Jules Alingete Key a co-animé, avec le secrétaire général Académique Arthur Yenga, une conférence-débat sur la gestion de la chose publique. Dans son exposé, le patron de l’IGF a mis un accent sur le travail que fait son service depuis sa nomination jusqu’à ce jour. C’était en présence du Recteur Kambayi Bwatshia Jean-Richard et du chef du département de communication stratégique des organisations.

«Mieux connue sous la présidence de Felix Antoine Tshisekedi, l’Inspection générale des finances existe pourtant depuis 30 ans. Il sied de souligner ici que les traces de ses missions remontent à 1985 et à nos jours, elle est plongée dans la genèse d’un service au cœur d’une politique présidentielle», a-t-il dit. Au centre de la politique présidentielle actuelle, particulièrement dans la lutte contre les détournements des deniers publics et les crimes économiques, l’IGF est depuis juillet 2020 sous les feux des projecteurs. Pour réussir à stopper l’hémorragie de coulage des recettes, le Président de la République a aujourd’hui un levier efficace.

Quelles sont ses missions ?

Comme réponse à cette question, monsieur Jules Alingete a révélé que « l’IGF dispose d’une compétence générale en matière de contrôle des finances et des biens publics. A ce titre, elle vérifie toutes les opérations financières de l’Etat, des entités administratives décentralisées, des établissements publics et organismes paraétatiques ainsi que des organismes ou entreprises de toute nature bénéficiant du concours financier de l’Etat aussi des entités administratives décentralisées et des établissements publics ou organismes paraétatiques sous une forme de participation en capital, de subvention, de prêt, d’avance ou de garantie».

Quels sont les résultats des missions de contrôle et encadrement ?

«Le contrôle concomitant que font les inspecteurs aux cotés des gestionnaires des établissements et entreprises publics illustrent mieux l’importance du suivi dans ce secteur parce que des hémorragies financières se sont estompées et des malversations financières arrêtées, mais la lutte continue toujours »,a-t-il répondu en prenant comme exemple à la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et au fond de promotion de l’Industrie où les mandataires ont été suspendus à titre conservatoire, les gestionnaires intérimaires, en collaboration avec les inspecteurs de l’IGF, font tourner ces établissements tout en craignant de se retrouver dans l’œil du cyclone IGF. Aussi des nombreux autres mandataires publics ont également, grâce aux conclusions des enquêtes, fait les frais de leur mégestion.

Pour terminer, le patron de l’IGF d’est félicité du travail qui se fait et se dit qu’après 34 ans d’existence, ce service, aujourd’hui rattaché à la Présidence de la République, est désormais connu du grand public. Son travail est salué des deux mains par la majorité des congolais.

  1. Mposhi
Pin It

Statistiques

22858371
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12190
22256
95547
22621861
532256
492155
22858371

Your IP: 44.192.114.32
2022-06-30 14:03

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg