Flash

BAN2

 

 *Avocat, Politicien et analyste politique, Me Ghislain Bamuangayi livre, dans une tribune d’expression libre, une kyrielle de mesures  à prendre sans atermoiements, ni fioriture   pour faire face, de manière sérieuse et responsable,  à la menace qui pèse sur la RD. Congo à la suite de l’agression rwandaise et la résurgence des hostilités menées aussi bien par le M23 que tous les autres groupes armés opérant dans la partie Est du pays.    Ainsi, propose-t-il sept actions concrètes.  Tout est, selon lui, à prendre au sérieux.

  1. Recenser et identifier les fonctionnaires publics en vue d’éliminer de l’Administration publique les étrangers, les espions, les inaptes, les incompétents, les affairistes et les fraudeurs non habilités.
  2. Donner à la justice des moyens humains par le recrutement de nouveaux magistrats et révocations des corrompus, l’installation des juridictions civiles et militaires équipées dans les territoires insécurisés et une bonne rémunération, afin de mettre hors d’état de nuire les traitres, les espions et les corrompus qui sapent les efforts de l’Etat dans la recherche du bien-être de la population.
  3. Toucher les nerfs fragiles des agresseurs en allant sur la guerre économique par la fermeture des frontières et de toute source génératrice de moyens pour eux à partir du territoire congolais.
  4. Procéder à un contrôle systématique de la régularité du séjour des étrangers dans les Provinces du Nord Kivu, de l’Ituri et de Sud – Kivu, afin de renvoyer du sol congolais tous les irréguliers.
  5. Mobiliser les congolais dans des projets susceptibles de renforcer la cohésion nationale sur l’intégrité du territoire congolais et de cimenter l’unité nationale, par exemples :

- Création de la caisse de soutien aux militaires FARDC pour la paix ;

- Construction d’un mur de séparation entre le Rwanda et la RDC, ce qui pourra booster l’industrie de la construction immobilière et créer des emplois ;

- Production scientifique dans toutes les universités et centres de recherche pour des solutions à toutes les questions directes ou indirectes en rapport avec la guerre, les causes de la guerre, les faiblesses de la RDC, les armes, la communication, la psychologie …

- Organisation du service national obligatoire d’un an pour les jeunes qui ont accompli 18 ans pour apprendre à aimer le Congo et à le servir jusqu’au sacrifice suprême, à connaitre le pays et ses enjeux, à manier les armes, à défendre la patrie, à traiter les informations sécuritaires, à construire des ponts…

  1. Organiser l’économie nationale de guerre, fondée sur l’option de produire localement les biens dont les FARDC ont besoin pour assurer la défense du territoire et faire la guerre : fabrication des armes, transformation de certains métaux, production de produits alimentaires pour les militaires, fabrication de matériel militaire, confection des tenues militaires...
  2. Recruter dans le corps médical et le génie militaires en puisant dans toutes les disciplines scientifiques et formations techniques pour prendre soins de blessés de guerre et poursuivre les travaux de développement dans les territoires insécurisés, menacés ou à haut risque sécuritaire, afin que la guerre n’arrête le progrès du pays.

Avec ceci, la victoire est assurée !

Pin It

Statistiques

22761971
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18824
24680
140110
22506166
435856
492155
22761971

Your IP: 169.159.210.168
2022-06-25 22:30

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg