Flash

BAN2

 

Le Secrétaire Générale à l’Economie Nationale, Célestin Twite Nyembo, s’est exprimé devant les professionnels des médias au cours d’un point de presse  ce jeudi 9 juin 2022, afin de fixer l’opinion publique sur les secousses observées  sur les prix du carburant en RDC depuis plusieurs semaines. Sans doute, pour ce qui concerne la RDC et  grâce aux efforts consentis par le Gouvernement  congolais, le prix du litre de l’essence à la pompe revient actuellement à 2345 Francs Congolais au lieu de 4834 Francs Congolais qui aurait dû être payé. Un résultat qui découle des démarches chapeautées par le Ministre ad intérim de l’Economie Nationale, Nicholas Kazadi, et soutenues  par le Gouvernement qui prend en charge la différence de 2489 CDF sur chaque litre vendu, ce qui permet sa politique de préserver le pouvoir d’achat de la population.

Tous ne nient pas les répercussions directes de l’augmentation de prix de carburant sur la situation économique actuelle en RDC. Telle que prévue par la loi organique n°18/020 du 9 juillet 2018 relative à la liberté de prix et à la concurrence, le Secrétaire Général Célestin Twite a rappelé la libéralisation des prix et des services par les opérateurs économiques, mais dont le cas du carburant fait exception car, il est stratégiquement fixé et géré par le Gouvernement. En outre, il a fait mention des efforts du Gouvernement depuis cette flambée car, près de 96% des pertes et manques à gagner sont prises en charge par une subvention de l’Etat.

Il faudra noter que c’est depuis le 28 mai dernier que le Ministre Nicolas Kazadi a signé l’arrêté de réajustement des prix de carburant, pour répondre à un impératif logistique auquel fait face la société SEP CONGO. Et aussi fait part du financement de 10 millions de dollars qui a été accordé à la SONAHYDROC pour son fonctionnement, de sorte qu’elle ne tombe pas en faillite.

Néanmoins, il a indiqué que les mutilations des volumes a porté à 50.000 mètres cubes de volume mensuel alors qu’elle était de 25.187 mètre cube quelques semaines avant. A la suite de ce constant, il a fait part du regard attentif du Gouvernement aux difficultés qui ont été évoquées par la SEP CONGO, afin de l’accompagner sur la voie de la solution sans que cela pénalise le pouvoir d’achat de la population.

Selon lui, les pétroliers devront avoir en leur possession des moyens tant    financiers que logistiques  pour leur permettre de planifier leurs commandes. D’où, la mise en place des stratégies pour les aider à  fonctionner dans les normes et sans risques.

Hormis cet aspect, Célestin Twite a annoncé les prochaines intentions du Ministre de l’Economie Nationale Nicolas Kadi, qui envisage l’accompagnement d’une certification régulière des pertes et manques à gagner résiduels et de leur paiement selon la même régularité.

Quant aux opérateurs qui fixent le prix selon leur vouloir, il a précisé qu’ils ne sont pas couverts par la subvention de l’Etat et seront dans l’obligation d’encaisser seuls tous les risques courus pour leur refus de s’aligner au prix donné par le Ministère de l’Economie Nationale.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

22762191
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
19044
24680
140330
22506166
436076
492155
22762191

Your IP: 3.235.78.122
2022-06-25 22:47

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg