Flash

BAN2

 

*Il s’agit-là, certes, d’un pari gagné pour  Félix Tshisekedi dont la stratégie diplomatique aura ainsi permis de restaurer la confiance et de resserrer les liens de coopération entre Kinshasa et Bruxelles. Hier, en effet, lors d’un briefing devenu un cadre de communication permanente instauré, depuis son avènement au Ministère de la Communication, Patrick Muyaya Katembwe et Christophe Lutundula, le VPM des Affaires Etrangères,  ont tablé sur    les enjeux et perspectives de cette  visite du couple royal belge qui intervient à un moment crucial où la RD. Congo est  à quelques rivages de la fin de la première l’alternance démocratique et de la tenue des prochaines échéances électorales, telles que  prévues en 2023, conformément à la Constitution.   Concrètement,  le Couple royal belge arrive ce mardi à Kinshasa.  Il sera accompagné d’une forte délégation composée du Premier ministre belge, Alexander De Croo et de plusieurs ministres.  Après l’étape de Kinshasa, le Roi Philippe  et la Reine Mathilde se rendront également  à Lubumbashi et  Bukavu. Dès ce mercredi 8 juin 2022,  il est prévu un tête-à-tête  entre le Président Félix Tshisekedi et le Roi Philippe  au Palais de la Nation, à la lisière de la Gombe.

Décor

Du mardi  7 au lundi 13 juin 2022, Philippe,  le Roi des Belges,  et sa charmante épouse, la Reine Mathilde, vont séjourner en République Démocratique du Congo dans la cadre d’une visite officielle. L’arrivée du couple royal belge ce mardi  7 juin, en cette période où la RDC se veut ouverte au monde entier,  constitue   un  signal fort et inédit, selon Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et médias.

Pour sa part, Christophe Lutundula, Vice-Premier Ministre en charge des Affaires Etrangères, estime  qu’il s’agit d’un évènement de  haute portée diplomatique entre la RDC et la Belgique. Comme un seul homme, ces deux membres du Gouvernement ont  parlé des  enjeux liés à la visite du Roi Philippe en RDC hier, lundi  6 juin 2022, au cours d’un briefing tenu, comme il est de coutume, à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC).

A en croire le Ministre Patrick Muyaya, la visite officielle du couple royal belge doit être inscrite dans le cadre des progrès accomplis graduellement par le Président Félix Tshisekedi, dès l’aube de son accession à la Magistrature suprême, dans le raffermissement des relations bilatérales entre la République Démocratique du Congo et la Belgique.

Ce qui paraît,  à ses yeux,  comme un  point de plus dans la stratégie diplomatique du Chef de l’Etat  qui a pu raviver les relations entre les deux pays. « Vous savez tous que la République Démocratique du Congo s’apprête à accueillir le couple royal belge dès demain mardi pour un séjour inédit de près d’une semaine. Qu’est-ce que ça représente, une visite royale ? La dernière remonte à 2010, c’était à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de notre pays.

A plusieurs reprises, le Roi Philippe a été annoncé en République Démocratique du Congo. Pour cause de Covid-19, il n’a   pu venir à Kinshasa, comme pouvez bien vous souvenir. C’était en 2020. A l’occasion, il avait adressé  une lettre aux congolais  dans laquelle il présentait ses regrets pour des actes de la colonisation et de tout ce qui s’est passé. Ce soir, nous avons donc voulu faire un briefing spécial qui va se focaliser sur les progrès accomplis dans la relation que nous entretenons avec la Belgique depuis l’arrivée à la Présidence de la République du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Vous savez que c’est en Belgique qu’il a effectué sa première visite d’Etat en septembre 2019. Depuis, les relations se sont de plus en plus raffermies alors que quelques années plus tôt, elles étaient au bord de la rupture.

Aujourd’hui, l’on parle de coopération économique, de coopération militaire. Le Roi vient sceller ce qui a commencé,  il y a quelques mois déjà. Vous avez vu que le Premier Ministre s’est rendu en Belgique récemment où l’on a  parlé de la restitution des œuvres d’art d’une partie de notre culture. Tout cela vient dans le cadre où le Congo s’apprête à accueillir un autre hôte de marque, le Pape François, sous le thème de la réconciliation.  Donc, avec la Belgique, il sera aussi question de mémoire, de réconciliation »,  a confirmé le Porte-parole du Gouvernement.

Evènement  de haute portée 

Convaincu comme Patrick Muyaya que cette visite est un nouveau départ pour la RDC et la Belgique, Christophe Lutundula  a, dans sa prise de parole, souligné que cela constitue concrètement une phase de matérialisation des contacts directs Kinshasa et Bruxelles, un partenaire important au regard de son rôle stratégique au sein de l’Union Européenne. « Quiconque doit collaborer avec l’Union Européenne, doit passer absolument par le Belgique, au propre comme au figuré.  C’est très important sur le plan des relations bilatérales, c’est très important sur les relations multilatérales, en particulier, avec l’Union Européenne », a déclaré le Chef de la Diplomatie congolaise, tout en louant la lucidité et la vision politique de Félix Tshisekedi.

«La visite de Sa Majesté le Roi Philippe et de son épouse, la Reine Mathilde est un évènement de haute portée diplomatique et politique.

En effet, depuis 2015, la RDC, notre pays, ne vivait plus en harmonie certains de ses partenaires traditionnels dont la Belgique. Comme vous l’avez dit, nous étions au bord de la rupture pour ne pas dire que nous étions dans une rupture qui ne disait pas son nom. Tout a été gelé. Même au niveau des responsables politiques, je peux dire en tant que parlementaire, que les contacts étaient réduits au minimum. Le Président Félix Antoine Tshisekedi est arrivé au pouvoir. Comme il l’a dit à la Conférence diplomatique, il a mis un point d’honneur à rompre l’isolement diplomatique de la RDC.

Il a pris son bâton de pèlerin, il a fait un périple diplomatique, comme vous l’avez dit, il a commencé par la Belgique. A la faveur de cette visite-là, il a eu à assister à la signature d’un mémorandum d’entente par Didier Reynders, à l’époque Ministre des Affaires Etrangères, et Mme Ntumba Nzeza, qui m’a précédé dans la fonction. Avec des ouvertures, une volonté politique affirmée de reprendre la coopération, de reprendre les relations d’amitié, de relancer un certain nombre de projets, un partenariat gagnant-gagnant, un partenariat profitable au peuple belge et au peuple congolais.

La volonté politique était exprimée à l’occasion de ce passage et nous avons amorcé des approches de terrain. Moi-même, l’année passée, au mois d’octobre, j’ai fait une visite officielle », a rappelé Christophe Lutundula.

La Pros.

Pin It

Statistiques

23924320
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9919
24908
145485
23630895
414722
641978
23924320

Your IP: 66.249.70.209
2022-08-20 05:48

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg