Flash

BAN2

 

 *Pour rémunérer les prestations de l’ARPTC, le Gouvernement a instauré de nouvelles taxes à charge des opérateurs des télécommunications sur l’ensemble des services (appels, sms et internet). Et, malgré eux, les opérateurs des télécommunications n’ont pas d’autre choix que d’augmenter les tarifs des différents services sur lesquels le Gouvernement a décidé d’appliquer ces nouvellse charges. La FEC, tout en regrettant qu’une telle mesure  alourdisse   la charge des ménages dans un contexte socio-économique difficile mais, également, la pression fiscale dans ce même secteur des télécommunications qui, à ce jour, s’élève déjà à 34%, prévient qu’elle est de nature à repousser les investisseurs dont le pays a, pourtant, besoin pour son développement. Elle en appelle, enfin,  à la création d’un environnement légal, réglementaire et fiscal sain pour consolider les investissements présents, à défaut de pouvoir en attirer de nouveaux.

Pin It

Statistiques

22856868
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10687
22256
94044
22621861
530753
492155
22856868

Your IP: 54.36.148.65
2022-06-30 12:31

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg