Flash

BAN2

 

*Dans le but ultime de préserver systématiquement l’intégrité du territoire national contre les menaces des rebelles du M23 soutenus  par Kigali au Nord-Kivu, le Gouvernement de la République est passée à la phase supérieure pour dénoncer, au plus haut niveau des Nations Unies, le soutien du Rwanda à ce mouvement terroriste. En effet, dans une correspondance adressée au Conseil de Sécurité parle biais de Christophe Lutundula, Vice- Premier ministre et ministre  aux Affaires Etrangères de la RDC, le Gouvernement exige le retrait pur et simple des troupes rwandaises sur le sol congolais.

D’après le Chef de la diplomatie congolaise qui se trouve à l’extérieur du pays, cette présence viole délibérément les dispositions prévues par la Charte des Nations Unies au droit de l’homme. Au même moment, sur place à Kinshasa,c’est le VPM et Ministre d’Environnement, Eve Bazaïba, qui sur instruction du Président de la République, a transmis officiellement au nom du Gouvernement Congolais, ce mardi 31 mai 2022, à l’ambassadeur de la République du Rwanda en RDC, Vincent Karega, le message de protestation et de désapprobation du soutien de son pays aux terroristes du M23.

C’est une mise en garde ferme du Gouvernement congolais au Rwanda, contre toute initiative dont l’attitude est de nature à perturber le processus de paix.  Le Ministre des affaires étrangères de la RDC a, dans sa correspondance, fustigé cette énième violation. « Ces actes délibérés des Forces rwandaises de défense constituent non seulement des violations graves de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la République Démocratique du Congo, mais aussi une agression caractérisée contre elle par la République du Rwanda et une menace réelle pour la paix et la sécurité internationale », a souligné, au nom du Gouvernement, le Chef de la diplomatie congolaise, en séjour de travail à Malabo, capitale de la Guinée Equatoriale.

A l’attention de la présidente du Conseil de sécurité, le Gouvernement congolais rappelle que l’agression que tâche d’infliger le Rwanda à la République Démocratique du Congo porte également atteinte aux responsabilités statutaires de l’ONU en matière de maintien de la paix et de la sécurité à travers le monde. «  C’est pourquoi, le Gouvernement de la RDC, par la plume de son Ministre des Affaires Etrangères que je suis, saisit le Conseil de Sécurité de l’ONU et lui demande d’assumer toutes ses responsabilités statutaires en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationale notamment en condamnant, sans équivoque et fermement, les attaques du groupe terroriste M23 contre les FARDC et la République du Rwanda pour le soutien qui lui apporte, la violation de l’intégrité du territoire et de la souveraineté de la République ; en enjoignant le Gouvernement de la République du Rwanda de retirer sans délai ni condition ses troupes du territoire congolais, de cesser de soutenir directement ou indirectement le M23 et de faciliter la mise en œuvre du processus de Nairobi comme convenu par les Chefs d’Etat de Burundi, de l’Ouganda, de la RDC et du Rwanda, sous la médiation du président en exercice de la Communauté de l’Afrique de l’Est, le Président Uhuru Kenyatta », a indiqué Lutundula.

La Pros.

 

A Madame le Président du Conseil de sécurité des nations Unis à New York

Objet : agression de la RDC par la République du Rwanda

Madame la présidente,

Au nom du gouvernement de la République démocratique du Congo, je me fais le devoir de porter à votre connaissance que dans la nuit de lundi 23 au matin de mardi le 24 mai en cours le groupe armé dénommé Mouvement du 23 mars (M23) défait depuis 2013 et ressuscité avec le soutien de certains pays voisins, a attaqué les positions des Forces Armées de la république Démocratique du Congo, FARDC, et les troupes de la Mission des Nations Unis pour la stabilisation du Congo, MONUSCO dans le territoire de Rutshuru, au Nord Kivu.

En réaction à ses attaques dont elles ont été l’objet par le M23, les FARDC et les troupes de la MONUSCO se sont défendues et ont repoussé l’ennemi qui s’est enfui vers la frontière avec la République du Rwanda.

Prétextant que des villages de leur pays auraient été atteints par des bombardements venant du territoire congolais, les autorités Rwandaises ont décidé de « répliqué ». Mon collègue, le Ministre Rwandais des affaires Etrangères m’a communiqué officiellement de cette décision le même jour.

Je lui ai demandé de bien vouloirtransmettre au Président du Rwanda, son Excellence Monsieur Paul Kagame, le message du Président de la République Démocratique du Congo, son Excellence Monsieur le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le priant de renoncer à cette décision et d’attendre leur entretien de la soirée de manière à gérer ensemble cette situation selon le Mécanisme Conjoint de vérification de la conférence Internationale pour la Région de Grand Lacs, CIRGL , et autres instruments juridiques pertinents de la Sous-région en pareilles circonstances ; ce qui permettrait d’éviter l’escalade qui mettrait en péril les bonnes relations entre leurs pays respectifs et le processus de Nairobi institué ensemble sous le leadership du Président en exercice de la communauté de l’Afrique de l’Est, Son Excellence Uhuru Kenyatta, Président de la république  du Kenya.

En dépit de cet appel pressant du Président de la République Démocratique du Congo à l’apaisement et au respect des procédures convenuespour le règlement pacifique d’éventuelsdifférents entre les deux Etats, les Forces Rwandaises de Défense, RDF, sont passées en action et ont largué plus de 20obus et bombes, le mardi 24 et ce mercredi 25 mai, sur le territoire congolais à KATALE, non loin de la piste d’aviation de l’institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), à RUMANGABO.

Le matin de ce mercredi 25 mai, le M23 appuyé par les RDF a attaqué les positions des FARDC dans les localités de Kibumba et de Jomba, à 20 Kms de la ville de Goma, Chef-lieu de la province du Nord Kivu, désormais sous haute tension. Des milliers de femmes, enfants et personnes âgées habitants les localités citées ci-dessus sont ainsi forcés à quitter leurs domiciles pour fuir les combats et s’abriter ailleurs.

Ces actes délibérés des forces Rwandaises de Défense constituent non seulement des violations graves de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la République Démocratique du Congo, mais une agression caractérisée contre elle par la République du Rwanda et une menace réelle pour la paix et la sécurité internationale. Ils sont, par conséquent, contraires à la charte des Nations Unis et au droit international.

C’est pourquoi le gouvernement de la RDC, par la plume de Son Ministre des Affaires Etrangères que je suis, saisis le Conseil de Sécurité de l’ONU et lui demande d’assumer toutes ses responsabilités statutaires en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationale notamment :

  1. En condamnant, sans équivoque et fermement, les attaques du groupes terroristes M23 contre les FARDC et lz République du Rwanda pour le soutien qui lui apporte, la violation de l’intégrité du territoire et la souveraineté de la République ;
  2. En enjoignant le Gouvernement de la République du Rwanda de retirer sans delai ni condition ses troupes du territoire congolais, de cesser de soutenir directement ou indirectement le M23 et de faciliter la mise en œuvre du processus de Nairobi comme convenu par les chefs d’Etat de Burundi, de l’Ouganda, de la RDC et du Rwanda sous la médiation du Président en exercice de la Communauté de l’Afrique de l’Est, le Président Uhuru Kenyatta.

Compte tenu de la gravité de la situation je vous saurais gré de bien vouloir accorder à la présente le bénéfice de l’urgence et toute l’attention qu’elle requiert.

Tout en vous demandant de bien vouloir faire circuler la présente comme document officiel du conseil, je vous prie Madame la Présidente du Conseil de Sécurité, d’agréer l’assurance de ma considération très distinguée.

Christophe LUTUNDULA APALA Pen’APALA

(En mission à Malabo/Guinée Equatoriale)

Pin It

Statistiques

22761971
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18824
24680
140110
22506166
435856
492155
22761971

Your IP: 169.159.210.168
2022-06-25 22:30

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg