Flash

BAN2

 

 *Comment marcher avec Kabila ou le FCC pour la restauration de la paix à l’Est de la RD. Congo alors que dix-huit ans  durant, c’est sous son règne que tous ces mouvements armés, y compris le M23, se sont multipliés au moment où il fallait trouver des prétextes pour placer les congolais devant l’impossibilité de contourner le glissement, lors des élections prévues, en leur temps, en 2016 ? Comment ne pas comprendre que,  même au-delà de la recrudescence de la violence aussi bien à l’Est, au Centre, au Sud qu’au Nord du pays, il fallait, à tout prix, pousser les congolais à se rendre à l’évidence que sans la paix dans l’Est, plus précisément dans cette même partie de Rutshuru qui, curieusement, redevient par un effet de rebrousse-poils l’épicentre de nouveaux théâtres d’opérations aujourd’hui, la tenue des élections à cette période-là, lorsque Lui –Kabila-, cherchait encore  à rempiler,  n’était qu’un pur  leurre ? 

Une marche pour la paix  a été, certes,  annoncée pour le vendredi 3 juin prochain à Kinshasa sous la bannière du Milapro. Mais, parmi les forces politiques et sociales ayant signé la déclaration de cette annonce, l’on retrouve l’Ecidé de Martin Fayulu et le FCC de Joseph Kabila Kabange, l’ex-Président devenu Sénateur à vie.  Ce que  Muzito et Nouvel Elan  ne veulent ni accepter, ni cautionner. 

A Nouvel Elan, depuis le début de cette annonce,  les analyses vont dans tous les sens. Les cadres et autres membres qui encouragent Adolphe Muzito,  leur leader,  à demeurer constant, ne comprennent pas pourquoi, après tout ce combat mené à Lamuka  pour le triomphe de la vérité des urnes, l’on devrait, même avec le recul des temps et la magie des alliances qui se font et se défont, se retrouver aux côtés de celui qui était considéré, pourtant,  comme l’incarnation du mal  qui aura favorisé le cafouillage et le tripatouillage des résultats des élections 2018.

D’où, les conclusions tirées sont claires. ‘’Pas question de s’allier à Kabila tant que solennellement,  lui et ses colistiers du Front Commun pour le Congo n’auront pas demandé   pardon au peuple congolais pour toutes ces forfaitures, sans oublier des exactions, des mascarades électorales ainsi que tant d’autres actes répréhensibles posés pendant qu’il était aux affaires’’. ‘’Marcher avec Kabila  pour la paix  à l’Est. Marcher pour obtenir de bonnes élections avec Kabila ou le FCC relève d’une démarche consistant à recourir au service du bourreau d’hier, pour planter un nouveau décor de la prochaine fraude électorale de  demain.  Ce bloc, loin d’être patriotique, est tout simplement un bloc    explosif’’, conclut-on,  à Nouvel Elan. 

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

22761801
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18654
24680
139940
22506166
435686
492155
22761801

Your IP: 185.191.171.13
2022-06-25 22:15

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg