Le Congrès National Congolais, parti politique cher au Ministre d'Etat Pius Muabilu Mbayu Mukala, a désormais un nouveau bureau politique à pied d’œuvre. Ses animateurs venus de 26 provinces du pays ont officiellement été installés, ce lundi 16 mai 2023, à Béatrice hôtel de Kinshasa, en présence de plusieurs hôtes de l'arène politique congolaise dont la présidente du regroupement politique Alliance pour l'avenir, la Députée nationale Feza Motema. 

Dans une ambiance électrique, proprement vêtus, les heureux promus au sein du nouvel exécutif du CNC ont respectivement reçu des mains saines de l'Autorité Morale du parti la notification et les insignes du parti, leur permettant d'entrer d'office en fonction. 

Dans son allocution de circonstance, l'Autorité Morale du CNC, Pius Muabilu Mbayu Mukala, s'est vivement félicité de la moisson abondante qu’a réalisée son parti politique. Plus de 75 000 militants avec carte de membre, pour ne citer que cette catégorie d'affidés. Eu égard à cette responsabilité de berger et leader éclairé, le géniteur du CNC souligne que l'erreur n'est pas permise. 

"Nous ne pouvons pas nous permettre de nous tromper", a-t-il interpelé les membres du nouveau bureau politique, avant de les appeler à travailler dur pour remporter haut la main les échéances électorales de décembre 2023. 

A travers l'investiture du nouveau bureau politique, à une année des scrutins électoraux, Pius Muabilu martèle qu'il s'agit d'un signal fort donné aux troupes de sa formation politique. Ce signal est l'appel tous azimuts aux heureux promus au nouveau bureau politique, à "se mettre en ordre de bataille" vers une victoire écrasante à tous les niveaux de joutes électorales de décembre 2023. 

Signalant que le CNC est résolument rangé derrière les actions du chef de l'Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et, par ricochet, derrière sa candidature à la prochaine présidentielle. Muabilu Pius promet que ça sera chaud, à tout point de vue. "Je vous promets que ça sera chaud. La RDC est en train de se relever, parce que nous avons un président qui aime le Congo. Ce pays ne connaîtra plus un président qui n'aime pas le Congo. Rapportez ce message aux compatriotes dans les provinces. Si quelqu'un vous invite dans une quelconque réunion pour comploter contre Fatshi, n'y allez pas, c'est un complot contre la République", a-t-il averti ses nombreux interlocuteurs. 

Sans tergiversations, le leader du CNC a appelé les nouveaux animateurs de l'exécutif national du parti, à ne pas perdre la moindre minute, au vu du compte à rebours vers la date fatidique des élections à venir. 

"Mettons-nous dès maintenant en ordre de bataille, c'est le seul ordre que je vous donne. Ça sera chaud. Nous ne laisserons plus ce pays aux aventuriers. Notre peuple a tant souffert. Au Congrès National Congolais, nous mettons l'intérêt de l'homme au centre de notre combat politique", a-t-il ajouté. 

Faisant brièvement allusion au travail de titan qu'abat au quotidien le gouvernement des Warriors dirigé par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le Ministre d'Etat Pius Muabilu Mbayu Mukala a indiqué que, sous la houlette du président Félix-Antoine Tshisekedi, cet argent devra servir, sans atermoiements, au développement du pays. Ainsi, a-t-il insisté sur le fait que le CNC soutient avec force les actions visant l'instauration de la paix véritable sur l'ensemble du pays. 

Dans le même cadre, il sied d'indiquer que le secrétaire général adjoint en charge de l'administration et fédérations du parti, Me Mechack Mandefu, a rappelé aux animateurs du nouveau bureau politique la mission délicate qui est celle du CNC de rafler la majorité écrasante aux élections de 2023 et ainsi accorder un second mandat au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Sans aller par le dos de la cuillère, le leader de la jeunesse du CNC, Patrick Eshiba Kasemuana, tout en rendant hommage à l'Autorité Morale du parti qui constitue un modèle du leadership politique au service de la nation, a précisé, pour sa part, que l'avenir c'est déjà aujourd'hui. Pour expliciter, en revanche, que le message du Visionnaire du parti  tel que livré, ce lundi, est bel et bien capté par la ligue des jeunes du CNC qui est d'ores et déjà au travail pour honorer l'Autorité Morale et l'ensemble de la hiérarchie de cette grande formation politique, membre de l'union sacrée de la nation.

Jacques Kitengie