Flash

BAN2

 

En dépit du fait que l’insécurité n’est pas complètement élaguée dans la province de l’Ituri, il y a cependant des avancées significatives à mettre à l’actif des Forces Armées de la République Démocratique du Congo qui se donnent à fond pour neutraliser l’ennemi dans le cadre des opérations relatives à l’état de siège. Telle est, en tout cas, la situation qui prévaut à l’heure actuelle dans cette province dirigée par le Général Nkashama Luboya, gouverneur militaire, qui, hier, mardi 17 mai 2022, devant la Presse, avec Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et médias, a dressé un tableau très rassurant sur les opérations de frappe des vaillants FARDC contre les ADF, la Codeco et tant d’autres mouvements rebelles dans le cadre de la deuxième phase des opérations militaires.

Au cours de son intervention, le Gouverneur militaire a confirmé sans la moindre peur d’être contredit que la population iturienne, pour l’heure, vaque paisiblement à ses occupations, la situation étant calme et sous contrôle des vaillants militaires des FARDC. Et, il en sera ainsi, a renchéri  Patrick Muyaya, Porte-parole du Gouvernement, qui a précisé que c’est conforme à la droite ligne du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de pacifier à tout bout de  champ la partie Est de la République durant son passage à la Magistrature suprême. Pour ce qui est des pourparlers avec les groupes armés locaux, le Ministre Muyaya a fustigé le fait qu’il n’a jamais été question de collaborer ou de passer par de conciliabules peu clairs pour ramener la paix en RDC. « Ici, il n’est pas question de négocier quoi que ce soit. Il n’y pas de négociation. Il y a des consultations», a-t-il déclaré, tout en soulignant que c’est en vue de la réinsertion des compatriotes égarés dans la vie normale. « Le moment venu, il est prévu qu’il y ait un autre conclave des Chefs d’Etat qui fera l’avancée de ce processus politique et tous ceux qui à ce jour seront refracteurs à ce processus subiront une foudre parce que vous avez suivi que les Chefs d’Etat de la sous-région convenir  de mutualiser les efforts pour mettre une fois pour toute un terme à cette situation. Notre adhésion à cette communauté permettra à cette communauté d’avoir un marché chez nous. Ce sera donc un élargissement. Et, vous ne pouvez pas commercer, parler économie lorsqu’il subsiste encore des bruits des armes », a affirmé Patrick Muyaya.

A la question de savoir pourquoi les massacres persistent en dépit de l’état de siège, le Gouverneur militaire a rassuré qu’il ne s’agit nullement d’une contreperformance des vaillants militaires des FARDC. Bien au contraire, a-t-il renseigné, il s’agit  généralement des dégâts ignobles que créent les forces négatives une fois en débandade, après la frappe des FARDC, qui parviennent rapidement à maitriser la situation. « Une année après, nous avons constaté que quand il y a un peu d’enjeux, il y a aussi des massacres. On parle de rencontre de Nairobi… Ils ont un message à faire passer. Ils veulent peut être dire que vous n’irez nulle part sans nous et qu’il faut nous intégrer dans vos discussions et que si vous nous laissez à côté, nous pouvons faire davantage de mal. Ça c’est ce que moi j’ai observé. Mais, de l’autre côté, je vous ai parlé de centre d’intérêt. Ces gens vivent en errance depuis un certain temps. Ils étaient sur la nationale N°27 où ils extorquaient, où ils pillaient. Mais, maintenant, c’est difficile parce que nous avons mis là-bas une grosse patrouille qui est permanente de sorte qu’ils ne peuvent plus facilement accéder au territoire de Djugu », a révélé le Général Nkashama Luboya. A ceux qui réclament la levée de l’état de siège, sous prétexte qu’il serait improductif, Patrick Muyaya a indiqué que cette mesure n’avait aucunement vocation à demeurer éternelle dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il a appelé, dans la foulé, comme le Gouverneur militaire, au soutien aux vaillants militaires au front pour ramener la paix.

La Pros.

 

 

 

 

Pin It

Statistiques

22857091
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10910
22256
94267
22621861
530976
492155
22857091

Your IP: 54.36.148.65
2022-06-30 12:47

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg