Flash

BAN2

 

*En RDC, l’ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, est candidat à la présidentielle de 2023. Il est parallèlement accusé d’avoir détourné d’importantes sommes d’argent destinées à la réalisation du parc agro-industriel Bukanga-Lonzo. Mais,  Matata Ponyo comparaîtra-t-il devant la Cour de cassation ? Selon les réseaux sociaux, le procureur de celle-ci ne serait pas favorable à son procès. Et il l’aurait signifié au chef de l’Etat en se basant sur la Constitution. La présidence dément avoir reçu un tel courrier et répond pour faire taire les rumeurs.
Sur les réseaux sociaux, le document de février attribué au procureur de la Cour de cassation explique l’impossibilité légale de poursuivre Matata Ponyo en tant qu’ancien Premier ministre. Et d’insister sur l’incompétence de toutes les juridictions au regard de la Constitution.
Courrier jamais reçu
Guylain Nyembo Mbwizya, directeur de cabinet du président de la République, répond par communiqué et rétorque n’avoir jamais reçu ce courrier. La lettre qui circule sur les réseaux sociaux, écrit-il, ne porte visiblement pas de numéro de référence et, encore moins, de cachet de la présidence.
Un faux ?
Le Coordonnateur de l’Acaj, Georges Kapiamba, affirme, lui, que la lettre qui circule sur les réseaux sociaux est un faux. Les journaux de Kinshasa affirment,  eux,   que le dossier de détournement d’argent par Augustin Matata Ponyo a déjà été transmis pour fixation à la Cour de Cassation. Mais, pour l’heure, aucune date n’a été fixée.
Rfi
 
Pin It

Statistiques

26520505
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17752
28954
143856
26188710
235325
690642
26520505

Your IP: 80.211.170.151
2022-12-09 16:50

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg