C’est dans une ambiance festive que Vodacom Congo a célébré, le vendredi 6 mai dernier, ses 20 ans d’existence au service du peuple congolais. L’événement haut en couleurs a eu lieu au Salon Congo du Pullman Hôtel, à Kinshasa, devant la presse, les partenaires publics et privés ainsi que différents invités. Dans son mot de circonstance, le Directeur Général de Vodacom Congo, Khalil Al Americani, a indiqué que les 20 ans de Vodacom au service du peuple congolais ont été marqués par la digitalisation et le progrès où beaucoup de choses ont été réalisées lors de deux dernières décennies. La célébration de ce jour, a-t-il souligné, marque donc l’accomplissement d’une promesse faite à ses 16 millions d’abonnés, celle de continuer à leur offrir des services de qualité qu’ils ne peuvent en trouver nulle part ailleurs. C’est dans ce sens d’ailleurs, que Khalil Al Americania a annoncé la distribution de 600.000.000 de Francs Congolais, soit 300.000 dollars américains à ses abonnés dans une période de trois mois.

Aussitôt après son mot, s’en est suivi le forum Vodatalk proprement dit en format Davos avec trois panels. Au premier panel, le Directeur Marketing et Commercial a.i, Albert Mboyo ; le Directeur des Régions René Monzambe ; et le Directeur Technique Didier Kabongo ont pris la parole, l’un après l’autre, autour du sous-thème : ‘’20 ans d’innovations technologiques pour connecter le Congo profond au monde’’.     

Ici, les panelistes ont démontré que Vodacom Congo a su donner à la RDC, depuis 2002, une plateforme de développement en connectant les individus, les entreprises et les communautés grâce à sa technologie. Dès son lancement, la mission de Vodacom a été de Combler le fossé de la connectivité en apportant à travers ses produits et services, le caractère abordable, l’accessibilité et la capacité.

Vodacom Congo a investi des milliards dans l'infrastructure, ce qui lui a permis de se connecter avec la plus large couverture réseau utilisant la technologie 2G, 3G et 4G, connectant les gens même dans les zones les plus éloignées et rurales.

La connectivité étant le moteur le plus important du développement social et de la croissance économique, Vodacom Congo a développé sa technologie pour combler l'écart actuel de connectivité dans les zones urbaines et rurales (présenter le déploiement des sites de Kasumbalesa a Muanda, le programme RCS ou le système d’alimentation hybride, etc.).

En terme de difficultés, Vodacom révèle que plus de 65% de la population congolaise vit dans des zones rurales et reculées. La grande majorité n’est actuellement pas couverte par des réseaux mobiles, à cause de l'inexistence d'infrastructures telles que les routes ou encore l'électricité qui constituent un frein au développement socio-économique.

Innovations pour la réduction des inégalités

Le deuxième panel, celui de Mme Pamela Ilunga, DGA de Vodacom Congo ; Mme Agnès Muadi, Directrice des Ressources Humaines ; et Yana Kasengera, Directrice Clientèle a porté sur sous le thème : ‘’20 ans d’innovations technologiques pour la réduction des inégalités’’. Ici, face à la fracture numérique où seulement 14% de la population ont accès à l’internet selon le rapport GSMA ; ainsi, afin de répondre à cette préoccupation, Vodacom Congo s’est engagé à être le premier opérateur télécom à fournir gratuitement un accès illimité à l'internet en voulant connecter les non-connectés (conecting the unconnected) par le biais de la plateforme "ConnectU" ; la plateforme ConnectU offre un accès gratuit aux services numériques de base. En effet, pour renforcer l'usage de l'Internet et dans le cadre du programme d'alphabétisation numérique, cette plateforme répertorie plusieurs applications qui concurrent au bien-être de ses clients. Les applications tel que : FacebookFlex, Mum and Baby, Cyber-Protector, VODAEDUC, Springteret MyVodacomApp, qui est une plateforme gratuite qui permet à Vodacom RDC d'accroître la transparence vis-à-vis de ses clients notamment, sur leur utilisation des données.  

Innovations technologiques pour le progrès de tous

Enfin, le troisième panel a vu le DG de M-pesa, Hashim Mukudi ; le Responsable en charge de la gestion des entreprises Gilbert Lumbu ; et DG Congo Call Center Fely Samuna parler de 20 ans d’innovations technologiques pour le progrès de tous. Dans un débat houleux avec la presse, les trois panelistes ont révélé que Vodacom Congo est la première entreprise de téléphonie mobile à lancer la 4G en RDC ; premier télécom à exécuter un programme de codage en RDC ; première entreprise de télécommunications à avoir pris la décision de démocratiser de manière significative les télécommunications, en créant un modèle de prépaiement, qui a radicalement emmené les téléphones portables d'un produit d'élite à un produit pour les masses ; première entreprise de télécommunications à mettre en place une école de codage avec VodacomThinkLab ; première entreprise à personnaliser les produits des clients avec Just4U, première entreprise à lancer des produits et services innovants qui contribuent à la diversification de l'économie : M-pesa APIs, services SVA, prêts et épargne, Forex. Vodacom, ont-ils épinglé, c’est aussi cette entreprise-là qui contribue de manière significative à l'inclusion financière grâce à son M-Pesa.

L’activité a été marquée par l’intervention en visioconférence du Ministre du Numérique, Désiré-Ebérande Kolongele.

Guy Elongo