Flash

BAN2

 

 Il existe, depuis le 14 avril 2022, un accord entre le Royaume-Uni et le Rwanda sur la relocalisation des demandeurs d’asile, principalement originaires des pays islamiques. Pour le ‘’Nouvel Elan’’, qui suit de près cette situation, «il est d'autant plus étonnant que cet accord soit intervenu le 14 avril 2022, deux semaines seulement après que l'actuel président ait signé l'adhésion de notre pays dans l'organisation des Etats de l'Afrique de l'Est, dont l’une des dispositions majeures stipule la libre circulation des personnes et de leurs biens». Dans une lettre ouverte adressée à Boris Johnson, Premier ministre britannique, le 02 mai dernier, le parti d’Adolphe Muzito a exprimé sa crainte de voir les djihadistes surgir et profiter de l’occasion pour, probablement, semer terreur et désolation dans la partie Est de la RDC.

«Tout en reconnaissant à vos deux pays vos droits souverains d'agir selon vos intérêts réciproques, nous vous informons que votre accord soulève des graves inquiétudes dans le chef du peuple Congolais, pour les différentes raisons ci-après La partie Est de la RDC étant déstabilisée de façon permanente avec des viols et des massacres perpétrés par des groupes terroristes se réclamant de I’Etat Islamique en Afrique centrale, il y a alors de quoi se poser des questions sur la vraie nature de l'accord signé par votre gouvernement et le Rwanda, dont les visées hégémoniques d'occupation des provinces de l'Est de notre pays ne sont plus à démontrer», a souligné le Nouvel Elan. Plus loin, ce parti membre de la coalition Lamuka motive sa requête en insistant sur le fait que depuis plus de deux décennies, le Rwanda et l'Ouganda soutiennent des groupes rebelles et terroristes, tels que le M23, le CNDP, la CODECO et I'ADF-NALU, etc., ... Plusieurs rapports des Nations Unies notamment, le rapport «MAPPING 2003» dont votre gouvernement détient sûrement une copie, en témoignent, précise le parti dans sa correspondance signée par Albert Mukulubundu, Secrétaire national chargé des relations extérieures.

La Pros.

 

 

Lettre ouverte à Monsieur Boris JOHNSON contre raccord signé avec le Rwanda au sujet des «migrants et demandeurs de protection internationale»

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

À la demande d'une partie importante de la population congolaise, nous, Nouvel Élan, parti politique de la résistance membre de la plateforme LAMUKA, dirigé par l'ancien Premier Ministre de la République démocratique du Congo Adolphe MUZITO, venons vous donner notre position en rapport avec l'objet repris en marge.

En effet, en date du 14.04.2022, votre Ministre de l'Intérieur, Madame Priti Patel, avait signé un accord avec le Ministre des Affaires étrangères rwandais, M. Vincent Biruta, portant sur la relocalisation au Rwanda des demandeurs d'asile, principalement originaires des Etats Islamiques, dont bon nombre d'entre eux peuvent probablement êtres des Djihadistes.

Tout en reconnaissant à vos deux pays vos droits souverains d'agir selon vos intérêts réciproques, nous vous informons que votre accord soulève des graves inquiétudes dans le chef du peuple Congolais, pour les différentes raisons ci-après

  1. La partie Est de la RDC étant déstabilisée de façon permanente avec des viols et des massacres perpétrés par des groupes terroristes se réclamant de I'Etat Islamique en Afrique centrale, il y a alors de quoi se poser des questions sur la vraie nature de l'accord signé par votre gouvernement et le Rwanda, dont les visées hégémoniques d'occupation des provinces de l'Est de notre pays ne sont plus à démontrer.

Il est d'autant plus étonnant que cet accord soit intervenu le 14 avril 2022, deux semaines seulement après que l'actuel président de fait de la République démocratique du Congo, M. Félix TSHISEKEDI, ait signé l'adhésion de notre pays dans l'organisation des Etats de l'Afrique de l'Est, dont rune des dispositions majeures stipule la libre circulation des personnes et de leurs biens.

  1. Depuis plus de deux décennies, le Rwanda et l'Ouganda soutiennent des groupes rebelles et terroristes, tels que le M23, le CNDP, la CODECO et I'ADF-NALU, etc., ... Plusieurs rapports des Nation unies, notamment le rapport « MAPPING 2003 », dont votre gouvernement détient sûrement une copie, en témoignent.

D'ailleurs, la déstabilisation de IEst du Congo remonte de l'époque de M. Tony Blair, ancien Premier ministre Britannique, qui est aujourd'hui un des consultants de M. Félix TSHISEKEDI, qui est arrivé au pouvoir en 2018 par la fraude électorale.

3, Paradoxalement, votre pays avec une densité de 275 hab/Km2 préfère relocaliser ses demandeurs d'asile au Rwanda, un pays à très forte la densité 483 hab/Km2, alors que d'autres états du Royaume-Uni ont des faibles densités, notamment le Pays de Galles (139), Ifrlande du Nord (119) et l'Écosse (65).

Le gouvernement Rwandais refuse de négocier avec ses opposants et de rapatrier ses ressortissants réfugiés, dont 138 000 en RDC, 8 400 au Congo-Brazzaville et 18 000 en Ouganda. C'est ainsi que Messieurs Paul KAGAME et Sassou NGUESSO ont conclu un accord obligeant les anciens réfugiés Rwandais en situation irrégulière depuis 2017, aux travaux forcés champêtres, au Congo-Brazzavi11e, sur une étendue de 12 000 hectares, afin de les empêcher de retourner dans leur pays, le Rwanda,

  1. En dépit des protestations du HCR et des organisations de défense des droits de l'homme, et en violation de la convention de Genève dont le Royaume Uni est signataire, votre gouvernement a choisi d'envoyer au Rwanda de potentiels Djihadistes, qui finiront sans nul doute par migrer à l'Est du Congo, pour y semer davantage le chaos et désolations, comme c'est le cas au Nord Mali.

  1. Nous craignons que chaque crime terroriste commis à l'Est soit désormais attribué à votre gouvernement par nos compatriotes, et que cela suscite un sentiment anti Britannique avéré dans notre pays. Ce faisant, cet accord ternit fortement l'image de votre pays en RDC, en Afrique, mais aussi auprès des vieilles démocraties, au regard des conventions relatives au droit d'asile.
  2. Le Nouvel Elan vous rappelle à la raison et proteste ainsi contre la matérialisation de cet accord qui risque d'envenimer une situation déjà tendue et chaotique dans la partie Est de notre pays, et qui serait un facteur de plus pour la balkanisation de la RDC. Dans le cas contraire, le Nouvel Elan se verrait dans l'obligation de proposer des solutions préventives afin que le peuple congolais et les populations de la sous-région des grands lacs ne puissent pas subir les préjudices de cet accord déplorable.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Premier Ministre, l'expression de notre considération distinguée.

Albert Mukulubundu

Secrétaire national chargé des

Relations extérieures et

Porte Parole du parti

Pin It

Statistiques

22143432
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4011
16468
117894
21931225
309472
440043
22143432

Your IP: 54.36.148.65
2022-05-21 05:20

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg