Flash

BAN2

 

La lutte contre la pollution de la ville de Kinshasa est bel et bien effective à travers le projet Kintoko. C’est ce qu’affirmé Jérôme Sekana, Délégué général du Groupe Angel, lors de la visite guidée d’un groupe de Journalistes à l’usine de recyclage des bouteilles en place hier, mercredi 20 avril 2022, dans la commune de Limete/Kingabwa. Deuxième du genre en Afrique, cette usine récemment inaugurée par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, sous l’accompagnement du Premier Ministre et du Vice-premier ministre, ministre de l’environnement, est une initiative destinée à assainir la capitale Congolaise afin d’accompagner la vision du Gouverneur Gentiny Ngobila dans son programme d’assainissement «Kin-Bopeto», plus précisément dans son volet axé au ramassage et au recyclage des bouteilles en plastique.

Fruit d’un partenariat conclu entre l’Hôtel de Ville de Kinshasa, le gouvernement centrale via le ministère de l’environnement et la société «Ok Plast», le projet «Kintoko» collecte actuellement 25 tonnes de bouteilles en plastiques par jours dans la ville de Kinshasa. Mais, la vision est d’atteindre 50 tonnes. Car, indique Jérôme Sekana, la ville de Kinshasa produit plus au moins, 10.000 tonnes d’ordures ménagères par jour. Et là, les bouteilles en plastique occupent au moins 40% dans ces ordures. Mais, les matières plastiques sont plus dangereuses que tant d’autres matières organiques. En effet, ces matières plastiques polluent le plus longtemps la ville de Kinshasa voire le monde entier et créent des érosions etc. Voilà pourquoi, la société Ok Plast, à travers son projet Kintoko, s’est engagée à maitriser l’assainissement, premièrement, de Kinshasa et pourquoi pas de toute la RDC à la longue.

Les chevaliers de la plume et les chasseurs d’images, par cette visite guidée, ont compris tout le processus implémenté par le projet Kintoko, de la collecte des bouteilles en plastique jusqu’à leur compactage dans les centres spécialisés installés disséminés presque dans les quatre coins de la ville de Kinshasa.

Finalité de l’usine

Selon Jérôme Sekana, l’objectif du projet Kintoko à travers cette usine est que la République démocratique du Congo puisse, désormais, produire localement les PET afin de d’être capable de fabriquer les préformes. Et, avec ces préformes, précise Jérôme Sekana, l’on peut souffler pour fabriquer toutes sortes des bouteilles.

‘’Donc, toutes les bouteilles collectées, compactées et recyclées ont comme finalités de devenir des granulés PET. Nous n’avons pas de prétention, pour le moment, de satisfaire le marché. Mais, notre objectif est de monter en puissance et en sorte que la totalité de l’offre en granulés PET soit produite en RDC au lieu de les importer, parce que la matière première est en abondance. Voilà pourquoi, le gouvernement congolais s’est investi pour accompagner la société OK Plast afin que  nous puissions avoir des moyens de construire plusieurs usines et empêcher à ce que les devises qui partent pour acheter les granulés PET ailleurs, ne puissent plus sortir de la République démocratique du Congo. Mais, soient inverties localement pour créer des emplois. Et, le sens même de la motivation qu’a eu le Chef de l’Etat en inaugurant cette Usine’’, a précisé Jérôme Sekana, Délégué Général du Groupe Angel qui regorge plusieurs société notamment, Angel Cosmetics, Palmco et Ok Plast.

Il sied de signaler que la RDC importe 20.000 tonnes de granulés PET ( polyéthylène téréphtalate) par mois pour être transformés en préformés et bouteilles plastiques. l'ambition avec kintoko/OK Plast et son usine est de réduire cette dépendance à 20% la première année, 30% la deuxième.. jusqu'à absorber toute l'offre mieux demande en granulés PET.

Perspectives

A en croire Jérôme Sekana, l’investissement dans le projet Kintoko est très planifié. C’est-à-dire, qu’avec le temps, le projet Kintoko va investir dans le traitement des sachets, bidons et canettes. Car, souligne-t-il, Ok Plast mise sur la qualité. C’est dire que Kintoko est une usine environnementale par excellence du fait qu’elle ne pollue pas l’environnement. D’ailleurs, chaque mois, les agents de l’office congolais de contrôle passent pour vérifier si l’eau jetée dans le fleuve ne le pollue pas.

A noter que le Projet Kintoko reste le fer de lance de Kin-Bopeto initié par Gentiny Ngobila. Ce dernier a offert 100 espaces à Kinshasa pour installer des contenairs des réceptions des bouteilles. Au fond, le projet Kintoko poursuit quatre missions à savoir : - une économie locale dynamique en créant de l’emploi, en formant et en favorisant l’entrepreneuriat ; - un environnement préservé ; -un cadre de vie sain en favorisant l’hygiène, la santé et le confort ; -une prise de conscience collective par des activités de sensibilisation en faveur des éco gestes et zéro déchet.

Avec les bouteilles collectées, Ok Plast produit des capsules qui vont donner de nouvelles bouteilles. L’entreprise fabrique plusieurs autres produits notamment, des bouchons pour les bouteilles en plastique, des casiers pour les sociétés brassicoles de la place, des chaises en plastique, des glacières, des PVC, des tuyaux pour canalisation d’eau ainsi que des bouteilles de différents litrages.

Jules Ntambwe

 

 

Pin It

Statistiques

22143156
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3735
16468
117618
21931225
309196
440043
22143156

Your IP: 34.231.147.28
2022-05-21 05:05

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg