Flash

BAN2

 

La malgouvernance, le faible contrepoids de la société civile, du secteur privé, du monde scientifique devant les dérives du pouvoir politique, l’insuffisance d’espaces communautaires, de réflexion et d’échanges, l’exploitation illicite des ressources naturelles de la contrée et, le non-recouvrement des créances de l’Etat et des derniers publics détournés, tels sont les points saillants  qui ont fait l’objet d’une conférence de presse ce jeudi 7 Avril 2022 au Bureau d’études,  d’Appui, consultation et développement (ACD be Sarl), de la synergie Lomamienne  pour un développement  Durable intégré « SYLODDI ».

Devant les chevaliers de la plume et ses membres, cette structure engagée à favoriser  un développement participatif à la base a ouvert ce moment d’échange fructueux, par le mot de bienvenue de son gérant, Anaclet Shisso.

Ce dernier a tenu à remercier les convives avant de rappeler en quelques lignes l’historique de cette organisation. «C’est un devoir pour nous, de vous accueillir et vous souhaiter tous la bienvenue dans ce modeste cadre de notre  bureau d’étude ACD be. Nous tenons  avant toute chose à vous remercier, pour avoir répondu promptement à notre invitation malgré  votre agenda très chargé. Cela  témoigne de l’intérêt que vous accordez à notre organisation. Permettez-nous  de vous rappeler  que, notre organisation  a débuté comme bureau d’étude dans les années 2015-2016. Dans les démarches pour légaliser sa situation, elle s’est butée à la nécessité de déterminer son statut en tant qu’entreprise, une société de droit congolais», a-t-il introduit.

Selon Théophile Lunkamba, administrateur de cette organisation, «Nous parlons  de l’implication de la société civile, qui devrait s’occuper de la gestion de la cité. Bien avant, la société civile était le contrepoids du pouvoir politique, parlons, par exemple, du secteur scientifique qui devrait penser à proposer les pistes des solutions pour la prise en compte des idées du peuple,  on le voit se préoccuper  maintenant d’à manger, on nous paye pas bien, on fait ceci et cela pour nous, ce qui fait que la population se sent délaisser à son triste sort  et pourtant  de par sa définition, la société civile  est une société de population organisée».

Et d’enrichir : « Nous avons aussi parler de non-recouvrement des créances et des derniers publics détournés, vous avez senti comment ce point a provoqué un échange, non seulement entre nous, membres du bureau d’étude mais aussi de tous les membres et toutes les personnes qui ont pris part à la conférence».

Evoquant la question du programme de développement à la base de 145 territoires, le Révérend Père Ngoyi Kasongo Jean-Patrice a exigé à ce que le président de la République  soit conséquent en utilisant le pouvoir du numérique, publier d’une manière transparente les allocations aux 145 territoires.

«Je voudrais que chaque congolais en soit conscient, vous êtes nés dans un pays qui a été naturellement gâté, gâté par la nature, gâté par Dieu, et les convoitises sont énormes, ce que nous possédons dans ce pays, est convoité par le monde entier, ne soyons pas des éternels plaignant, hier c’est les Etats-Unis et l’Europe qui devraient nous sauver, aujourd’hui c’est la Chine qui devra nous sauver, tant que les congolais ne se réveillerons pas pour dire que ce pays nous a été donné par Dieu, nous resterons des esclaves, vous avez suivi le rapport de l’Igf, on déclare que, plus de 70% de la foret congolaise n’appartient pas à ce pays, on peut pas s’assoir et garder silence, la Lomami à une forêt, mais on ne peut parler de la foret de la Lomami sans parler de la force de Kwilu et le reste des provinces. La synergie Lomamienne oui, mais il n’y a pas Lomami sans Kasaï oriental, il n’y a pas Lomami sans Bandundu, sans Maï-Ndombe.  Je voudrais que la synergie Lomami produise la synergie congolaise», a-t-il soutenu.

Il est à noter que l’ACD be est un bureau de recherche-action, un bureau d’alertes permanentes sur les questions de l’heure touchant tant à la vie nationale qu’internationale. C’est un centre de documentation et d’analyse des conjonctures et des contextes. Elle intervient dans plusieurs domaines dont : l’Agro-pastoral, environnement et développement rural, Constructions et réhabilitation des infrastructures, la promotion et la mise en œuvre des ODD et rend des services comme : l’élaboration, l’exécution, l’audit et les fournitures diverses. Elle dispose ainsi donc des experts expérimentés et pluridisciplinaires qui se perfectionnent d’une manière permanente. Sa force repose sur la rédevabilité et la transparence.

César Ipoka

 

 

Pin It

Statistiques

22106437
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1738
18468
80899
21931225
272477
440043
22106437

Your IP: 87.250.224.187
2022-05-19 02:41

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg