Flash

BAN2

 

C’est depuis la soirée de ce dimanche 03 avril qu’il a été constaté un attroupement des conducteurs et motocyclistes dans les stations d’essence de la ville de Kinshasa. Depuis lors, seules les stations-services Total Energies SE sont opérationnelles, contrairement à d’autres affiliées à l’Etat Congolais qui sont dysfonctionnelles jusqu’à ce jour. Selon les dernières nouvelles à notre possession, certaines sociétés auraient suspendus leurs services suite à une insuffisance de stock dans leurs distributeurs, ce qui accroit des spéculations à ce sujet. Saisi de cette situation inquiétante, le DG de SEP Congo, M. Joseph Kouame, s’est exprimé pour calmer les tensions et apporter des éclaircissements.

La ville de Kinshasa était en ébullition dès le lever du soleil ce lundi 4 avril 2022, à cause de la non-opérationnalité de différentes stations services, occasionnat une spéculation de prix de carburant et des difficultés d’obtention de transport en commun. Plusieurs longues files d’attentes ont été constatées dans les stations Total Energies SE, regorgeant des conducteurs et des motocyclistes.  Ainsi, le DG de SEP Congo, M. Joseph Kouame,  a-t-il tenu à rassurer l’opinion congolaise qu’il n’y a pas pénurie de carburant, car l’entreprise dispose de  suffisamment  de produits à livrer sur le marché. «Il a été constaté une baisse de stock depuis quelques temps, et nous n’avions pas de visibilité. Après avoir sûrement entendu cette nouvelle, il y a eu panique auprès des clients, raison pour laquelle ils se sont précipités d’aller se ravitailler en grande quantité, ce qui a davantage accru le problème», a-t-il confié.  

Il y a lieu de rappeler que cette carence a perturbé la circulation des personnes,  empêchant aux uns et aux autres de se rendre à leurs activités journalières. Tout en causant aussi une augmentation du prix de transport, variant de 500 à 1000 FC, pour le tronçon Kintambo magasin-Saint Luc, de 1500 à 2500 FC par moto du tronçon Huileries-Magasin, pour ne citer que ces cas.  

Aussi désagréable soit-elle, ce problème n’offre pas aux congolais suffisamment de marge de déplacement. Des solutions idoines devront être trouvées le plus rapidement, afin de permettre la reprise normale des activités.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

22143432
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4011
16468
117894
21931225
309472
440043
22143432

Your IP: 54.36.148.65
2022-05-21 05:20

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg