Flash

BAN2

 

Aucun notable du Grand Bandundu a eu à le faire dans le passé. Le Président de l’Assemblée nationale,  Christophe Mboso N’kodia Pwanga, lui  a gagné ce pari en réunissant autour de lui,  la grande notabilité du Grand Bandundu pour parler des problèmes essentiels qui empêchent l’éclosion de cette province demembrée en trois provinces, à savoir : le Kwilu, le Kwango et le Maindombe. Au cours de cette rencontre organisée  dimanche 27 mars 2022, dans l’un des cadres les plus huppés de la capitale, Christophe Mkoso a appelé les députés provinciaux du grand Bandundu à élire des gouverneurs qui remplissent les critères de compétence et, en même temps, de s’approprier du projet de 14 territoires.

Devant les députés nationaux, provinciaux, DG, PCA et Haut cadre de la province du Grand Bandundu, le speaker de l’Assemblée nationale a signifié que la stabilité des institutions provinciales est liée à la qualité managériale de leurs animateurs. Il faudrait donc placer à la tête de ces institutions non pas les plus offrants mais plutôt les personnes qui remplissent les critères de compétence et de moralité. En plus, il faudrait veiller à l'encadrement des animateurs des institutions provinciales par l'organisation des séminaires d'appropriation de la décentralisation en vue de rapprocher l'administration des administrés, sans perdre des vues l'aménagement d'un support matériel et didactique en leur faveur», a déclaré Christophe Mboso.

Se référant aux divergences politiques qui ont hier constitué un obstacle et ont paralysé les efforts de développement entrepris et même et la promotion des entités respectives, le Président de l'assemblée nationale a insisté sur la cohésion, la réconciliation. «Nous avons besoin de cette paix, de cette cohésion, de cette entente fraternelle pour accompagner nos efforts en vue du développement de nos entités. Notre mission est d'encourager, de soutenir toutes initiatives destinées à promouvoir le développement de nos entités dans les différents secteurs de la vie de nos populations», a soutenu Christophe Mboso.

«La rencontre de ce jour nous permet de nous entretenir

sur les points ci-après : l'organisation du deuil de 9 compatriotes dont

Trois Honorables Députés provinciaux du Kwilu, décédés, de suite d'un accident de circulation, le Jeudi 17 Mars 2022 à la rivière Mai-Ndombe», a-t-il fait savoir.

Se référant aux divergences politiques qui ont, hier, constitué un obstacle et paralysé les efforts de développement entrepris et la promotion des entités respectives, le président de l’Assemblée nationale a insisté sur la cohésion et la réconciliation entre populations du Grand Bandundu.

«Nous avons besoin de cette paix, de cette cohésion, de cette entente fraternelle pour accompagner nos efforts en vue du développement de nos entités. Notre mission est d’encourager, de soutenir toutes initiatives destinées à promouvoir le développement de nos entités dans les différents secteurs de la vie de nos populations», a soutenu Christophe Mboso.

Cette rencontre, a souligné Christophe Mboso, s’inscrivait dans le cadre de la volonté du président de la République, Félix Tshisekedi.

La notabilité du Grand Bandundu y a pris part. Député nationaux et provinciaux, sénateurs, ministres nationaux et provinciaux, administrateurs, chefs des partis politiques, journalistes, etc. tous ont salué le discours de réconciliation prononcé par le président de l’Assemblée nationale. Ils ont appelé à la mise en pratique de ce discours pour le développement du Grand Bandundu.

Devant la caméra, certains élus ont présenté leurs désidératas. Mboso N’kodia a laissé entendre qu’il allait trouver un équilibre. 

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

22143792
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4371
16468
118254
21931225
309832
440043
22143792

Your IP: 54.36.148.65
2022-05-21 05:35

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg