*‘’Mon mari est un homme de parole’’.   Il y a 11 ans, dans un des  ses discours,  Joseph Kabila saluait la maturité du peuple congolais qui a tout vu, tout entendu et tout connu depuis 1960. "Notre peuple  sait qui est qui dans notre pays,  il sait aussi qui a fait quoi et pour quel résultat ! Notre peuple sait qui a une parole, qui n’a pas de parole, et qui n’a que la parole", disait le désormais Sénateur à vie. Et devant les Kalemiardes,  toutes enthousiasmées,  Olive Lembe a enfoncé  le clou. L´ex-First lady peint son époux comme étant un homme providentiel et appelle les femmes à lui faire confiance. "Faites  confiance à Joseph Kabila,  c'est quelqu'un qui promet et qui réalise. C'est un nationaliste,  un grand patriote à l'esprit révolutionnaire sous la vision de l'autoprise en charge qui mérite confiance", a en substance  déclaré  Olive Lembe Kabila, plusieurs fois interrompue par d'interminables ovations de l'assistance. De quoi requinquer la fermière de Kingakati qui met ainsi en avant plan, la longue expertise de l'ancien président et sa passion  débordante pour le Congo. ‘’Il  a encore de l'énergie à revendre par sa jeunesse.  De par son expertise,  il a la clef de la paix de ce pays. Faites-lui confiance,  vous ne serez pas déçues. Dieu aime le Congo, il a un plan merveilleux pour ce pays", martèle, par ailleurs,  Olive Lembe,  dans une salle archicomble, après avoir   rappelé quelques   hauts  faits  de son mari qui, selon elle,  a réunifié un pays autrefois en  lambeaux. A cette même occasion, elle a invité l'opinion nationale à  avoir plus confiance en leurs dirigeants plutôt que de se  prêter foi   aux impérialistes qui, pourtant,  ont le sang de nos pères de l'indépendance dans leurs mains.  C'est alors qu'elle exhorte les congolais à aimer leur pays. Dieu aime le Congo, Dieu a un plan merveilleux pour ce pays, un Congo debout et vivant",  a déclaré, entre autres, Marie-Olive Kabila à Kalemie, devant une cohorte des femmes réunies autour d’elle  et de Jaynet Kabila à l’Hôtel Yvonne, pour l’écouter.

Vers les micro-crédits

Marie-Olive Lembe Kabila poursuit sans désemparer son séjour dans la ville lacustre de Kalemie (Tanganyika). Un séjour qui n'est pas de tout repos, la présidente de l´Asbl Initiative Plus était encore ce jeudi 11 mars, à l'Hôtel Yvonne, face à plus de 1.000 femmes  réunies dans le cadre d'une formation financière adaptée aux micro- entrepreneurs.

Elle  est convaincue que la micro - finance est une réponse idéale aux problèmes de développement économique de la femme rurale.  C'est dans ce souci qu'une coopérative va être mise en place. La structure a déjà reçu le quitus de la Banque centrale du Congo  et dispose de tous les documents légaux. Les choses  s´activent après la formation en cours  qui prendra deux jours avec plusieurs modules au menu. Ainsi, les femmes démunies et membres de cette coopérative à dimension essentiellement sociale pourront-elles  avoir accès aux  services financiers  micro-crédits,  épargne  ainsi qu’à la  formation gratuite. 

Autonomisation des femmes

Pour joindre l´utile à l'agréable,  la première dame rurale, du reste consciente du rôle que joue la femme dans des milieux ruraux, a mis la main dans la poche et sorti une bagatelle somme de 100.000.000 FC (cent millions de Francs congolais) en guise de  sa participation à ce projet qui vise l'autonomisation de la femme. 

Il faut relever que ce projet date de 5 ans, dont la matérialisation sera opérationnelle après la formation des femmes qui sont dans les activités informelles.

 Recommandations, exhortation et sensibilisation

La charité bien ordonnée commence par soi-même. En référence au passage de l'hymne national qui fait appel à la solidarité par la contribution à aider les autres qui ont moins d'activités.

Pour Marie Olive Lembe Kabila, le partage enrichit car, dans la solidarité celles qui ont plus peuvent venir en aide à celles qui n'en n'ont pas.

Les hommes, par ailleurs, sont invités à accompagner leurs épouses, fait-elle savoir étant donné que les épouses constituent le centre d'équilibre ; les partenaires de leurs époux.

Profitant de la formation des femmes sur l'organisation en coopérative et financement de micro crédit, Marie Olive Lembe Kabila a invité les femmes à s'aligner sur la vision implémentée par M'zée Laurent Désiré Kabila, laquelle est axée sur l'organisation du peuple et l'auto prise en charge.

Dans un message de sensibilisation, l'épouse de Joseph Kabila Kabange a exhorté les femmes qui sont dans les activités informelles; les femmes maraîchères, les vendeuses, celles qui sont dans les activités génératrices des recettes afin qu'elles honorent leurs foyers; celles qui sont dans plusieurs activités à travailler dur pour pouvoir  obtenir des résultats susceptibles  de leur permettre d'accéder au microcrédit.

Elle a invité celles qui ont plus à faire preuve de solidarité, comme le recommande les saintes écritures. ‘’Il faut s'auto-aider’’, insiste-elle.

Contrairement au Kenya, renchérit l'Honorable Jaynet Kabila où les crédits s'octroient par hypothèque, le projet mis en place par la Fondation M'zée Laurent-Désiré Kabila et l'Initiative Plus se fonde sur la confiance qui crée la crédibilité d'obtenir le financement auprès de différents partenaires et/ou bailleurs de fonds. 

Pour sa part, Marie-Olive Lembe a exhorté les hommes à accompagner leurs épouses qui sont leurs premières partenaires, pourvu qu'elles soient  entreprenantes, tendres, aimantes, car la bénédiction enrichit, insiste-elle.

Dans un autre volet, l'épouse de Joseph Kabila conseille aux femmes qui veulent réussir dans leurs foyers à ne pas s'attarder sur la parité conjugale. L'homme est le chef de la famille dit-elle. ‘’La parité n'est pas au foyer, plutôt dans la vie professionnelle’’, a-t-elle indiqué.

A ce propos, elle encourage les femmes qui cherchent la paix, la stabilité conjugale et  qui respectent leurs maris à l'instar de son foyer où  elle a confiance envers  son cher époux.

En outre, elle a illustré par un exemple consistant à   offrir  le cadeau à la femme qui fête le jubilé de mariage par le fait que c'est la femme qui stabilise le foyer, c'est elle qui se sacrifie. En outre, elle rappelle la vision de M'Zée Laurent Désiré Kabila, laquelle consiste à s'organiser et se prendre en charge, en plus de s'auto aider; d'organiser dans la solidarité.

 C'est alors qu'elle conseille les femmes à la planification familiale, à éviter l'accumulation des  maternités  au risque de passer à côté de se prendre en charge en raison des  multiples charges.

Race des bâtisseurs

Le cortège s'est dirigé vers le quartier Katanika, un quartier rural. L'événement du jour est la pose de la première pierre de la construction du complexe scolaire Umoja wetu Katanika. Projet initié par la Fondation M'zée Laurent Désiré Kabila et l'Initiative Plus Olive Lembe qui sont,  en outre, le Maître d'ouvrage.

Cependant, le nouveau complexe sera construit sur une superficie de 5 hectares, pour 12 salles de classe fois deux; trois bureaux administratifs fois deux pour l'école primaire et secondaire, en ce y compris les salles de réunion, la salle de Professeur et des enseignants ; les Salles de lecture ; d'informatique, bibliothèque et trois blocs sanitaires fois deux. Ce complexe a été créé conçu par Dada Jaynet Kabila, sous l'architecture de Lina Kaniki et de l'ingénieur Bertin Kilolo et approuvé  par Marie-Olive Lembe Kabila et l'Honorable Jaynet Kabila.

Peu avant la pose de la première pierre, les heureuses hôtes ont été accueillies par deux filles qui l'ont offert un bouquet des fleurs et deux pigeons,  l'élève Micheline Ngobila (4ieme primaire) qui a récité "Femme noire, femme africaine*, tandis que l'élève Lucie Kasama (5ème  primaire) a lu le mémo des élèves dans lequel, elle a soumis quelques demandes liées aux difficultés scolaires.

Le Chef de quartier et ses administrateurs saluent le geste

 Kafimbo Tulendo Raphaël et Maman Ilunga Marie Chantal ne sont pas restés en marge. Leur quartier est dépourvu d'eau,  d'électricité, le chômage de jeunes gens qui s'adonnent à l'insécurité inquiète de plus en plus.

Cependant, à l'unanimité, ils ont salué ce projet porteur de développement qui renaît l'espoir de tout un peuple.

Traditionnellement, avant de poser la première pierre de la construction du Complexe Scolaire Umoja wetu Katanika, Marie-Olive Lembe Kabila a circonscrit l'événement par établir les responsabilités des uns et  des autres. L'Etat a sa part des  choses.  Et nous,  acteurs de développement,  avons notre part, dans la formation. 

"L'éducation est indispensable dans la vie de l'être humain. Sans elle, on ne peut jamais aspirer à être médecin, infirmier, avocat, ni chauffeur. Tout repose sur l'éducation, a-t-elle fait savoir, tout se disant avoir  hâte de  rentrer pour son inauguration, dans un bref délai étant donné que  chez les  Kabila, la parole est sacrée.

Marie Olive Lembe Kabila et les foules, le mariage passe très bien. Depuis son arrivée samedi passé à Kalemie dans le Tanganyika,  ‘’Mama wa roho’’ (Ndlr femme de cœur) s'offre un bain de foule à chacune de ses apparitions. 

Le  8 mars au stade Joseph Kabila de Kalemie, OLK a défié les pronostics en réunissant plus de 20.000 personnes dans un stade qui a pratiquement refoulé du monde. Une première pour cette infrastructure sportive construite par Zoé Kabila et qui n'a jamais dépassé sa capacité d'accueil,  même quand elle reçoit le derby local.

Et comme si cela ne suffisait, la présidente de l´Asbl Initiative Plus a partagé le mercredi, un dîner avec près de 2.000 femmes issues de toutes les catégories sociales. Des photos ayant fait le tour du Web montrent la dame de fer en cuisine en train de préparer certains mets pour ses convives. Un signe d'humilité et de simplicité,  deux valeurs qui ont toujours caractérisées celle qui est perçue pour une redoutable probable candidate aux prochaines joutes électorales,  n'en déplaise à la concernée qui dit toujours à qui veut l'entendre qu'elle se sent plutôt à l'aise dans ses champs.

D'où, affectueusement appelée " Première dame paysanne de la République Démocratique du Congo.

Pius Romain Rolland/CP

Depuis Kalemie, dans le Tanganyika