Flash

BAN2

 

C’est un véritable signe de confiance que la Vice-Première ministre, ministre en charge de l'Environnement et Développement durable, Ève Bazaiba, représentant du Gouvernement congolais, accorde à la Société OK Plast. La preuve, elle vient de signer avec M. Medhi Attieh, Directeur général de la société OK Plast, la convention de partenariat pour la protection de l'environnement et développement durable, ce mercredi 9 mars 2022 à Kinshasa, dans son cabinet. Ce partenariat va se focaliser sur la collecte et le recyclage des déchets plastiques qui font partie des matières non biodégradables, en les valorisant dans le cadre de l’économie circulaire. Déjà, OK Plast débarrasse actuellement, dans la ville-province de Kinshasa, plus de 22 tonnes de déchets plastiques par jour  avec comme ambition d’aller jusqu’à 50 tonnes.  Surtout que la Vice-premier Ministre, ministre de l’Environnement et développement durable avait décrété 2022 comme étant une année de l’assainissement.

Cette convention définit, d'une part, les modalités de collaboration entre les parties dans le domaine de la protection de l'environnement, volet assainissement notamment, en ce qui concerne la collecte, le traitement, le recyclage des déchets et autres matières plastiques et, d'autre part, de faciliter au partenaire la signature de la concession de service public étant entendu que l'assainissement relève du service public de l'Etat.

Les deux parties se sont engagées à collaborer dans le domaine de l'assainissement, recyclage des plastiques pour une durée de 5 ans renouvelables après évaluation.

La Vice-Première ministre Ève Bazaïba a laissé entendre aux professionnels des médias que le Gouvernement a l'obligation de faciliter à son partenaire OK Plast, l'obtention de tous les documents nécessaires pour la réalisation de son travail.

Il lui sera accordé également plusieurs privilèges en tant que partenaire de l'État congolais.

L’adhésion de Bazaïba

«Nous avons des problèmes dans le domaine de l'énergie. Moi, en tant que responsable de ce secteur et mon collègue de Ressources Hydrauliques, nous ferons l'effort pour qu'ils aient l'électricité qu'il faut. Nous ferons également des efforts pour qu'il n'y ait pas de tracasseries en termes de taxes et impôts. Nous veillerons qu'il ait l'exonération pour les entrants. Ils vont travailler comme toute autre entreprise dans un pays de droits et devoirs. Ils font le travail à notre place. L'assainissement, c'est la responsabilité du gouvernement. C'est une nouvelle donne, nous verrons les besoins au fur et à mesure que nous avons et le Gouvernement de son côté verra dans quelle mesure il peut soutenir», a expliqué Eve Bazaiba.

Et d'ajouter : ‘’Moi, j'ai confiance en eux. C'est un investissement à plus de 15 millions d'euros. Donc, s'ils investissent dans ce domaine ce qu'ils ont les moyens d'aller au-delà. Ils ont intérêt à étendre leurs activités partout pour maximiser leur mise ici’’.

Signalons que la Société OK Plast a développé une initiative de recyclage de déchets à travers son projet ‘’Kintoko’’ dont l'usine est implantée dans la commune de Limete/Kinshasa.

Le projet Kintoko poursuit quatre missions à savoir : - Une économie locale dynamique en créant de l’emploi, en formant et en favorisant l’entrepreneuriat; un environnement préservé ; un cadre de vie sain en favorisant l’hygiène, la santé et le confort ; une prise de conscience collective par des activités de sensibilisation en faveur des éco gestes et zéro déchet.

La reconnaissance

Pour M. Medhi Attieh, Directeur général de OK Plast, le recyclage va permettre d'obtenir les matières premières sur place et ainsi réduire le coût des produits sur le marché.  

« Aujourd'hui OK Plast, avec ses recyclages, peut arriver à avoir ses propres matières premières, ce qui lui permet de produire sur place les bouteilles plastiques au lieu d'importer les matières premières. Nous remercions son excellence Madame la Ministre que nous considérons comme la marraine du projet Kintoko. Avant le démarrage de l'Usine, nous avons commencé à ramasser les bouteilles depuis un an. On ne peut pas vider toutes les bouteilles de Kinshasa en si peu de temps », a déclaré M. Medhi Attieh, Directeur général de OK Plast.

Pour une bonne marche de cette convention, les parties ont convenu de mettre au titre de ce partenariat un cadre formel de collaboration mixte ministre et OK Plast en vue de l'identification de besoin en rapport avec le service, la mobilisation de fonds y afférents ainsi que les modalités de l'exécution conjointe desdites activités.

Zoom sur les activités de OK Plast

Pour rappel, la société OK Plast compte à son actif près de 3000 agents à Kinshasa. Avec les bouteilles collectées, Ok Plast produit des capsules qui vont donner de nouvelles bouteilles. L’entreprise fabrique plusieurs autres produits notamment des bouchons pour les bouteilles en plastique, des casiers pour les sociétés brassicoles de la place, des chaises en plastique, des glacières, des PVC, des tuyaux pour canalisation d’eau ainsi que des bouteilles de différents litrages. L’usine d’Ok Plast, qui est en pleine construction sur poids lourds dans la commune de Limete, passe pour la plus grande de l’Afrique centrale et elle sera inaugurée par le Président de la République Félix-Antoine Tshilombo.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

22105680
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
981
18468
80142
21931225
271720
440043
22105680

Your IP: 213.180.203.62
2022-05-19 01:07

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg