Flash

BAN2

 

 

Depuis le 24 février 2022, la République Démocratique du Congo a repris le contrôle de tous ses actifs miniers et pétroliers, jadis détenus par les sociétés du groupe Ventora de Dan Gertler, après la signature d’un protocole d’accord entre le Gouvernement de la République et cet homme d’affaire israélien. Brossant devant la presse, hier, jeudi 3 mars 2022, les tenants et les aboutissants de cette affaire extrêmement sensible en termes de cagnotte qui échappait au pays (près de 2 milliards de dollars américains), Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et médias, Rose Mutombo, Ministre de la Justice, et André Wameso, Directeur de Cabinet adjoint du Chef de l’Etat à l’Economie et Finances, ont expliqué et fait comprendre qu’il s’est agi d’un règlement à l’amiable entre le Gouvernement et Dan Gertler, lequel va être très bénéfique pour le peuple congolais. Car, désormais, la RD. Congo a l’autonomie de négocier ses actifs à toute autre entreprise de son choix pour gonfler les caisses du trésor public. D’une seule voix, les trois personnalités ont loué l’apport de Washington qui, par sa politique de sanctions, a permis au pays de rentrer pleinement dans ses droits.

D’après le Ministre Patrick Muyaya, il s’agit là d’une leçon historique qu’il faut retenir du Gouvernement des warriors, en ce premier mandat du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il a rappelé, à cet effet, la volonté exprimée, il y a quelques mois, par le Chef de l’Etat, pour le redressement du secteur minier qui, d’après lui, profitait aux individus plutôt qu’à la République Démocratique du Congo. «Vous aviez suivi, le Président de la République avait instruit la Ministre des Mines à récupérer tous les carrés miniers qui ont été pris et qui n’ont pas encore été exploités…Nous sommes dans un processus qui vise, non pas, l’individu, mais un processus qui vise à recouvrer tous les intérêts de la République parce que le peuple nous attend pour des écoles, pour des routes, pour répondre à ses besoins prioritaires», a-t-il expliqué, tout en rassurant sur l’aboutissement de ce dossier dont le contenu de l’accord sera dévoilé. «Le moment venu, par rapport à l’avancement du processus, on pourra mettre le contrat à votre disposition parce qu’il y a des choses qui doivent être réglées avant que cela ne soit rendu public», a-t-il affirmé.

Le Dircab du Chef de l’Etat à l’Ecofin a, dès sa prise de parole, remercié le Gouvernement américain, les ONGs ainsi que les journalistes pour le grand travail abattu en vue du réajustement de ce qu’il considère comme contrat déséquilibré entre l’Etat congolais et les sociétés minières du groupe Ventora de Dan Gertler. « (…), la stratégie était simple, guidée par la vision du président de la République, de se réapproprier nos richesses. C’était ça l’objectif principal. Au moment où nous étions en train de négocier, ces actifs miniers étaient évalués à 2 milliards de dollars. Donc, la stratégie pour la RDC était simple. Personne ne pouvait les exploiter, surtout pas Monsieur Gertler. Nous aussi en tant que la RDC parce que nous étions en litige prolongée. Donc, il fallait trouver un accord à l’amiable sur l’ensemble de dispositifs», a-t-il révélé, dans son allocution.

Pour sa part, la Ministre de la Justice Rose Mutombo, qui a signé le protocole d’accord au nom du Gouvernement, a rassuré sur la transparence dans ce dossier. D’après elle, il n’y a ni zone d’ombre, ni une action allant dans le sens de corruption ou arrangement de façon parallèle. Elle a appelé à la confiance autour de l’engagement de l’exécutif central que dirige le Premier ministre Sama Lukonde.

La Pros.

Pin It

Statistiques

22142912
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3491
16468
117374
21931225
308952
440043
22142912

Your IP: 54.36.148.65
2022-05-21 04:49

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg