Flash

BAN2

 

Ils ont passé au peigne fin la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, en proie à la criminalité, terrorismes et guerres depuis plusieurs décennies. En effet, ce mercredi 23 février 2022, à l’Immeuble du Gouvernement, le Premier Ministre Sama Lukonde s’est entretenu avec Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de maintien de la Paix qui séjourne sur le sol congolais depuis seulement 72 heures. D’après la Cellule de communication de la Primature, cette visite de la deuxième personnalité de l’ONU s’inscrit, non seulement dans le cadre de l’évaluation de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, mais aussi dans le cadre du Sommet des Chefs d’Etats consacré au mécanisme de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba qui s’ouvre ce aujourd’hui, jeudi 24 février 2022, à Kinshasa.

Appui de l’ONU aux efforts du Gouvernement 

Se confiant à la presse, le diplomate onusien a salué les efforts du Gouvernement congolais et l’engagement ferme du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour le rétablissement de la paix dans la partie Est de la RDC. Il a  souligné que les efforts seront encore fournis par les Nations Unies dans le même sens afin d’atteindre les objectifs de paix au pays et dans toute la Région des Grands Lacs.

 «Je voudrais remercier d’abord son Excellence, Monsieur le Premier Ministre et les membres du Gouvernement qui étaient présents à cette réunion pour l’accueil chaleureux et aussi réitérer notre appréciation pour la qualité de la coopération qui existe entre les Nations Unies, plus particulièrement la Monusco,  et le Gouvernement congolais », a déclaré Jean-Pierre Lacroix.

Sommet des Chefs d’Etats africains

A propos du sommet des Chefs d’Etats Africains s’ouvrant à Kinshasa, le Secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix a affirmé ce qui suit : « Nous avons fait hier une visite dans l’Est du pays, en Ituri notamment pour  visiter un site des déplacés. Nous travaillons conjointement pour protéger les  populations qui nous ont d’ailleurs exprimé leur reconnaissance pour le travail fait. Nous avons fait le point avec les autorités locales, civiles et militaires sur la situation et la manière dont nous pouvons intensifier les efforts. Il est clair qu’en vue de la poursuite des efforts régionaux, le renforcement de la coopération régionale pour faire avancer les objectifs de Paix dans l’Est du Congo, et d’une manière générale dans la Région des Grands Lacs, cette coopération est indispensable. Il y a beaucoup d’efforts qui ont été faits ».

Engagement du Chef de l’Etat

Par ailleurs, l’hôte du Chef du Gouvernement a évoqué, dans ses échanges avec le Premier Ministre, le volet de l’engagement personnel de son Excellence, Monsieur le Président Tshisekedi à cet égard. A ce sujet, il a estimé qu’il y a certes d’autres acteurs de la Région qui ont fait des progrès dans les relations bilatérales, mais il reste plus à faire pour que cela se traduise par davantage d’actions concrètes pour contribuer à faire reculer le phénomène de l’insécurité des groupes armés pour rassurer les populations.

Et reliant cette cause au sommet des Chefs d’Etats sur le mécanisme de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, Jean-Pierre Lacroix a conclu en ces termes : «C’est le sens de la visite que souhaitait faire le Secrétaire général des Nations-Unies. Il était extrêmement motivé pour venir exprimer sa solidarité avec la République démocratique du Congo, avec la population congolaise. Mais vous savez les évolutions de la situation concernant l’Ukraine l’ont amené à différer cette visite et de rester à New-York. Il avait attaché beaucoup d’importance à ce renforcement de la coopération régionale au niveau de cette région et c’est une raison importante pour laquelle il avait souhaité participer à cette réunion personnellement».

Mot du Premier Ministre

De son côté, devant la presse, Jean Michel Sama Lukonde a salué cette visite du Secrétaire général adjoint des Nations-Unies qui tombe à un moment important où il sera procédé à l’évaluation de l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Il a noté que cette visite marque, non seulement l’engagement vis-à-vis des relations entre la République Démocratique du Congo et les Nations-Unies à travers la Monusco, et cette visite, qui a commencé par Bunia et qui s’est poursuivie jusqu’à Goma, dans cette Zone où les forces loyalistes combattent l’insécurité et où cet effort accru doit se faire en vue de ramener la paix à la population de manière à permettre le développement de cette partie du pays qui n’a que trop longtemps souffert.

«Et donc cette visite aussi tombe à point nommé avec le Sommet que nous allons avoir sur le mécanisme de suivi des accords d’Addis-Abeba. Le mot le dit clairement, une évaluation qui devra être faite du point de vue des engagements des uns et des autres et puis nous assurer que là où il y a encore des efforts à faire, que les pays qui seront avec nous, dans le cadre de ce sommet, reprennent l’engagement d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Pour nous, le plus important c’est que nous ayons des efforts accrus sur les groupes armés, les forces négatives», a renchérit le Premier Ministre.

A lui de rajouter que « nous ayons aussi cet effort dans le cadre du Programme de désarmement et de réinsertion dans la population. Tout ceci va faire partie du menu des discussions de demain et nous attendons de très bonnes résolutions de ce sommet où nous souhaitons d’ores et déjà la bienvenue à tous nos hôtes notamment leurs Excellences les Chefs d’État, les Premiers Ministres représentant les Chefs d’État ainsi que les ministres des gouvernements des pays concernés par le Sommet».

John Ngoyi

 

Pin It

Statistiques

22144701
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5280
16468
119163
21931225
310741
440043
22144701

Your IP: 34.231.147.28
2022-05-21 06:35

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg