Flash

BAN2

 

*Faisant preuve d'un  échec de stratégie après leur inexistence criante sur le plan social,  malgré plus de deux décennies d'existence, le Ministre MLC en charge de la Santé publique s’est  donné le luxe de se comporter comme à l'époque du Parti-Etat, en abusant des    moyens et du personnel  de l'Etat Congolais. 

En mission de service dans la province du Sud-Ubangi, bénéficiant d'un ordre de mission officielle  pour des actions concrètes du gouvernement à travers les centres de santé et hôpitaux de ce coin de la République, le Ministre de la Santé publique va saisir ce moment pour détourner les moyens de l'Etat, les personnels de l'Etat et finalement, détourner l'objet de sa mission au profit de l'intérêt de son parti politique.

Plus grave, les hôpitaux, centres de santé et écoles de santé ne  fonctionnent presque pas; et pour cause, la présence du Ministre qui aurait nécessité la mobilisation de tout le  personnel  de la santé. Bien plus, les  véhicules  et autres moyens  mis à sa disposition ont été mobilisés pour la tournée politique du Ministre au détriment des malades. Les écoles de santé publique ont été   contraintes  d'observer les journées fériées afin de renforcer son parti en termes  de mobilisation pour l'accompagner dans ses mouvements.

“Il s'accompagne des membres de son parti. L'action politique menée par lui, c'est la présentation de son parti politique et au-delà  de tout, l'homme ne fait que louer  son parti qui a fait de lui ministre. Dans sa communication, c'est son parti qui est à la base de toutes ces actions, alors que son parti n'a même pas construit   une toilette publique dans la province Sud-Ubangi”, constate  un habitant du  Sud-Ubangi qui dénonce cette attitude, sous le sceau de l’anonymat.  

Et, pourtant, cette  mission qu'effectue le Ministre, est une affaire du gouvernement central. D'où, la population dénonce le détournement des biens de l'État, au profit de son parti ainsi que de détournement d'une mission officielle d'un ministre au profit des intérêts privés. Muni d'un ordre de mission officielle signé par le Premier Ministre, il aurait dû s’interdire certaines extravagances politiques, lors de cette descente au Sud-Ubangi.

En conséquence,  la population, exaspérée par cet état des choses,  invite le Chef de l'Exécutif national au recadrage de ce membre du gouvernement qui doit nécessairement  apprendre à ne pas se servir des biens de l’Etat à des  fins purement privées.

Molangi/CP

 

 

Pin It

Statistiques

22145016
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5595
16468
119478
21931225
311056
440043
22145016

Your IP: 34.231.147.28
2022-05-21 06:51

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg